Des nouvelles du Pays créçois

Plusieurs sujets étaient à l’ordre du jour du dernier conseil communautaire du pays créçois, notamment de nouvelles élections de représentants et une motion sur le financement de l’aire de grand passage des gens du voyage dont la presse s’est fait l’écho.

Voici le compte-rendu officiel, qui formalise les décisions prises :
http://www.cc-payscrecois.fr/IMG/pdf/CR_du_17_mai_2017.pdf

Plus précisemment, sur le sujet Transports, Mme Bourdier, Vice-Présidente au transport et représentante au STIF a évoqué la ligne SNCF Esbly-Crécy et notamment les améliorations qui pourraient intervenir en termes d’arrêt, d’horaires …
En particulier elle a cité l’arrêt au Super U demandé par Couilly. Comme j’ai l’impression que la plupart des délégués ne prennent guère la navette, je me demande si les suggestions vont pleuvoir …
Si des usagers qui connaissent le sujet et ont des idées d’amélioration – après des années de pratiques on peut en avoir quelques-unes de pertinentes, n’est-ce pas – je leur suggère de se rapprocher du Pays Créçois.

(article vu 21 fois)

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Vous aimerez aussi...

5 réponses

  1. jna dit :

    La réalisation d’un arrêt au super U serait une hérésie de plus, en particulier si elle n’était pas financée en totalité par les entreprises privées de la zone commerciale.
    Si la commune de Couilly a choisi de créer une zone d’activité, là où il n’y aurait jamais du en avoir, au milieu des champs cultivables, ce serait un scandale que es fonds de la Région ou des fonds publics en général, contribuent à développer cette zone de cabanisation ….
    De plus, et c’est là un problème que nos édiles semblent ignorer ; le temps de transport des usagers de la ligne (travailleurs, étudiants qui vont sur PARRS ou Meaux ) est déjà suffisemment long, sans rajouter une halte supplémentaire. Celle-ci rendrait impossible l’aller et retour de la navette dans le délai d’une demie heure, nécessaire pour offrir deux rotations par heure en correspondance avec les trains de Paris. Précisons qu’actuellement la navettet saute certains arrêts dans un sens ou dans l’autre pour assurer cet objectif de deux rotations horaires en phase avec les trains de Paris MEAUX Paris, Un arrêt suppméntaire signifierait 15 minutes d’attente de plus à Esbly. Alors à quoi bon ajouter ce nouvel arrêt . Il faut que les élus locaux réfléchissent à l’intérêt général des habitants de la vallée et non à celui des entreprises privées de la zone commerciale.

    • jms dit :

      Merci pour cet avis provenant de quelqu’un qui connait le sujet parce qu’il est usager.
      Je partage aussi cette vision. pragmatique et réaliste.
      Vouloir créer un arrêt au centre commercial est légitime mais ne peut être abordé sans tenir compte des contraintes que tu rappelles.
      En fait, les gens qui prennent régulièrement la navette (je ne l’ai prise que 2 ans en continu en 2015 et 1016) savent que cette liaison est fragile. Le temps de trajet de 30mn est très serré et parfois juste pour avoir la correspondance. Une seule navette effectue la trajet, il n’y a pas de rame de secours à moins d’aller la chercher sur la ligne d’Aulnay dont elle est issue. Dès qu’on a une panne c’est toute la ligne qui est HS en général pour la journée. De ce fait, la solution imaginée depuis des décennies est la création d’une zone de doublage à mi-parcours (typiquement au niveau de la gare de St-Germain) de façon à permettre à avoir 2 rames sur la ligne et donc plus de marge de manoeuvre pour les horaires comme pour prévenir les pannes d’une rame. On devrait commencer par cela mais je ne suis pas sur que les politiques – qui ne prennent pas la navettes pour la plupart – aient cette idée en tête. Au lieu de cela on nous parle de créer un arrêt de plus pour répondre à des lobbies locaux. Il est aussi question de revoir l’accessibilité des gares et de s’occuper des parkings. Le parking de Esbly sera un jour payant, et on peut craindre la même chose pour les autres gares (pour éviter les effets d’aubaine) ce qui ne va pas dans le sens du développement des transports en communs.

      • jna dit :

        Deux navettes qui se croiseraient à saint germain ce serait un plus en termes de fréquence, en particulier aux heures de pointe. Cela dit cela aurait un coût non négligeable. Au delà du matériel supplémentaire il faut aussi prendre en compte le personnel supplémentaire, soit au moins deux conducteurs si les 2 navettes fonctionnaient uniquement pendant les heures de pointe, et trois ou quatre pour assurer un doublement du service en permanence.
        Dans ce contexte de deux navettes un arrêt supplémentaire pourrait présenter un intérêt si l on considère que cela pouvait dynamiser l économie locale et drainer de nouveaux clients vers le train.
        Exemple : j ai cru entendre parler d un midas sur la zone. Donc je pourraisaller déposer mon véhicule la bas, revenir à crecy par le train et y retourner pour récupèrer le véhicule. Bilan économique : les établissements guillaumy et wozniak ne me verront plus beaucoup ? Ou comment assécher l activité économique et commerciale des centres villes au profit des centres commerciaux externalisés. Ni durable, ni raisonnable dans un si petit bassin de vie.
        Bon c est la même chose remarquez quand intermarche vend de la presse en limitant l offre à ce qui se vend le mieux

        • jna dit :

          Proposition … rendre la navette gratuite le dimanche pour permettre aux habitants de la vallee de se promener ….plus loin. L idée est par exemple de pouvoir aller se balader facilement a pied, en velo, d un village à un autre ..
          Et de pouvoir revenir par le train plutôt que de faire le chemin retour … À pied, à veulo ! Du coup on irait plus loin et peut être même que l on boirit un coup ou acheterait une glace en attendant le train du retour …

        • jna dit :

          Les autochtones auront corrigé : Potrawiack et non Wozniak.

Laisser un commentaire