De la vie de famille à l’avis de famille

La famille est le fondement, « la brique élémentaire de la société » disait le préfet de Seine-et-Marne l’autre jour lors de la remise de la médaille d’or de la famille française et le ferment de la société, ce qui la fait tenir et certainement le meilleur rempart contre l’exclusion.
La famille n’est pas ringarde, les sondages montrent que les adolescents et les jeunes continuent de respecter cette valeur fondamentale.
Dans la famille associative, les familiaux qu’ils soient ruraux ou rurbains ou plutôt péri-ruraux tiennent un bonne place.Familles rurales, premier mouvement familial de France compte plus d’un million de familles adhérentes.
Club des aînés, théâtre, gymnastique, halte-garderie, centre de loisirs, le mouvement familial est à l’écoute des familles de Seine-et-Marne.
Depuis peu , le mouvement a ouvert des Relais familles, où les bénévoles peuvent accueillir des familles et les orienter vers les services publics et sociaux.Il arrive même que ces services y tiennent un permanence.
Deux relais sont ouverts à Jouarre et à Chamigny, d’autres devraient suivre.
L’ensemble des associations familiales et des mouvements familiaux sont regroupés au sein de l’UDAF (Union départementale des associations familiales) qui représente et défend les intérêts des familles de Seine-et-Marne.
Les bénévoles ont des idées et du temps à consacrer aux autres pour des sorties piscine, à la patinoire . . .

Mais à côté de ces activités, l’action familiale permet à des familles de s’exprimer , défendre des convictions, ce qui a permis la mise en place de la DIF (Délégation Interministérielle de la Famille) et de la Conférence annuelle de la famillle qui vient d’avoir lieu.
Il ne faut pas en retenir que les 2 semaines accordées au futur papa !
La Conférence a certes essayé de redonner aux pères une place dans la famille (Livret de paternité, acte civil de naissance …), mais elle a également voté des crédits supplémentaires pour les crèches .Une mesure défendue par les familles concernant le prêt jeune sans intérêt n’a pas été retenue, mais devrait faire l’objet de futures négociations.
En pays créçois , les associations familiales oeuvrent depuis des dizaines d’années pour toutes les générations, car une famille ne se réduit pas au père à la mère et aux enfants, le rôle des grands-parents devient de plus en plus nécessaire.

Pour terminer , l’association familiale est régie par la loi de 1901 et par le code de l’action social et des familles.
Par le biais de l’UDAF, les bénévoles familiaux peuvent siéger au sein des CCAS (Centre communal d’Action sociale) .
Les associations familiales ce sont aussi des parents qui se rencontrent et discutent ensemble de l’école, de l’éducation des enfants . . .
Les relais Familles intègrent le réseau d’Ecoute et d’Appui des Parents appelé encore le dispositif parentalité.
Toxicomanie, violence, adolescence . . . , parents des bénévoles sont à votre écoute !

(article vu 9 fois)

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire