Les brionautes de Crécy-la-Chapelle et du Pays Créçois   Votre compte  Forum
SUJETS :   Tous    Economie    Politique    Société    Solidarité    Transport    Urbanisme    Reportages    Art-Culture    Histoire    Associations
Nature    Patrimoine    Tourisme     Sortir    Brionautes    Internet    Galeries    Actualités    Fiction    Divers    Elections    PNR   
  Créer un compte Utilisateur 8 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.
 
  Crécy

  Connexion

Identifiant

Mot de Passe



  Articles commentés aujourd'hui

  Montaigu

  D'un peintre inconnu

  Derniers commentaires
Dimanche, 26 février
  • Recherche box à l... (Corinne)
  • Mise en place du ... (AS77)

  • Samedi, 25 février
  • Mise en place du ... (jms)
  • Mise en place du ... (hibdou)
  • Mise en place du ... (NOUCAL)
  • Mise en place du ... (AS77)
  • Mise en place du ... (jms)
  • Mise en place du ... (AS77)
  • Mise en place du ... (NOUCAL)

  • Samedi, 18 février
  • Deux équipages vo... (jms)

  • Vendredi, 17 février
  • Deux équipages vo... (jms)
  • Deux équipages vo... (jms)
  • Deux équipages vo... (Korie)

  • Jeudi, 16 février
  • Le comité local d... (jms)

  • Samedi, 11 février
  • AG de la pêche... (AS77)

  •   L'étrange aquarelle


    Transmis le Jeudi 21 mai 2015 @ 20:27:42 (2403 lus)

    Ce lundi 18 mai 2015, le futur Parc Naturel Régional Brie et deux Morin aura vécu une soirée historique, celle de la première réunion du syndicat de préfiguration.
    Dans la salle des fêtes de Chailly-en-Brie, représentants de la région, du département, des communautés de communes et des communes se sont retrouvés pour lancer le syndicat.

    M le Maire de Chailly accueille les participants.

    En l'absence de M. Amadro (Vice-Président de la région, chargé de l'environnement), souffrant, Marie Richard prend la parole et rappelle le contexte, la démarche, les enjeux.

    Le PNR a été relancé il y a quelques mois par le Préfet de Région. Suite aux remarques, plutôt négatives, formulées par la commission des Parcs Naturels (FPNRF) et le Conseil National de la Protection de la Nature (CNPN) en 2013, et sur lesquelles s'est appuyé le Préfet en demandant une restriction du périmètre, le comité de Pilotage a retravaillé le périmètre et lancé cette première réunion du syndicat, après que les communes se soient à nouveau prononcées et aient désigné leurs représentants. Ce soir le syndicat va élire son bureau, celui-ci se réunira par la suite pour désigner le Président et les 6 Vice-Présidents.

    Ce projet doit tous nous rassembler pour faire évoluer l'avis des commissions FPNRF et CNPN.


    Quelques rappels : Il y avait 132 communes au départ du projet en 2007. L'IAURIF a effectué une étude d'opportunité en 2010. Le syndicat (SMEP) pour le PNR fut créé en 2012. La commission des Parc Naturels donna un avis en 2013, un avis plutôt "nuancé" : un projet qui a des atouts mais beaucoup de fragilités et qui nécessite de revoir le périmètre. Après l'avis d'opportunité du préfet de région en novembre 2014. Pour poursuivre le projet, il faudra :
    - ajuster le périmètre
    - définir les grandes orientations
    - présenter l'évolution du projet sur le nouveau périmètre et se représenter devant la commission avec un nouveau dossier d'opportunité.

    Le PNR devra être à l'écoute des territoires. Il permettra de concilier protection environnementale et développement économique, tout en ayant une vocation éducative. Il ne se substitue pas aux structures en place mais permet de dynamiser des projets, notamment au travers de subventions nationales ou européennes.
    Il permettra un rééquilibrage de la seine-et-marne, ce grand territoire au sein de l'ile-de-france en valorisant ses ressources. Les PNR d'Ile-de-France sont des lieux d'excellence où la qualité de vie est meilleure qu'ailleurs.

