C’est vraiment trop triste

"Respecter notre environnement, cela peut vouloir dire, respecter notre cadre de vie, mixant des aspects ruraux mais aussi urbains :
– c’est réussir le projet de Parc naturel Régional des Deux Morin,
– c’est élaborer et faire respecter un Plan d’Occupation des Sols qui garantisse le maintien de nos zones agricoles et boisées, tout en permettant un développement harmonieux et équilibré du village."

Savez-vous où vous pouvez lire ce texte ? Tenez-vous bien, c’est sur le site de la Mairie de Couilly.

C’est la preuve flagrante que les politiques, les élus de tous poils, prennent les citoyens pour des andouilles et que leur mégalomanie n’a d’égale que leur mauvaise foi. Comment s’étonner du comportement désabusé des citoyens lors des élections.

Oui, je suis profondément attristé de voir ce qui se passe dans notre vallée en amont de la commune de Couilly. On connaissait déjà la zone d’activité esthétiquement moche qui se déploie entre l’autoroute et Couilly, et voila qu’ils sont passés de l’autre côté du terre plein de l’A4, là où il y avait encore un reste de campagne, là où certains imaginaient l’entrée du PNR de la Brie des deux Morins. C’est raté. Vaste plaisanterie. Ce sont des dizaines d’hectares qui sont entrain d’être aplanis, arrasés et très vraisemblablement betonnés, macadamés … Pourquoi ? pour contruire un supermarché de plus, comme si nous en manquions de supermarché, comme si le commerce local avait besoin d’un ultime coup de poignard pour trépasser.

La surface de champs cultivés rasée dépasse tout ce que j’avais imaginé dans mes pires cauchemards, tout entendement, puisque les bulldozers se sont arrêtés à 150 m de la frayère à la vue la limite actuelle des travaux de terrassement (observée ce soir, mais est-ce terminé ?).
Je n’écris pas cela pour contredire simplement notre ami jms et ceux qui comme lui se félicitent de ce projet vu que  ce  morceau de vallée est dénué de tout intérêt environnemental.

Non c’est simplement parce que cela me fait vraiment mal de voir jusqu’où la déraison de nos petits élus peut mener. Certes les élus, comme ils sont élus, font ce qu’ils veulent me direz-vous.  

Crécy sera ainsi quasiment relié à Esbly sans discontinuité, par des lotissements et des zones d’activité, de vraies verrues malignes qui gangrènent notre territoire sans pour autant apporter l’activité économique promise par leurs appellations optimistes ; des commerces fugitifs, des entrepôts, des volumes vides comme à Crécy, à Esbly, …

Ce soir, en rentrant du travail, mon sang s’est glacé en voyant l’ampleur du désastre. Il y a un an ou deux, je ne sais plus, on supprimait tous les arbres qui bordaient la nationale 34, et il en était déjà pour s’en féliciter sur ce site. Très franchement, je suis atterré, j’ai mal pour nous tous, j’ai mal pour nos enfants de voir notre petit bout de vallée ainsi mutilé, au nom de je ne sais quel mercantilisme.

Il faudrait que l’on m’explique, que l’on me donne un début d’argument au moins, pour justifier ce piètre spectacle, ni beau, ni drôle, trop triste.

José NAVARRE




Voici des photos du site pendant les travaux, photos prises par IndianaJones.

JMS

INTERMARCHE : la riposte s’organise

La Commission Départementale Aménagement Commercial (CDAC) 2011 vient de donner un accord favorable à une demande de la Société PRONUTRA / INTERMARCHE (11/01/2011) portant sur une extension de 1077 m2 portant la surface de venbte à 3577 m2 à CRECY LA CHAPELLE

(article vu 13 fois)

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Vous aimerez aussi...

71 réponses

  1. AS77 dit :

    bien d’accord avec JNA,et oui souvent je le dénonçais dans certains de mes propos sur le site les gens quittes la ville pour vivre à la campagne,mais ils leurs faut leurs magasins ,leurs galeries marchandes des crèches ,des haltes garderies,des trottoirs bitumés pour ne pas salir ses souliers ,bref tous leurs petits confort et oui on recrée les villes à la campagne on la dénature la détruis etc :# 😐

    • retraitactif dit :

      note quand même que d’aller habiter à la »pseudo campagne » n’st poas vraiment unchoix mais plutot une contrainte étant donné le prix du M2 habitable ailleurs.. :# .
      moi je ne blame pas tous ces gens qu’on oblige à s’éloigner de leur lieu de travail et qui demandent des compensations en loisisr et autres facilités domestiques.

