Les brionautes de Crécy-la-Chapelle et du Pays Créçois   Votre compte  Forum
SUJETS :   Tous    Economie    Politique    Société    Solidarité    Transport    Urbanisme    Reportages    Art-Culture    Histoire    Associations
Nature    Patrimoine    Tourisme     Sortir    Brionautes    Internet    Galeries    Actualités    Fiction    Divers    Elections    PNR   
  Créer un compte Utilisateur 4 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.
 
  Crécy

  Connexion

Identifiant

Mot de Passe



  Articles commentés aujourd'hui

  Montaigu

  D'un peintre inconnu

  Derniers commentaires
Samedi, 14 octobre
  • Les rendez-vous d... (jms)

  • Samedi, 07 octobre
  • Les rendez-vous d... (jna)

  • Jeudi, 05 octobre
  • Les rendez-vous d... (retraitactif)

  • Mercredi, 04 octobre
  • Les rendez-vous d... (jms)
  • Le contournement ... (jms)
  • Le contournement ... (retraitactif)

  • Mardi, 26 septembre
  • Réunion sur le PL... (jms)
  • Attention repérag... (retraitactif)
  • Réunion sur le PL... (retraitactif)

  • Dimanche, 24 septembre
  • Attention repérag... (retraitactif)

  •   L'étrange aquarelle


    Transmis le Vendredi 24 novembre 2006 @ 06:59:09 (34259 lus)

    Agrandir
    Les dernières journées du patrimoine, en septembre 2006, m'ont donné l'occasion d'aller, enfin, visiter le site de l'ancienne chocolaterie Meunier à Noisiel. Ce site abrite aujourd'hui le siège social de Nestlé France. Ce n'est pas trop que de dire qu'il s'agit-là du joyau de notre patrimoine architectural industriel. Les travaux de restauration effectués par Nestlé ont bien évidemment embelli le site qui, on peut l'imaginer, était un peu moins attrayant du temps de sa pleine activité industrielle. Mais ces batiments ont été conçus pour être beaux. Les architectes audacieux ont réalisé des prouesses tant techniques qu'esthétiques.
    Le moulin (notre photo), le cœur de cet ensemble, est classé "monument historique" et cette distinction n'est pas usurpée.  Ce lieu n'est pas une simple usine, c'est une chocolaterie. Tout dans le décor nous le rappelle. Il ne doit pas exister d'autre endroit au monde où la fleur de cacaoyer ait été autant icônisée, autant vénérée. Je crois que je suis devenu fana du lieu, j'espère vous donnez envie d'aller le visiter, en lisant la suite ....


    Noisiel et les journées du patrimoine

    La chocolaterie est un lieu paticulièrement fréquenté pendant les deux journées du patrimoine. C'est pour le public, la seule occasion de visiter le site. Aussi, je vous conseille de venir tôt le matin, pour éviter les queues qui s'allongent rapidemment au fil de la matinée. L'accueil des visiteurs est bien pensé, soigné avec petits cafés offerts dans les files, dégustations de petites douceurs, eau minérale fournie et remise d'une musette d'échantillons de produits Nestlé, à chaque visteur. Les plus jeunes sont ravis.
    A l'extérieur du périmètre de l'usine, la manifestation se poursuivait par la visite de la "cité Menier" organisée par la municipalité de Noisiel. Des jeunes, étudiants de l'université de MLV et des lycéens pousuivant une option "histoire de l'art" servaient de guides aux visiteurs. Une belle expérience pour eux. Par ailleurs, la "Ferme du Buisson", un autre élément du patrimoine Menier de Noisiel, était également ouverte à la visite. C'était l'occasion de découvrir sa salle de spectacle qui abrite la "plus grande scène d'Europe" (évaluée en m2).