    Jean-Louis Vaudescal, qui travaille sur le projet depuis 15 ans est aujourd'hui très satisfait que le syndicat puisse démarrer ces travaux.
    Il faudra encore se battre pour améliorer les points noirs, notamment ceux qui ont valu l'exclusion des communes de la vallée du grand morin, mais il faut y croire !

    Pour Laurence Picard,il faut valoriser nos atouts, et ne pas oublier que nous sommes en concurrence avec un autre projet de PNR dans le sud d la seine-et-marne.

    Franck Riester souligne l'importance de l'étape de ce soir. Il faut une volonté commune d'avancer et d'aboutir au classement.
    Il remercie M Amadro pour son implication, M Vaudescal ainsi que les associations qui se sont aussi impliquées depuis le début. Tout le monde est en phase pour aboutir.
    Il faut une position commune afin d'obtenir un avis positif de la commission des PNR.

    La première délibération concerne à accepter ou non les communes qui se sont ralliées au syndicat après sa constitution en 2012.
    Les communes qui ont fait ce choix sont les suivantes :
    - Saint-Martin des Champs
    - Saint-Barthélémy
    - Saint-Cyr-sur-Morin
    - Mondauphin
    - Pézarches
    - Voulangis
    - Tigeaux
    - Boitron
    Les adhésions des communes sont acceptées à l'unanimité.

    La deuxième délibération concerne le nouveau périmètre d'études. Il est proposé de retenir 83 communes et 6 communautés de communes. Le territoire concerné est celui proposé par le préfet auxquelles on ajoute les communes de la vallée du Grand-Morin, de Boissy-le-Chatel à Couilly.
    Le choix est de rester en deçà de l'autoroute A4. Sachant que les communes en limites peuvent participer en tant que villes-porte ou communes associées. Il est proposé à toutes les communes du syndicat qui ne font plus parties du périmètre d'étude de rester au sein du syndicat et donc de participer à l'élaboration de la charte. Le périmètre peut évoluer, rester dans le syndicat ne peut qu'être favorable à cette évolution.

    Avant le vote, plusieurs représentants prennent la parole :
    - Patricia Lemoine (Condé) est très déçue que sa commune, malgré son site Natura 2000 soit exclue.
    - M Robin (Boutigny) ne comprend pas non plus la limite arbitraire de l'autoroute A4

    M Riester répond qu'on ne peut pas défendre le territoire sur tous les fronts. Il ne faut pas tout remettre en cause et accepter de faire des concessions.

    - Mme la représentante de Nanteuil : faut-il vraiment rester dans le syndicat alors qu'on n'est plus dans le périmètre ?
    - Mme Richard : c'est à vous de décider !
    - M Vaudescal : Rester c'est être bien placé pour intégrer le périmètre lors de la révision de la charte

    M Eebaude (CC Pays de l'Ourcq) défend son territoire, de l'autre côté de l'A4 et de la Marne, notamment Congis et le site du Grand-Voyeux. Il craint que même en restant dans le syndicat, il y ait un décret du préfet qui exclue les communes qui ne sont pas dans le périmètre.
    Il lui est répondu que ce point a été vérifié auprès de juristes, et qu'il n'y aucune raison d'être exclue pour ces raisons. Il n'y a pas obligation de concordance entre le périmètre d'étude et celui du syndicat, tant que la charte n'est pas adoptée.

    Pour le représentant de Boissy-le-Chatel, la limite de la A4 n'est pas un argument, il faut raisonner en cohérence de vallées.

    Le Maire de Villeuneuve-le-Comte est scandalisé, non seulement d'être exclu, mais aussi de ne pas avoir été prévenu. Il parle de mépris. Pour lui, il est hors de question de rester dans un syndicat qui ne veut pas vous intégrer dans son périmètre d'étude.

    Les déléqués procèdent au vote (ceux des 7 communes acceptées lors de la délibération précédente participent aussi au vote).
    A noter que les communes exclues du périmètre étant encore membres participent au vote (en pratique bon nombre d'entre elles n'étaient pas présentes ce soir)

    La délibération est acceptée avec l'opposition de 8 votes Contre.

    La troisième délibération concerne les élections des membres du bureau.