    • jna dit :

      As77, je suis d’accord pour dire que les « nouveaux » ne prennent pas toujours bien conscience de ce que cela veut dire que de s’éloigner en zone « rurbaine » … il faut bien qu’ils puissent faire courses. Il ne s’agit pas d’une invasion mais de développements planifiés par les communes et donc par les « anciens ». (sauf quand les communes perdent le controle de leur développement comme c’est la cas semble-t-il avec le développemnt du plateau évoqué dans d’autres commentaires).
      Si les nouveaux ne font que remplacer d’anciens qui s’en vont, l’équilibre en offre et demande est maintenu.
      Si les nouveaux sont de plus en plus nombreux, cela veut dire que les communes accordent des permis de construire (individuels, collectifs) et donc que le développement est planifié et organisé. S’il y a de nouveaux centres commerciaux ce n’est pas à la demande des nouveaux mais parceque les anciens l’autorisent et en général ce sont eux aussi qui profitent des opérations foncières qui accompagnet le développement urbain. Il est intéressant d’ailleurs de se poser la question de savoir qui a vendu les terrains à l’aménageur, par exemple.

      • jms dit :

        Vision un peu simpliste, voire populiste (mais c’est à la mode) de la vie politique locale.

        Il est erroné de penser que les communes décident des permis de construire en toute liberté. Elles doivent d’abord se conformer aux règlements établis en amont.
        D’abord au SDRIF puis au SCOT et enfin au PLU.
        Pour être plus concret et ne pas parler en sigle, le plan d’occupation des sols du canton (le fameux SCOT) est en cours de discussion.
        Les élus se réunissent régulièrement en ce moment dans une structure appelée SMIEP. Les compte-rendus sont consultables en mairie, allez-y pour vous informer de ce qui attend notre territoire.
        Les discussions vont se prolonger encore 2 ou 3 ans pour aboutir à la définition concrète des grandes zones à urbaniser, à laisser en culture, en ZAC ou en espaces naturels. Pour l’instant la décision principale prise est la construction d’une aire d’accueil pour les gens du voyage à Quincy. L’urbanisme viendra ensuite. Les décisions qui seront prises seront autant de choix qui contraindront les permis de construire délivrables ou pas par les communes pour les 10 ou 15 prochaines années, la marge de manœuvre des municipalités en sera d’autant limitée. C’est dès maintenant qu’il est important de suivre ces débats.

        Sachant que ces décisions doivent tenir compte des choix effectués au niveau du SDRIF et subir la pression forte de l’état qui cherche à urbaniser à outrance, c’est normal il y a un déficit de logements en France. Car en général, à quelques exceptions près, les élus de nos campagnes sont partisans de limiter l’urbanisation.

        Sur l’attitude des nouveaux arrivants, c’est vrai que c’est souvent un choc culturel pour eux. Tout le monde n’est pas prêt à adapter une attitude et un mode de vie différents de ceux de banlieue, certains finissent par renoncer et par repartir.

  2. jms dit :

    Ce n’est que pure contre-vérité que de déclamer que je suis pour ce projet de zone d’activités.
    Mais peu importe, mon avis n’est pas le sujet.
    Si l’auteur de cet article s’égare, c’est du fait de ses contradictions non assumées, je suppose.
    Contradictions, dans le refus de s’engager face à des menaces et pour des projets de défense de notre cadre de vie, pour en final en venir à se lamenter sur les travaux en cours.
    Cela ne sert à rien cet article, c’est trop tard. C’est pas en pleurnichant après-coup, tout seul dans son coin, qu’on changera les choses, c’est en agissant là où on le peut encore.
    Que des constructions apparaissent un jour au niveau d’une sortie d’autoroute ne surprend personne, hélas. Si on ne veut pas que demain on ait des zones d’activités un peu partout dans la vallée, c’est la construction du fameux barreau RN36-RD934 qu’il faut empêcher, et là il est encore temps d’agir. Et c’est sur de tels sujets qu’il faut s’engager avant qu’ils ne soient réalisés.
    De la même manière le PNR (Parc Naturel Régional) est une protection pour notre environnement, pour maitriser l’urbanisme, pour empêcher de faire n’importe quoi. Dans les prochains mois les conseils municipaux devront voter leur adhésion à l’élaboration de la charte.
    Si on souhaite bénéficier de ce formidable outil et qu’il prenne en compte nos aspirations à un développement plus harmonieux et respectueux de notre cadre de vie, les habitants doivent montrer aux élus, au travers des associations, que le PNR les intéresse et qu’ils sont prêts à participer à sa mise en place et à sa gestion.