    le "moulin", coeur de l'usine




    la façade est du moulin
    la Marne alimente les turbines hydrauliques : ces belles bêtes sont toujours là 

    l'histoire de la chocolaterie en quelques lignes

    Le fondateur de l'usine fut Jean Antoine Menier qui en 1825, achète un terrain en bord de Marne sur lequel se trouve un vieux moulin toujours opérationnel. Jean Antoine, pharmacien de profession, délaisse la pharmacie pour se lancer dans la fabrication de chocolat. En 1842, pour accompagner le succès de son entreprise, il doir agrandir le moulin. 30 ans plus tard, l'affaire continue à prospérer, Emile Justin Menier, le fils de Jean Antoine fait agrandir et moderniser la chocolaterie. Il la dote en partculier d'un nouveau moulin, celui que l'on connaît encore aujourd'hui. C'est l'architecte Jules Saulnier qui conçoit le batiment à ossature métallique porteuse. Le moulin est alors équipé de puissantes turbines hydrauliques qui transmettent le mouvement à toutes les machines. Le moulin est la force vive du lieu, le cœur du dispositif, c'est aussi une œuvre d'art. Ses façades sont décorées de motifs en céramique évoquant tous le chocolat : fleurs et fruits (cabassses) de cacaoyer. Le chiffre des Menier, un "M" initiale, est également omniprésent dans le décor, sous forme de motif en céramique ou en fer forgé intégrés aux structures métalliques.
    En 1905, l'usine s'agrandit encore sous la direction des fils d'Emile. L'architecte Sauvestre, collaborateur de G. Eiffel conçoit le batiment appelé, la Cathédrale, stylisée Louis XV. La cathédrale est bâtie sur une fausse île, entièrement sur pilotis en béton. La même année, le Pont Hardi est construit, une seule arche métallique, enjambant le bras de Marne.
    Un autre bâtiment est particulièrement remarquable, il est appelé Halle Eiffel. Sa conception fût un temps attribuée au père de LA Tour, mais il se pourrait bien que la halle ait été le fruit du travail de Sauvestre, déjà cité, collaborateur et disciple d'Eiffel.
     


    le pignon sud du "moulin" : une véritable oeuvre d'art.
    Les parements sont en briques vernissées et céramiques. La structure métallique est un élément à part entière du décor.


    ... la fleur de cacaoyer et ses cabasses,
    incontournables motifs décoratifs

    Du Nicaragua à Noisiel


    Le cacaoyer vit de 25 à 30 ans. Les fleurs de cacaoyer sont petites, claires et inodores. Le fruit du cacaoyer s'appelle la cabasse qui contient de 20 à 50 graines, les fèves. A l'intérieur de la fève, l'amande porte la substantifique moelle du cacao. Les fèves, une fois sèchées sur leur lieu de production, sont ensachées dans des sacs de jute pour être envoyées vers les usines de fabrication de cacao.
    Dans les années 1860, les Menier ont acheté une vallée de cacaoyer au Nicaragua. Pour le transport du cacao, Emile travaille avec des armateurs nantais et parmi eux Denis Crouan Fils qui possède une flotte de plusieurs navires commerciaux. Les noms des bateaux de l'armement Crouan témoignent d'ailleurs des liens étroits existant entre l'armateur et les Menier ; le Noisiel, le Claire Menier, l'Emile Menier vogueront ainsi sur l'Atanltique, les cales pleines de fèves de cacao. Et à cette liste, il convient d'ajouter aussi le Belem. Ce nom vous est sans doute familier, c'est en effet le dernier grand trois mâts rescapé de la marine à voile française. Après une carrière mouvementée, il navigue de nouveau aujourd'hui et participe régulièrement aux grands rassemblements de voiliers  comme ceuxi de Brest ou de Rouen. (le Belem appartient aujourd'hui à la fondation Belem, elle même née du mécénat du Groupe Caisse d'Epargne  : jetez absolument un oeil sur le site http://www.fondationbelem.com ).



    le "chiffre", le "M" des Menier,
     en métal forgé est omniprésent dans la décoration
    (ici, détail de la Halle Eiffel)


    au pied du moulin



    La fabrication du chocolat à Noisiel
    (au début du XXéme siècle)

    Arrivées en France, les fèves de cacao sont acheminées jusqu'à Noisiel par voie ferrée. Après un tri d'usage, les fèves sont torréfiées, opération qui permet de séparer la coque des fèves de l'amande riche en cacao. Les amandes torréfiées passent ensuite au moulin ou elles sont broyées par des meules en meulière de la Ferté ss Jouarre.

