Bouchon au pont court

Ce matin, j’ai découvert avec effroi les restes d’un naufrage en plein coeur de Crécy.

La barque que l’on distingue sur la photo est dans une posture bien embarassante. L’immense fatras de déchets de toutes natures ne semble pas disposer à la libérer de si tôt.

La scène se passe en amont du pont court. Les vagues successives de montée des eaux de ces dernières semaines sont à l’origine du gros bouchon qui obstrue le cours du brasset.

Quelques photos complémentaires nous donnent une idée de la situation, dans la suite.
… Ainsi qu’un début de solution pour nous débarasser de tout cela.


Le pont court : court mais un pont à deux arches quand même


Vue d’ensemble qui donne une idée de la taille du bouchon.
 A noter au milieu des détritus, quelques fleurs pour un air de fête.


Là, c’est autre chose. La situation normale au niveau du moulin de Saint Martin quand les eaux sont calmes.
En cause, la question des barrages qui obstruent le cours de la rivière.

Au final, j’ai trouvé dans une  rue parisienne un début de réponse au problème du bouchon.

Plutôt que d’appeler les pompiers, autant s’adresser à des spécialistes de la question du siphon bouché.

(article vu 17 fois)

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Vous aimerez aussi...

18 réponses

  1. Korie dit :

    C’est dingue un truc pareil ! La personne qui croyait sa barque volée risque d’être surprise de la savoir là. A qui revient le rôle de nettoyer tout ça ? La Communauté de Communes ? Faut pas nous laisser ce bazard Mesdames et Messieurs les élus…

    • jna dit :

      je pense que ça va se faire, mais il y a de quoi faire !

      • Korie dit :

        Il y a un cygne au milieu des canards qui a l’air de bien s’ennuyer. Je le vois tous les jours. Il est beau mais bien seul… Indianajones en connaît-il les moeurs ? Ces bêtes-là sont-elles des solitaires ? Ou bien faudrait-il lui prévoir un congénère ?

        • Korie dit :

          Le cygne créçois est un cygne tuberculé.
          Voilà ce que j’ai relevé sur wikipédia :
          « Les cygnes s’accouplent par paires monogames et vivent ensemble plusieurs années. Dans de nombreux cas, les couples peuvent durer à vie, mais le divorce entre des couples peut arriver.
          Certains comportements homosexuels et transsexuels ont été observés chez les cygnes tuberculés (transsexuels ? comprends pas…).
          Les cygnes peuvent être victimes des grandes maladies communes à tous les oiseaux (grippe aviaire en particulier), mais d’autres causes de mortalité existent :
          collision avec des véhicules ou avec des lignes à haute-tension (ces oiseaux-là sont souvent déjà préalablement affaiblis ou malades).
          empoisonnement par des pesticides.
          saturnisme aviaire, avec intoxication aiguë suite à ingestion de plombs de pêche (dont gros plombs dits turlutte au Québec) ou des plombs de chasse.
          Une étude11 publiée en 2000 a porté sur près de 10 000 cygnes (de six espèces ou sous-espèces) trouvés morts de saturnisme, dans quatorze pays, induit par l’ingestion de plombs de pêche ou de chasse (ou peut-être parfois de ball-trap), ou contaminés par des végétaux ou sédiments pollués par des mines ou l’industrie métallurgique. »

          • IndianaJones dit :

            Je connais bien ce cygne pour l’avoir croisé en kayak… d’ailleurs , il n’apprécie pas trop d’être dérangé sur son territoire et vous le fait comprendre par ses feulements et sa charge « à la drakkar ». C’est un jeune mâle qui va sur son troisième été et qui apparemment n’a pas encore trouvé à s’apparier.
            Les couples chassent les individus juvéniles, généralement après l’hiver pour pouvoir se reproduire de nouveau.
            Les individus juvéniles ou les adultes non appariés, sont grégaires et s’apprivoisent bien si on les nourrit avec du pain. Si vous n’avez pas peur de recevoir un coup d’aile de cet oiseau qui pèse entre 8 et 11kg, vous pouvez tenter de le nourrir au bec.

            Pour l’observation dite « transsexuelle », c’est quand la femelle grimpe sur le mâle… mais je ne sais pas sur quelle tranche de population (juvéniles, sub-adultes, adultes) ont été faites ces observations. Difficile, donc, d’en faire une interprétation.

            Il n’y a pas que le cygne qui est touché par le saturnisme. Beaucoup d’espèces d’anatidés le sont aussi.
            Mais il est vrai que l’utilisation de lest de pêche, de cartouche de chasse ou de tir… sans plomb, réduit considérablement cet effet.

            • jna dit :

              si mes souvenirs d’enfance sont bons, je crois bien que les cygnes touchés par le saturnisme se transforment en canard. La disparition des canards sur la rivière est de ce fait expliquée par le manque de cygnes. 😮

              • jna dit :

                de même, plus il y aura de kayaks, moins il y aura de pêcheurs puisque les deux espèces cohabitent mal entre elle.
                Du coup, moins il y aura de pêcheurs, moins il y aura de plomb dans l’eau, moins de saturnisme chez les cygnes, et finalement moins de canards ?
                la disparition des canards s’explique donc aussi par le trop grand nombre de kayaks sur la rivière 😮

                • IndianaJones dit :

                  Pour le moment, les pêcheurs sont tranquilles. La traversée de Crécy en kayak semble bien compromise… vu le bouchon.
                  Les normes européennes interdisent l’usage du plomb pour les cartouches de chasse et les lests de pêche.
                  Quant aux canards, ils préférent se réfugier sur les berges de la Chapelle, après le parking de la piscine, car il sont nourris par les riverains. Ils sont rejoints parfois par une troupe d’oies cendrées.
                  N’oubliez pas que la municipalité a interdit de donner de la nourriture aux canards à cause des rats surmulots qui s’invitent au festin. C’est pour cette raison que l’on voit moins de canards dans les brassets.

  2. IndianaJones dit :

    Et le sapeur-plombier, c’est aussi pour ceux qui pètent les plombs 😛

  3. IndianaJones dit :

    Bonne nouvelle José, le sapeur-plombier il est passé !
    Le pont Court est de nouveau praticable, le bouchon a été enlevé.
    Les canards et le cygne te remercient d’avoir signalé l’embouteillage, ils peuvent de nouveau se régaler et attraper les algues en fond.

    • jna dit :

      Bon, voila qui est bien. Las canards doivent surtout remercier les services municipaux qui n’ont pas du s’amuser pour ôter cet amalgame.
      Le problème c’est que ce petit pont court a trouvé le moyen d’avoir une arche de trop, avec un pilier au milieu du brasset. Trouvez moi l’architecte, qu’on lui dise deux mots.

Laisser un commentaire