    C’est sur des sujets de ce type qu’il faut s’engager.
    Mais non, surtout pas, certains cherchent toujours des mauvaises raisons pour ne jamais rien faire, et on préfère râler après-coup. Cela soulage peut-être, comme cet article dont l’auteur doit être fier, mais en final cela ne sert strictement à rien.

    C’est agir qu’il faut, sur ce qui peut encore être sauvé. Prévenir plutôt que râler !

    • misterMdeVILLIERS dit :

      Et là prochaine ZAC elle est pour qui……elle est pour Villiers/Voulangis sur le plateux de la RN36 :=! .
      Les propriétaires sont deja conviés aux réunions pour un petit remembrement de derriere les fagots et ce pour prendre en compte, la ZAC, la liaison RN36 A4 et la future deviation RN36 CD934.
      Mais je vous rassure le souhait de nos élus est de maintenir un maximum de terre agricole pour ne pas dénaturer notre région, et là je me sens rassuré….. :paf

      • jms dit :

        Cela présage de ce qui risque d’arriver avec la construction de nouvelles routes. Quand la route est là c’est trop tard. La « future » déviation RN36-D934, pour l’instant elle n’est pas en projet, mais il faut faire en sorte de l’empêcher si on veut pas que ce soit toute la vallée qui s’urbanise avec des ZAC et autres lotissements.

        • Jean-Michel Sagnes dit :

          Et il fait quoi de concret ce cher jna à part se plaindre, raler,… c’est sa photo qu’il a mis dans l’article ? Pour le reste, bien d’accord avec jms, c’est sur le plateau qu’il y a une grosse bataille à gagner.
          On vous y attend Mr jna !

          • Jean-Michel Sagnes dit :

            Et le visiteur,il fait quoi lui?

          • jna dit :

            vous m’y attendrez longtemps cher anonyme

            • Jean-Michel Sagnes dit :

              en fait, vous êtes contre tout ! je n’aimerais pas être votre voisin … Vous arrivez à vous supporter ?

              • jna dit :

                ça va merci, je me supporterais plus difficilement si j’étais anonyme, du genre un ami qui vous veut du bien ou bon français. Je vois que le genre se maintient, je n’aurais pas aimé être votre voisin sous l’occupation … 🙁

                • Jean-Michel Sagnes dit :

                  c’est tou bonnement scandaleux de faire de tels parallèles ! vous vous prenez pour qui ? aurai-je toucé une corde sensible ? en tout cas cette réaction est conforme à vos propos dogmatiques et non productifs.

                  • jna dit :

                    Et voici notre ami anonyme qui se drape d’indignation. Pardonnez-moi chère « Gisèle » puisque c’est votre nom d’auteur dans un autre commentaire, plus loin, mais vous n’êtes pas crédible tant que vous vous ne vous identifiez pas.

                    • jms dit :

                      Anonyme ou pas, ce type de parallèle n’a pas à être fait. Gisèle, que je ne connais pas pour autant, a raison.

                    • Jean-Michel Sagnes dit :

                      je n’ai rien à voir avec gisèle, et effectivement, elle a bien raison cette dame. Mais dites moi Mr jna, ne seriz vous pas un de ces loulou qui pronent le retour du chauffage de l’eau au feu de bois et l’éclairage à la bougie ?

                    • jna dit :

                      Ecoutez cher visiteur, effectivement je m’éclaire à la bougie, mais bon je n’y vois pas plus mal.
                      Cela dit je vais vous donner un conseil. Je vous invite à surveiller votre ordinateur car de toute évidence Gisèle utilise le même poste que vous ou au moins la même connexion internet, car vous aviez cet après midi la même adresse IP qui pourtant est unique. 😉

          • jms dit :

            Je ne sais pas trop qui est ce clown, en effet.

            Personnellement j’aurais illustré par des photos du site, au moins c’est factuel et plus convaincant.

            Notre ami IndianaJones l’a compris lui-aussi. Il a pris son courage à deux mains, son appareil photo de l’autre, son fouet et ses chaussures d’explorateurs pour aller sur le terrain affronter la réalité.
            D’où les photos que je viens de rajouter pour mieux étayer le propos de jna.