    La pate ainsi obtenue (liqueur de cacao) est transférée par wagonnets vers la "cathédrale", pour y être mélangée au sucre. Quelques jours se passent le temps de laisser ce mélange fermenter et il franchit la Marne par le pont hardi pour s'en aller vers les lignes de moulage, de mise en forme des plaques de chocolat. En sortie de cette chaîne, les tablettes de chocolat sont fabriquées. Certes, c'est un peu résumé ! Elles prennent ensuite la direction les ateliers d'emballage ou des dizaines de petites mains enveloppent les plaquettes dans du papier doré.

    Une caisserie intégrée à l'usine fournit les caisses en bois nécessaires à l'expédition. Les caisses marquées du sigle "Menier" quittent Noisiel pleines de chocolats, par la voie ferrée.



    la "cathédrale",
    son style Louis XV, anachronique pour un batiment industriel construit en 1905. C'était un atelier, mais aussi la "vitrine" de l'usine où les Menier recevaient leurs clients


    le "pont Hardi",
     au moment de sa construction, c'était le plus long pont connu à une seule arche porteuse




    Les collectionneurs d'affiche publicitaires s'en donnent à coeur joie avec les productions Menier.
    Affiches, plaques métalliques, buvards, ... les supports étaient déjà multiples et les originaux sont de véritables bijoux très recherchés. Les différentes affiches représentées ci-dessus vont des années 1880 aux années 60, le thème semble immuable, même si les fillettes, toujours vues de dos, suivent la mode de chaque époque.
     Pour les JdP, une exposition, sise dans l'ancien réfectoire, présentait une collection de photographies de publicités peintes sur batiments, encore existantes. Bref, des chasseurs d'images luttent contre la montre pour capturer ces derniers vestiges de la saga Menier


    A propos de la contre façon.
    Les CHOCOLATS MENIER ont du faire face à la concurrence d'une marque appelée "Chocolats MEUNIER".
    Attention donc à l'orthographe du nom


    La SAGA MENIER, un site internet à visiter absolument


    Visite toujours, mais virtuelle.  Voici l'adresse d'un site internet que je vous recommande de visiter. C'est simple, il y a tout sur l'histoire de la chocolaterie, de la cité et de la saga Menier en général.
    L'auteur est visiblement un passionné quelqu'un qui a vêcu une partie de cette saga. C'est aussi aussi un excellent concepteur de site internet !
    Je pense qu'au nom des Brionautes je peux me permettre de le féliciter. 
     
    Le site de la saga Menier :  
    LA SAGA MENIER

    noisiel : saga menier 


    La cité Menier, le village de Noisiel


    Emile Menier était un homme qui avait une vision un peu "paternaliste" de la politique sociale. Il était plutôt considéré comme un bon patron par ses employés. Aux abords de l'usine il créa une cité pour loger une partie des employés. Cette cité devint un village, c'est aujourd'hui le cœur historique de la ville de Noisiel.

    Les maisons de briques sont construites selon un standard qui n'offre que quelques variantes. Elles n'ont été revendues à des particuliers qu'à partir des années 60. C'est aujourd'hui un quartier calme et verdoyant de Noisiel délimité par l'usine et les parcs des chateaux de Champs et de Torcy.

    Cette cité de Noisiel était un vrai village. Elle fut érigée en commune et Emile Menier y fit construire (sur ses "propres" deniers), une Mairie, une Ecole, des locaux et magasins pour abriter une coopérative ouvrière, des hotels pour accueillir les visiteurs de passage à l'usine … Tout un petit monde à côté de l'usine. A noter que seuls les couples dont le mari et la femme travaillaient à l'usine pouvaient être logés dans la cité. Les autres étaient en quelque sorte, les externes et ils disposaient d'un grand réfectoire installé sur la place centrale de la cité. On imagine assez bien l'animation de la cité.
    Pour en savoir plus sur la cité, consultez le site d'un autre passionné  : http://jacques.vouillot.free.fr/

    La résidence des Menier, un petit chateau blotti dans un cadre verdoyant est aujourd'hui occupée par le SAN du Val Maubée.