    Pour la région 4 postes sont à pourvoir. Les 4 noms proposés (parmi les 5 membres de la région dans le syndicat - NDLR) sont : Mmes Badré, Richard, Lydie-Mollet et M Amédro
    Pour le département, les 3 postes sont proposés à Mme Picard, MM Jaunaux et Lavenka.

    Pour les communautés de communes, les 2 postes sont proposés à Mme Chain-Larché et M Bontour.

    Pour les communes 12 postes sont à pourvoir. M Riester énumère alors une  liste de 12 noms établie avec la région assurant une répartition géographique et la plus équitable possible en termes de couleurs politiques.
    Le public réagit à ces propositions (essentiellement celle relative aux communes) :
    - Mme la représente de Saint-Cyr-sur-Morin : la vallée du Petit Morin risque d'être sous-représentée par une vision trop basée sur sur des critères de populations.
    - Et M Riester, de démontrer en présentant ce qui serait une répartition mathématique par population, que ce n'est pas tout à fait ce qui a été retenu, les territoires peu peuplés disposant d'un peu plus de sièges;
    - M le responsable de Saint-Siméon revendique une représentation sur d'autres critères, notamment économiques. 

    Sont évoqués par le public les critères de disponibilité, de représentativité et finalement de démocratie. 
    Sous différentes critiques et de nombreuses prises de parole, se dégage ce qui est à l'origine du malaise du public, en l'occurrence le fait d'imposer une liste et de ne pas laisser les candidatures ouvertes comme on pouvait l'entendre dans une élection démocratique.

    M Riester et Mme Richard proposent alors de prendre en compte les candidatures de tous ceux qui le souhaitent, la liste n'est qu'une proposition.
    Plusieurs candidatures se font jour, les 12 candidats initiaux prennent également la parole pour se présenter et confirmer leur candidature.
    On compte alors 20 candidats. 

    M Riester rappelle qu'il serait souhaitable pour la crédibilité du syndicat que les territoires soient équitablement représentés. Un vote ouvert sur les 20 candidats, plus nombreux sur certains secteurs, risquerait d'aboutir à un déséquilibre du territoire. 
    Après une première réaction de réprobation, l'assemblée accepte cette démarche. 
    Il est alors proposé aux représentants des communes de se regrouper par communauté de communes afin de décider d'un nombre de candidats défini : 2 pour le Pays créçois, 3 pour le pays Fertois, 3 pour le pays de Coulommiers, 2 pour la Brie des moulins, ...

    Après ces conciliabules, on aboutit à ... 14 candidats pour 12 postes, certains n'ayant pas pu s'entendre.

    Il y dont eut élection, chaque membre inscrivit 12 noms sur un bulletin vierge. Le dépouillement s'ensuivit, et 1h30 plus tard, le verdict sortit des urnes :

    Sur 55 votants, 1 nul et une abstention, voici les noms des 12 élus :
    Riester, Vaudescal, Navarro, Jacotin, Théodose, Ducellin, Vallée, Pascard, Gobard, Murad, Léger, Delrob.

    En final il est décidé de reprendre rendez-vous avec le Préfet de Région pour proposer un périmètre.


    Voila pour ce petit compte-rendu personnel.

    La réunion étant publique - Mme Richard l'a précisé - ce qui s'est dit peut, et doit, être porté à la connaissance des habitants. Il semble que nos journaux ont cru que ce n'était pas public et ne sont pas venus. Quelques représentants des associations étaient là, M Doerler, Mme Gilloire en particulier. Un défaut de communication à mettre sur le compte de la "première fois", on l'a noté également au niveau des convocations qui sont arrivées en mairies mercredi dernier juste à la veille du pont de l'ascension.
    Pourtant, la communication c'est important.
    Il faut rappeler que l'objet du syndicat dans cette phase n'est pas seulement de rédiger la charte mais aussi d'informer les populations sur le projet, un aspect qui n'a pas été suffisamment traité jusqu'à présent et sur lesquels des efforts doivent être déployés.