            • jna dit :

              Merci Indiana :
              Je n’ai pas pu prendre de photo, je n’avais pas d’appareil sur moi hier soir, ce matin, c’était trop sombre et puis prises de la navette, les photos eurent été floutées, minimisant ainsi l’ampleur des dégâts. :-e)

            • jna dit :

              C’est mon état d’esprit hier soir qu’exprime se clown. Et je préfère être clown plutôt que fantoche.
              En parlant de clown, le vrai, celui du moulin jaune pourra bientôt faire ses courses sans sortir de son jardin fantasque.

      • misterMdeVILLIERS dit :

        Continuons dans la même veine sur l’aménagement du plateau, un petit extrait du compte rendu du conseil municipal de Coutevroult du 08/03/2011
        Le titre est quand a lui annonciateur « Saisie du conseil d’état » :
        Monsieur le Maire informe le Conseil Municipal que le recours gracieux contre le décret qui comprend la modification du P.I.G d’activité en logement, déposé auprès du 1er Ministre a été rejeté.
        Monsieur le Maire propose au Conseil Municipal de saisir le conseil d’état, seule alternative juridique possible.
        L’objectif étant soit d’annuler cette modification, soit d’ouvrir des négociations.
        Plusieurs membres du conseil Municipal évoquent leur inquiétude, sur la durée de cette procédure et le coût qu’elle peut représenter, pour la commune, d’autant que le terrain appartient à l’état.
        Ils proposent de négocier par d’autres moyens avec les instances concernées (EPAFRANCE, DISNEY….), par l’utilisation de médias et d’associations.
        Que pourra négocier la commune ? Que se passera-t-il si le recours n’aboutit pas ?
        Monsieur le Maire précise que le coût de cette procédure est évalué à 20000€ soit 1.8% du budget de fonctionnement de la commune.
        (Source site de la mairie de coutevroult)
        Là on ce dit qu’un Maire essaye de faire bouger les choses dans le bon sens :-e) :-d) , regardons de plus près le vote de cette délibération 7 Pour / 7 Contre :paf .
        Et là je souhaite bien du courage au Maire de Coutevroult :=! .

    • retraitactif dit :

      Au delà de la »guéguerre » 😉 que se livrent alternativement JMS et JNA sur les « projets maudits » du coin; je me demande ce qui peut pousser un groupe industriel à implanter une structure commerciale(encore une..) alors que tout autour il ya plutot abondance de ce genre de commerce.
      la concurrence çelà peut avoir du bon (sauf au niveau européen ou tout augmente)mais trop c’est trop
      Je rappelle sans vouloir accabler ni complimenter les 2 maires qui se sont succédés à Couilly que ce projet a été accepté par les conseils respectifs depuis très longtemps(une dizaine d’années me semble t-il?).
      C’est donc bien une volonté des élus ;comme je suis mauvaise langue, je dirais que côté beauté du paysage les habitants de Couilly s’en battent allègrement les flancs vu que justement ils n’ont pas la vue sur ce futur chef d’oeuvre qu’on nous prépare(ils sont déja servis par ce qui existe de l’autre côté de l’autoroute).
      Il est quand même dommage que ce coin de terre qui collait très bien à son environnement(frayère d’un coté-petit village de l’autre) devienne à son tour une zone qui à terme ressemblera à toutes ces monstruosités qui poussent un peu partout(à Crécy y compris et probablement sur Voulangis un de ces 4?). 😐

    • jna dit :

      Je ne déclames rien et pas de contrevérité. Je ne fais, tu le sais que m’appuyer sur ce que tu as écrit dans des articles ou des forums sur ce site.
      Alors je comprends que ton commentaire tente de nous détourner du sujet. Mais tu te trompes de cible, on ne parle pas ici du fameux « barreau » qui n’est pas un projet de même nature, notamment par son impact sur l’environnement. Cela dit je ne te blames pas de vouloir préserver ta relation avec les municipalités en place, cela pourra se révéler utile quand tu auras entammé ta carrière d’élu local.

      Parlons justement du PNR, ce qui m’interpelle quand même, car c’est un grand paradoxe, c’est que ceux qui se disent, promotteurs du PNR, initiateurs, … soient aussi ceux qui se sont précipités pour réaliser le projet dont on parle. Peur qu’après ce soit plus compliqué ?