    Céramique sur la cheminée de l'ancienne mairie, située dans la cité :
    la fleur de cacaoyer est toujours là, mais le "N" de Noisiel remplace le "M" de Menier


    Ancienne mairie,
    un élément de la peinture murale, surprise ?



    J'espère vous avoir donné envie d'aller visiter, à votre tour, ce site historique remarquable, à l'occasion des prochaines JdP. Mais attention, j'ai entendu dire que Nestlé chercherais à vendre ...

    Le site de Noisiel est inscrit depuis 2002, dans la liste française indicative des sites proposés au classement du Patrimoine mondial de l'UNESCO. Cela veut dire que le site est proposé au classement, mais qu'il n'est pas encore classé.
    Il pourrait fort bien y être déjà à mon avis. http://whc.unesco.org/fr/listesindicatives/1664 : Noisiel

    Mais l'UNESCO n'offre que quelques sites au classement, chaque année. Ce classement devant nécessairement être politiquement correct, l'UNESCO se doit d'en donner un peu à tout le monde ....
    Il faudra donc sans doute attendre un peu avant que le tour de Noisiel vienne, tant il ya de sites merveilleux à distinguer !


    signé :  jna




      Liens Relatifs
  • En savoir plus à propos de Patrimoine
  • Article de jna

    L'Article le plus lu à propos de Patrimoine :
  • La chocolaterie Menier - patrimoine briard inattendu

    Les dernières nouvelles à propos de Patrimoine :


    Page Spéciale pour impression  Envoyer cet Article à un ami 



  • "Vie locale : La chocolaterie Menier - patrimoine briard inattendu" | Se connecter / Créer un compte | 13 Commentaires
    Seuil

    Les Commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.

     
    Re: La chocolaterie Menier - patrimoine briard inattendu (Score obtenu : 1)
    par retraitactif le Vendredi 24 novembre 2006 @ 09:27:42
    [ Informations sur l'auteur ]
     
    JNA nous met le chocolat à la bouche.
    j'ai eu aussi l'occasion de visiter professionnellement cette(ancienne) usine très belle et unique.
    dans ma jeunesse j'aimais bien me balader en vélo à Noisiel et sentir les effluves sortant de la chocolaterie et puis les images dans les tablettes de chocolat dont tous nous faisions collection...
    Toute une époque hélas disparue.
    A Noisiel maintennant ça ne sent plus rien(en tout cas pas le chocolat);


     
    Re: La chocolaterie Menier - patrimoine briard inattendu (Score obtenu : 1)
    par Nelly le Vendredi 24 novembre 2006 @ 10:37:40
    [ Informations sur l'auteur ]
     
    J'ai la chance de travailler sur ce site qui est vraiment exceptionnel. Il y a d'autres choses à voir que l'extérieur. J'ai eu l'occasion de visiter les sous-sols avec des personnes ayant l'habitude et c'est un vrai labyrinthe. Mais il y a plein de choses à voir sur le site.


     
    Re: La chocolaterie Menier - patrimoine briard inattendu (Score obtenu : 1)
    par hkir le Vendredi 24 novembre 2006 @ 17:05:44
    [ Informations sur l'auteur ]
     
    Superbe article et des liens extrèmement riches. Ca valait le coup d'attendre. Bravo JNA


    [ Les Commentaires ne sont pas disponibles pour les simples visiteurs, Enregistrez-vous ! ]
               
    Recherche
     Votre compte     Soumettre un article     Forum   

    Pour toute question ou remarque concernant ce site Web, envoyez un email à brionautes@laposte.net
    Directeur de la publication : Association Les Brionautes - Copyright © 1999-2017
    Hébergement Bixis- Tél : 08 71 40 37 23 - Déclaration CNIL : 759401 - Logiciel sous licence GNU/GPL - www.npds.org