    On peut aussi mettre sur le compte de l'impréparation l'énumération de cette liste prémachée de noms d'élus proposés. Cela a jeté un froid et n'a pas contribué à établir un climat de confiance. Il me semble qu'il était bon de définir un nombre de postes par communautés de communes, quitte même à le poser en principe dans les statuts, mais sans proposer de noms, ce qui n'a pu qu'influencer les votes et décourager des candidatures. Je pense que sans cela, il y aurait eu plus de candidats et d'enthousiasmes.
    La réaction des élus a été saine, refusant tout diktat. C'est révélateur d'une motivation des représentants des communes, qui pour la plupart, il me semble, n'étaient pas là parce qu'ils avaient été désignés mais parce qu'ils avaient vraiment souhaité d'être là et de s'impliquer dans le projet.
    Une chose importante également, c'est la disponibilité attendue. Si les représentants de la région et du département sont par nature multi-tâches (certains diront cumulards), on attend d'eux qu'ils se consacrent à fond au projet. Il faudrait que ce soit le cas des Président et Vice-Présidents, qui ne seront élus que par les membres du bureau entre eux.

    Ma conclusion sur cette réunion sera le pendant de ce qui a été dit sur notre territoire : on a des atouts, mais aussi des faiblesses qu'il va falloir corriger.


    Les étapes suivantes seront l'élection, au sein du bureau, du Président et des 6 Vice-Présidents, puis la constitution des commissions chargées d'élaborer la charte.

    A suivre !




      Liens Relatifs
  • En savoir plus à propos de PNR Brie et deux Morins
  • Article de jms

    L'Article le plus lu à propos de PNR Brie et deux Morins :
  • Parc Naturel Regional, vu par Familles Rurales

    Les dernières nouvelles à propos de PNR Brie et deux Morins :


    Page Spéciale pour impression  Envoyer cet Article à un ami 



  • "Vie locale : PNR Brie et Morin, la 1ère réunion du syndicat" | Se connecter / Créer un compte | 6 Commentaires
    Seuil

    Les Commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.

     
    Re: PNR Brie et Morin, la 1ère réunion du syndicat (Score obtenu : 1)
    par jms le Mercredi 19 août 2015 @ 11:47:19
    [ Informations sur l'auteur ]
     
    L'élection du Président et des vice-présidents est annoncée pour le 7 eptembre.


     
    Re: PNR Brie et Morin, la 1ère réunion du syndicat (Score obtenu : 1)
    par RENARD (association-renard@orange.fr) le Vendredi 22 mai 2015 @ 17:26:53
    [ Informations sur l'auteur ] http://www.renard-nature-environnement.fr/
     
    Philippe ROY, association R.E.N.A.R.D.

    Bonsoir,

    Nous serons demain samedi 23 mai 2015 à Tresmes pour la Fête de la Nature. Nous aurons des documents et informations complémentaires sur le projet de P.N.R., ses conséquences sur la vallée des Morin et comment vous pouvez aider à le faire aboutir.

    Dimanche 24 mai 2015, de 14 h à 17 h, promenade en boucle depuis la mairie de Pommeuse, en suivant les rives du Grand Morin : http://www.renard-nature-environnement.fr/Prog-animat-nature.html#Mai.

    Cordialement, à bientôt.


     
    Re: PNR Brie et Morin, la 1ère réunion du syndicat (Score obtenu : 1)
    par jms le Vendredi 22 mai 2015 @ 17:29:53
    (Informations sur l'Utilisateur)
    Dans le même ordre d'idées les associations se mobilisent pour soutenir le PNR :

    Pique-nique citoyen pour soutenir le projet de Parc Naturel Régional de la Brie et des 2 Morin
    dimanche 7 juin, 11:00 sur la Butte de Doue

    On en reparlera sûrement.


     
    Re: PNR Brie et Morin, la 1ère réunion du syndicat (Score obtenu : 1)
    par jna le Mardi 26 mai 2015 @ 09:18:02
    [ Informations sur l'auteur ]
     
    bah ... on n'y comprend pas grand chose à ces histoires de représentants de clochers.
    Du coup si on se limitait à un territoure "en deça" de l'A4 cela excluerait Couilly à moins de considérer que le Super U et le MacDo apportent une contrubution essentielle au PNR.


     
    Re: PNR Brie et Morin, la 1ère réunion du syndicat (Score obtenu : 1)
    par jms le Vendredi 29 mai 2015 @ 22:24:24
    [ Informations sur l'auteur ]
     
    Le Pays Briard de ce vendredi 29 mai revient sur le PNR .
    Un sujet inspiré de cet article, largement cité, y compris notre site bien entendu.
    Egalement évoqué le pique-nique du 7 juin organisé par les associations. Le projet enfin lancé par les élus aura besoin du soutien de la population.


     
    Re: PNR Brie et Morin, la 1ère réunion du syndicat (Score obtenu : 1)
    par jms le Mardi 22 décembre 2015 @ 10:10:32
    [ Informations sur l'auteur ]
     
    Selon le groupe facebook de soutien au PNR, l'élection du bureau du SMEP ferait l'objet d'une requete en annulation. Le mail suivant aurait été envoyé aux délégués du SMEP (je dis "aurait" car ce n'est pas arrivé jusqu'à Voulangis, la comm du PNR a du mal, on le constate à chaque message important) :

    "Objet : Requête en annulation de la Préfecture de la délibération du 18 mai 2015 du SMEP du PNR de la Brie et des deux Morin

    Mesdames, Messieurs,
    La Préfecture a adressé dernièrement un courrier aux membres du Bureau du SMEP du projet de PNR de la Brie et des deux Morin, suite à la requête qu’elle a déposée auprès du Tribunal administratif de Melun, visant à annuler la délibération du Comité syndical du 28 mai 2015 (élection des membres du Bureau).
    D’après ce qu’il nous est indiqué par le sous-préfet de Meaux, l’association Le Renard avait sollicité, fin octobre, le sous-préfet afin d’obtenir des documents relatifs au PNR et de vérifier leur légalité. Le sous-préfet a donc demandé à la Région lesdits documents, que les services régionaux ont transmis le 3 novembre dernier.
    Dans le courrier, deux principaux éléments sont reprochés à la délibération prise :
    - sur la forme (pas de date de convocation, absence du nombre de suffrages exprimés et de votants, manque de précisions sur le mode de scrutin, etc).
    - sur le fond : le Préfet indique qu’il aurait fallu procéder à l’élection des membres du Bureau par un autre mode de scrutin (uninominal à 3 tours en l’occurrence).
    La Région a souhaité répondre et déposer une réclamation. Elle propose un rejet de la requête du Préfet comme étant infondée, au motif qu'un syndicat mixte ouvert, selon la jurisprudence et selon ses propres statuts, ne peut calquer les modalités de vote sur celles des communes et que le SMEP a décidé collégialement de procéder à un vote uninominal à un tour.
    Le jugement devrait être prononcé par le Tribunal dans un délai de deux mois, soit d'ici le 18 janvier 2016. Nous regrettons cette situation de contentieux qui vient ralentir la démarche de création du PNR. Nous espérons qu’une décision sera prononcée au plus vite afin que nous puissions poursuivre la dynamique déjà engagée.
    Je rencontrerai d’ailleurs, dans les semaines à venir, les associations et ne manquerai pas de vous tenir informés du retour de ces échanges, à l’occasion d’un prochain Comité syndical.
    Soyez assurés de mon entière détermination à faire aboutir ce projet de PNR. Je compte sur vous pour que cette démarche soit collectivement partagée.

    Bien sincèrement,
    Franck Riester"

    C'est pas vraiment une surprise, l'info était connue de certains. On a rappelé dans cet article le côté surprenant sur la forme de cette élection.
    Sachant que les délégués de la région doivent être à nouveau élus, 3 sur les 4 ne sont plus représentants à la région suite aux dernières élections régionales.


    [ Les Commentaires ne sont pas disponibles pour les simples visiteurs, Enregistrez-vous ! ]
               
    Recherche
     Votre compte     Soumettre un article     Forum   

    Pour toute question ou remarque concernant ce site Web, envoyez un email à brionautes@laposte.net
    Directeur de la publication : Association Les Brionautes - Copyright © 1999-2016
    Hébergement Bixis- Tél : 08 71 40 37 23 - Déclaration CNIL : 759401 - Logiciel sous licence GNU/GPL - www.npds.org