      Je pense en revanche que la stratégie commertciale est bonne car l’urbanisation de Coutevroult et du plateau qui est dans les acrtons apportera certainement une clientèle à ce centre commercial situé au pied de l’autotoute facilement accessible sans acquitter péage.

      « C’est agir qu’il faut, sur ce qui peut encore être sauvé. Prévenir plutôt que râler !  » je suis d’accord, mais c’est pourquoi il faut aussi en parler aujourd’hui.

      • Jean-Michel Sagnes dit :

        bonjour,

        je suis une habitante de villiers, et pour ma pare je trouve très bien d’avoir un Super U là où il est.
        A crécy, je n’aime pas trop et après il faut aller soit à meaux, soit à chessy.
        Et puis, n’exageron pas, c’est en font de vallée près de l’autoroute, ce sera pratique.

        gisèle.

      • AS77 dit :

        beaucoup d’élus bloquent le PNR moi qui circule beaucoup dans les proches alentours et que devant le nombre de terres agricoles en dehors des villages se transforme en lotissements a plupart des habitants de nos villages doivent respecter des plans d’urbanismes ,et les élus laisse un mitage de nos paysages au lieu de finir de bâtir à l’intérieur du village,à qui cela rapporte le plus le montant de la mandature augmente avec le nombre d’habitant,2 exemples route de Saint Avoye dans une ancienne ferme démolie 7à8 pavillons et maintenant une affiche lotissement de 19 pavillons ,Crevecœur de parcelles agricoles transformées en lotissement juste en sortie du village ,on peu comprendre le pourquoi de ne pas se bousculer de certains élus 😐

        • jna dit :

          A Crécy, la politique en matière d’urbanisme serait bien de remplir « les dents creuses » afin de limiter le mitage des abords du bourg et des hameaux. C’est plutôt sain.
          Le phénomène est bien connu, les zones périphériques en entrée et sortie de villages sont toujours l’objet d’enjeux importants sur le plan foncier. Y a des sous à s’faire pour les propriétaires des terrains qui du coup sont souvent motivés pour être élus ou faire élire leurs pions. Terrain à bâtir, c’est le mot magique, un peu comme billet gagnant au loto.

  3. Mrs_Jones dit :

    Sur le site de la Mairie de Couilly, on trouve aussi une explication sur la zone d’activité des Marceaux.

    http://couilly.free.fr/spip.php?article38&var_recherche=marceaux

    Ainsi que pour la frayère à brochets du marais…

    http://couilly.free.fr/spip.php?article238&var_recherche=fray%E8re

    Qui, de l’oeuf ou de la poule a vu le jour en premier ? Le projet de la ZAC ou la frayère ?

    Une chose est sûre, pour le maintien de l’éco-système de la frayère, insectes, oiseaux, reptiles et amphibiens, il faut protèger cette zone tampon de « 150 m » de toute urbanisation.

    • jna dit :

      Merci pour ces liens. Concernant les ZAC des Moulins et Marceaux (la nouvelle), on apprend que le super marché MATCH était prévu côté « Moulins » et que visiblement le projet n’est pas définitivement abandonné.
      On apprend aussi qu’il est prévu qu’il y ait beaucoup plus de circulation au niveau du rond pont de l’autoroute et qu’une demande d’installation d’une centrale à béton a été refusée par le municipalité. Quand même !
      Bref, pas de quoi nous rassurer.

      • IndianaJones dit :

        Le commerce alimentaire n’était pas prévu pour la zac des Marceaux à l’origine, pour éviter la concurrence avec l’entité qui était prévu à la zac des Moulins. Mais ce projet tardant, la municipalité a préféré modifier son Plan d’Occupation des Sols (POS) plutôt que de proposer l’emplacement à la zac des Moulins. :=!
        Donc deux entités alimentaires peuvent être mises en concurrence à ce jour à Couilly, séparées simplement par l’autoroute. :#
        Ils sont très forts pour varier l’économie dans la vallée…
        Pour les problèmes de la circulation au rond point, les autres communes très proches ont déjà pensé à une parade… construire une zac sur le plateau avec, pourquoi pas, une nouvelle enseigne alimentaire. :-b)
        Mais bon, tant que les communes, les promoteurs immobilliers, les propriétaires fonciers (sous couvert de dessous de table comme pour les agriculteurs lors d’achats de terre à la Société d’aménagement foncier et d’établissement rural « SAFER »), la grande distribution et les supers vilains braqueurs s’en mettent plein les fouilles…

        • jna dit :

