Définition d’une association

Qu’est-ce qu’une association ?
C’est le groupement d’au moins deux personnes, ayant le même but (aides aux personnes etc…) et cela toujours dans le cadre du bénévolat. En fait, apporter du positif, faire don de soi (de son énergie, de son temps et pourquoi pas un peu de son argent). En retour, ce groupement ne peut attendre aucune rémunération. C’est une formidable façon de se faire des amitiés. Partant de cette philosophie, je souhaite par le biais du site tirer mon chapeau à toutes ces personnes positives.
Le site de brionautes étant devenu une association, beaucoup se sentiront concernés.
Tous ces  »électrons » positifs que nous sommes, apportent gratuitement de la joie aux autres et embellissent leur vie.

Il faudrait être  »tordu » de critiquer leurs actions. Alors moi je leur dis bravo, continuez à faire vivre votre cité (qu’elle soit de banlieue ou médiévale !).
Se faire un ami est un bonheur de plus dans la vie, se faire des inimitiés en permanence relève d’un sombre déséquilibre psychologique.
Je dis cela parce-que j’ai eu écho de critiques au sujet de l’association dont je fais partie. Faut-il être négatif et tomber bien bas pour saccager systématiquement et délibérément toute bonne volonté.

Alors tenez vous bien, aujourd’hui je salue tous les bénévoles du monde et….et…de Crécy !
Bravo au Clap, au site des brionautes, à l’Outil en main, aux multiples associations sportives (que j’aide comme je peux lorsqu’elles me sollicitent), l’association des artisans et commerçants créçois (vive nous !!).

Un sourire, une poignée de mains, une bise, un petit mot gentil, un encouragement, ce sont les passerelles de l’amitié.

Sauf quelques exceptions et c’est bien dommage, j’aime presque tout le monde. C’est bête hein ?

(article vu 2 fois)

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Vous aimerez aussi...

12 réponses

  1. jms dit :

    Merci Korie pour ce message d’espoir et d’encouragement aux associations. :-e)

    A propos d’associations dans le bloc « bienvenue à crécy », en haut et à gauche du site, il y a un lien vers la liste des associations. 😉

    Je vous invite à la consulter et à nous signaler les éventuels oublis ou erreurs (par mail à dcc@laposte.net)

  2. Myotis dit :

    Il faut distinguer les associations à but lucratif et celles à but non lucratif (loi 1901).
    Les associations sont la plupart du temps des associations de type 1901 (ou 1919 pour l’alsace moselle), c’est à dire à but non lucratif.
    Ce n’était qu’une petite parenthèse.
    Je suis tout à fait d’accord avec Korie, il faut soutenir le monde associatif, qui apporte énormément. Ce n’est pas Lomig qui dira le contraire.

  3. sergemichel77 dit :

    Ouais, mais faut pas déc…ner, on n’est pas tous des anges (comme le suggère le logo de l’article).
    Y’en a des qui sont pas toujours très corrects….
    Quant aux râleurs, on les attend au pied du mur ! C’est facile de critiquer, ça l’est moins quand il faut bosser !
    Et si y’en a qui veulent reprendre le flambeau, y peuvent y aller : on leur laisse la place ! Quand faut y’aller, faut y’aller et on attend des volontaires !
    Les bonnes volontés sont rares et les mauvais coucheurs sont majoritaires et même si je dois choquer, on leur dit m…e !!!!
    A bon entendeur, salut ! :paf

    • jna dit :

      Ni ange, ni démon !
      Oui, mais j’ai trop souvent entendu certains responsables d’associations adopter le langage du gentil qui se sacrifie pour les autres en animant une asso.
      On peut penser que s’il le font c’est aussi que ça leur fait plaisir quelque part et que si ça les e—–e de le faire, personne ne les y obligent, personne n’est indispensable, même pas eux.
      Je pense que rien de ce que l’on fait n’est complèrement désintéressé et que dans ce domaine, même s’il ne s’agit pas d’en tirer un profit matériel ou pécunier, on en tire quand même quelque chose qui flatte son ego. Cela ne remet d’ailleurs pas en cause l’utilité et le bien fondé de leur action.

      • Florence dit :

        Ce que vous dites est très vrai pour certains. D’une façon générale c’est sûr que quand on se dévoue c’est parce que quelque part on y trouve quelque chose. Mais l’objectif n’est-il pas de s’épanouir, et d’être heureux en rendant les autres heureux, et, à mon avis il ne faut pas dévaloriser un grand nombre de gens que leur bon coeur pousse à s’occuper des autres.

      • Korie dit :

        Le verbe se sacrifier est bien fort jna !
        Flatter son égo comment ?
        Moi je connais un président d’association sympathique qui a une épouse horrible qui porte le grade de son mari.
        Heureusement qu’elle n’est pas la première dame de France, autrement…Pauvres chevilles !
        Quelquefois on adhère à une association par hasard (comme moi par exemple). Je peux vous dire que je ne me prends pas la tête ! Je n’ai pas l’intention de me sacrifier ou de faire croire que c’est le cas !
        Les Présidents d’associations diverses que j’ai pu rencontrer ne m’apparaissent pas comme vous le décrivez (sauf une fois lors d’une réunion de Présidents d’assoc. de commerçants qui était à la limite du despotisme, nous étions nombreux et c’était la seule à être ainsi).
        Si égo il y a, vous en trouvez chez tout le monde, pas plus chez ces électrons positifs comme j’aime bien les appeler. Et si il n’y a pas un tant soit peu d’égo chez une personne, alors la vie doit être difficile pour elle et là, c’est du sacrifice quotidien !

  4. retraitactif dit :

    Etre bénévole dans une association c’est bien(je suis dans 3) mais mon lettre motive(comme les locos): ne pas se laisser bouffer.

    • Korie dit :

      Un jour, un journaliste a demandé à Brigitte Bardot pourquoi s’occuper des animaux et non pas des gens. Elle répondit qu’elle l’avait fait. Elle avait acheté des vélos neufs à des enfants de milieux dits défavorisés pour leur noël. Quelques jours plus tard un vélo lui est retourné avec un mot des parents : la couleur ne convenait pas, leur fils le voulait d’une autre.
      C’est un petit exemple mais les relations humaines ne sont pas toujours évidentes et faire du bénévolat pour les humains, peut s’avérer difficile et pas à la portée de tout le monde. On peut vite baisser les bras et ne pas avoir envie de se faire enquiquiner.

      • Florence dit :

        C’est vrai qu’on peut avoir des problèmes dans le bénévolat. Cependant je tiens à apporter le témoignage de mon expérience à la Banque Alimentaire où je rencontre des gens qui sont toujours défavorisés tout court à la base, même s’il faut reconnaître que certains comportements ne sont pas logiques de la part de personnes qui demandent cette aide. Nos amis sont, dans l’ensemble, extrêmement respectueux, bien élevés, gentils, et reconnaissants de ce que nous faisons pour eux

        • Korie dit :

          Cela ne remet pas en cause le bénévolat et la gentillesse des personnes qui sont aidées. Le bénévolat, n’est pas forçément à la portée de tout le monde car cela demande de l’implication personnelle et il faut être prédisposé à faire don de soi.

Laisser un commentaire