          Là, Indiana tu vas t’attirer des ennuis en parlant de « dessous de table » , je m’attends à quelques réactions indignées … mais silencieuses

          • IndianaJones dit :

            Oups ! Basculerais-je vers le côté obsur de la force et de l’empire de Sark Vador ? 😮
            Il est quand même bon de rappeler certains us et coutûmes… Ils font aussi partie de notre patrimoine… 😀
            J’ai eu le plaisir de découvrir cette pratique, il y a quelques années, après l’obtention du Brevet Professionnel de Responsable d’Exploitation Agricole…
            Ces coûts supplémentaires, non prévus sur le plan financier, ne facilitent pas la création ou la reprise d’une exploitation… :-c)

            Depuis, je ne peux plus m’empêcher d’y songer quand je vois des terrains agricoles se transformer en zones urbanisées.

            Désolé ! 🙁

  4. retraitactif dit :

    l’a une d’autre de gueule notre futur PNR 🙁 …ne serait-ce pas plutot la préparation d’une exploitation de « shismes bitumeux » 😉

    • NOUCAL dit :

      Bonjour ,ceci étant le groupe SUPER U est déjà en phase de recrutement pour son personnel d’encadrement ,autant en administratif, que pour la vente ;et d’ailleurs tant qu’à faire il recrute pour
      les deux prochaines ouvertures qui seront quasi simultanées fin 2011 à savoir COUILLY et ROISSY
      EN BRIE.
      Si les locaux veulent postuler il faut chasser les offres ….Mais où?

      • jna dit :

        c’est au moins un point positif, la création de quelques emplois. A moins que comme l’a déjà indiqué un Brionaute, la concurrence dans ce fond de vallée n’aboutisse à la suppression d’autres emplois ailleurs. Mais nous restons optimistes car il est probable qu’une nouvelle clientèle apparaisse avec l’urbanisation des hauts de Villiers et Coutevroult. L’un ne peut plus aller sans l’autre. Il faut maintenant conforter cette logique et transformer l’essai, comme on dit.

      • jms dit :

        SUPER U a fait une pub dans Le Parisien il y a un mois. ils cherchaient tout type de postes pour ces 2 magasins, du directeur aux caissier(e)s en passant par le comptable. Les revoici également sur ce site : http://www.njobs.fr/emploi-super-u-couilly-pont-aux-dames.html

    • jna dit :

      pou ce qui est du bitume, la zone va être servie dans tous les cas.
      A propos je me demande si ce centre va être connecté à la station d’épuration située tout à côté, vu qu’on l’a dit déjà saturée ?

      • AS77 dit :

        STEP qui fonctionne très mal
        trop souvent des rejets dans la rivière ,
        raison évoqué fissure dans un bassin
        et en plus des pompes qui ont étés obstruées par des micro algues résultat des quantités de sel du aux salage des routes cet hiver

        • jna dit :

          ah c’est vrai qu’il faudra aussi les saler ces nouveaux parkings … on trouvera bientôt de la sardine et d’autres poissons d’eau de mer dans le Morin : c’est peut-être une bonne nouvelle pour les pêcheurs qui feront de nouvelles prises ! 😉

      • retraitactif dit :

        ou voudrais tu qu’elle se raccorde? il n’y a qu’une station d’épuration dans le coin.

        • jna dit :

          J’avais pensé à la frayère. Cela ferait tendance, dans genre piscine ou épuration naturelle, plutôt écologique pour une réalisation tournée vers le développement durable (durable dans le temps = gâché à jamais ?) que les édiles locaux qualifiaient d’éthéré (qui sent l’éther) du temps du village indépendant.
          C’est ce qui explique, je suppose que les associations environnementalistes soient silencieuses sur ce coup là.

          • jms dit :

            Les associations environnementales ? lesquelles ? il n’y en a pas à Crécy. Et il ne faut pas compter sur les brionautes pour s’engager dans cette voie. ça rale, ça vocifère, ça négativise mais pas plus, jamais rien de concret, on reste dans la ligne « bof à tout ».
            En fait, il en existe une association, celle de notre ami pêcheur.
            Sans lui, il n’y aurait pas eu la frayère, et c’est elle qui sauvera le bas de la vallée d’une urbanisation continue. C’est la bonne démarche qu’il a employé, en prévoyant l’avenir, en visionnaire qu’il est. La création d’un PNR procède de cette même démarche, sur une plus grande échelle. C’est dans ce sens qu’il faut aller.

            • AS77 dit :

              merci JMS et oui je me bat pour la protection de notre environnement .
              malheureusement une personne qui intervenait trop souvent pour critiquer mon engagement sur des sujets polémiques qui aurai pu faire avancer les choses et pas assez à mon gout d’engagement de certains pour soutenir ce genre d’interventions ,les élus connaissent bien la population ,sa râle sa critique quand quelque chose se passe devant chez eux puis sa s’essouffle et fini par abandonner ,une méthode bien populaire malheureusement 😐 🙁

              • retraitactif dit :

                Eh oui Serge; c’est comme ça en France et à mon avis ce n’est pas près de changer.
                Pourquoi?
                le Français est par culture individualiste.
                peu dévoué pour donner de son temps.
                trop timide(si ce n’est peureux)
                Mais il a des circonstances atténuantes;
                il ya trop d’intervenants pour une prise de décision; il n’est que de voir tous ceux qui « réfléchissent » pour la création d’un parc naturel ou pour une déviation et un tas d’autres exemples.
                Des projets d’intérêt général mettent des années voir des dizaines d’années à se concrétiser et ce n’est pas toujours des questions de budgets.
                je me moquais hier gentiment des appellations..SDRIF-PLU-PNR et une multitudes d’autres…
                Comment peux tu faire avancer un âne qui ne veut pas?…tu renonce. 🙁

            • jna dit :

              Pourquoi l’association « les Brionautes » devrait-elle s’engager dans le sillon de quelques associations et sur des sujets à propos desquels les Brionautes eux mêmes ont des avis différents ? .
              Il a chez nous des objectifs en termes de communication et d’expression mais pas encore de ligne « du parti », me semble-t-il. Ce n’est pas du « bof à tout », c’est de la liberté d’expression et c’est de la tolérance.
              Les Brionautes justement ont donné la parole à ces associations, de même qu’à ceux qui partagent leurs visions, mais ces associations sont elles mêmes CONTRE des projets, attitude du coup négative que d’aucuns trouvent très inconstructive.
              Dans cet article, j’ai exprimé ce que ressentais, d’autres sous l’anonymat ont eu des réactions hostiles et agressives qui ont dépassé les limites fixées par notre charte, mais du point de vue déontologique, je ne pouvais pas modérer des commentaires portant sur un article que j’avais écrit.

              • jms dit :

                Je suis bien d’accord que la diversité de nos points de vue est une réalité, et c’est même une richesse qui fait notre force et notre indépendance.
                Mais cela a des limites.
                Un article n’est pertinent, même s’il traduit une opinion ou une humeur que s’il apporte de l’information. Or, on le voit bien, l’information est bien souvent confinée chez ceux qui participent à la vie locale, au travers soit de responsabilités électives soit d’associations. Il fut un temps où nous avions parmi nos membres de nombreux présidents d’associations. C’est encore le cas, si on compte nos amis du karaté, mais peut-être pas suffisant pour recueillir suffisamment d’infos. Participer à ce type d’instances c’est aussi compter et influencer dans le paysage local.
                L’objet de l’association « les brionautes » est double :
                – permettre la communication entre habitants en particulier au travers d’internet
                – promouvoir notre territoire.
                Sur le premier point, d’autres moyens sont arrivés depuis, la technologie internet évoluant très vite. Nous sommes rattrapés, nous devons évoluer.
                Sans devenir un parti et adopter une doctrine, tout en conservant notre pluralisme, pourquoi ne pas nous inviter dans des débats où les associations ont toute leur place et doivent faire entendre leur voix. Je pense bien sûr au PNR, mais peut-être à d’autres.

                Je sais qu’on sort un peu du sujet au travers de cette discussion de brionautes, mais ce brainstorming « à l’air libre » fait aussi partie de nous-mêmes, et peut très bien intéresser nos lecteurs habituels.

                • AS77 dit :

                  de plus il n’est point question de parti mais si on veux faire avancer les choses ou bien les protéger ils faut se bouger nous ne somment les chiens qui aboient quand la caravane passe nous somment la caravane

                • retraitactif dit :

                  depuis que nous avons pris le mauvais départ de ce que nous avions convenu à la création de l’association à savoir (entre autres mais surtout  » d’être le poil à gratter » du pays) nous nous sommes plus tournés vers un coté informateur-polémiqueur mais limité à nous même-etc.. enfin tout sauf ce qui avait été prévu.
                  Après ce raté, je ne nous vois pas dans la phrase cité plus haut de JMS.
                  je cite:
                  « Sans devenir un parti et adopter une doctrine, tout en conservant notre pluralisme, pourquoi ne pas nous inviter dans des débats où les associations ont toute leur place et doivent entendre leur voix. Je pense bien sûr au PNR, mais peut-être d’autres ».
                  la déception relative dont je parle nous a permis ou je dirais même plutô tobligé à nous investir dans autre chose,d’autres activités associatives ou non.
                  Si nous devions nous investir dans des débats ou associatiuons ce devrait être à titre individuel uniquement.

  5. IndianaJones dit :

    Il semblerait qu’un petit groupe d’alpinistes ait reussi l’ascension du mont « Fuji-Kouilly »… 😮
    Un fanion rouge a été planté en haut du tas de terre.
    Serait-ce la couleur de la colère des habitants de la vallée ? 😉

  6. jna dit :

    La Commission Départementale Aménagement Commercial (CDAC) 2011 vient de donner un accord favorable à une demande de la Société PRONUTRA / INTERMARCHE (11/01/2011) portant sur une extension de 1077 m2 portant la surface de venbte à 3577 m2 à CRECY LA CHAPELLE

    Voir le complément apporté en fin d’article

  7. Jean-Michel Sagnes dit :

    Omerta
    Je me permets d’intervenir pour dire combien je vous félicite pour avoir oser dénoncer ce scandale écologique alors qu’une omerta, une loi du silence complice, entourre la mise en route de ce que l’on peut bien appeler le massacre de la vallée.
    Ce qui est particulièrement inquiétant et suspect c’est que cela se passe dans la commune qui (au moins le revendique-t-elle) a été à l’origine de l’idée du PNR.
    Comment comprendre que ceux qui ont lancé le PNR en profitent aujourd’hui pour bétonner à toute vitesse, le fond de la vallée du Grand Morin ?
    Personne n’en parle, si les associations qui s’inquiètent (disent-elles) de notre environnement, ni des personnes comme M. BRITO qui à coup sûr est du côté des bonnes consciences écologiques mais qui pour le coup ne dit mot, sur son blog du PNR ? Est-ce parce que lui aussi habite la bonne ville de Couilly.
    Omerta, je ne trouve pas d’autre mot pour dénoncer ce silence qui cache nécessairement quelque chose. Pendant que l’on parle du barreau et des gaz de schistes, d’autres bétonnent, d’autres font du business.

  8. papounet dit :

    il semble bien que les travaux du futur super marché soient bien stoppés?????
    pour quelle vraie raison?? :#
    le jeu des devinettes:
    vacances? 😎
    malfaçons des terrassements? 🙁
    l’investisseur s’est aperçu qu’il y avait beauoup de concurrence aux alentours?
    :-b) raisons techniques divers? 😀
    Mystère.
    en attendant on commence à voir des gamins faire du vélo sur l’aire viabilisée..

    • jna dit :

      C’est plutôt sympa ce chantier. Surtout quand on pense qu’il s’agit là de la porte du PNR imaginée par lomig !!!
      ben non, ce n’est pas une encore critique comme va dire jms.

      C’est au contraire l’éloge d’une civilisation de la zone commerciale. Il y a les zones commerciales, il y a les chinois, il a les people, la tv reality, les stars en veux tu en voilà, les mariages princiers, les marchés qui se débinnent, les caméras de VS, … et par dessus tout ça je viens de voir un reportage instructif sur la vie de Jacques Martin… quand je pense comment not président l’a roulé dans la farine, c’est à vous en faire perdre confiance en Jean Pierre Pernaud, … la France va mal, je vous dis, mais ce n’est pas une critique bien au contraire 😉 .

    • retraitactif dit :

      apparemment les travaux de forage pour pieux sont terminés..reste à les couler ou battre.
      on a encore pu constater il y a quelques jours que ce terrain est iHUMIDE.
      la planification de ces « fondations spéciales « était t-elle prévue au départ techniquement et financièrement?Pas sûr. :#

      • EricLeBriard dit :

        Le sol dans notre région étant connu pour être très humide, cela serait surprenant. On assiste malgré tout à des démarches privilégiant les économies même sur des choses essentielles. Résultat, les choses sont à faire malgré tout et le coût est plus élevé car il faut souvent défaire pour refaire et le temps passe. Le temps c’est de l’argent et les économies de bout de ficelles prennent des proportions hors normes !

Laisser un commentaire