Feux allumés en plein jour

Force est de constater que la recommandation est de moins en moins suivie …
On nous a dit "nos voisins européens le font"; je voudrais bien savoir qui, car je reviens d’un bref séjour en Allemagne (Francfort) et je peux vous dire que celà ne se fait pas.
Ils sont (les allemands) aussi logiques que nous c.à.d qu’ils allument les feux quand le temps devient sombre (brouillard-pluie etc..)
Et pourtant ils allument… pour me maintenir dans le flot pour ne pas géner même sur la file de droite je devais rouler au moins à 140. Par contre, il y a une telle densité qu’il n’est guère possible de conduire "décontracté".

(article vu 7 fois)

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Vous aimerez aussi...

18 réponses

  1. jna dit :

    Merci de ce témoignage RA. Moi, je n’allume pas de feu actuellement car c’est interdit. Comme les allemands, j’attends aussi l’automne quand le temps est sombre et en particulier en soirée pour ne pas que la fumée gêne mes voisins.
    C’est sûr les gens qui allument des feux le long des grand axes routiers et des autoroutes en particulier sont dangereux. En ont-ils conscience : la fumée est plus dangereuse que le brouillard !
    jna

  2. jna dit :

    jma signalait aussi sur son site récemment que de nombreux feux étaient allumés en plein jour, en dépit de la période d’interdiction. A qui les décrets municipaux s’appliquent-ils ?

  3. cd dit :

    Je confirme. Les autoroute allemandes sont stressantes.
    Sur les portions d’autoroute où la vitesse n’est pas limitée, même
    en roulant à 140, à gauche, çà défile.
    Par contre sur les portions de routes où la vitesse est limitée, tout
    le monde la respecte.
    J’ai aussi l’impression que les allemands ne connaissent que
    l’accélérateur et la pédale de frein. Ils ne savent pas ralentir.
    Pas évident d’avoir une circulation fluide.

    En ce qui concerne l’allumage des feux de croisement le jour,
    j’essaie de la faire tout le temps, même si en pleine journée et en plein
    soleil, je n’en vois pas beaucoup l’intérêt.
    Ce que je ne comprends pas c’est pourquoi cette mesure n’a ps été rendue obligatoire.
    Je me demande sur quoi nos politiciens vont se baser pour
    adopter définitivement ou non cette mesure.

  4. jna dit :

    Pour revenir au sujet ….
    Il est vrai qu’allumer les codes en plein soleil … ne doit pas réellemnt contribuer à améliorer la sécurité.

    En revanche et c’est bien le problème, je constate très souvent que les automobilistes ont une fâcheuse tendance à ne pas s’allumer même quand la visibilité se dégrade en pleine journée, c’est souvent le cas chez nous : ciel couvert, sans même parler de pluie …
    Certains allument parfois leurs veilleuses, comme pour se donner bonne conscience, mais cela est complètement inefficace. On se demande pourquoi ils ne passent pas aux codes, sans doute pour économiser leur ampoules.

    Ajoutons à cela, un autre phénomène : la couleur des voitures. Aavez-vous remarqué comme les teintes des véhicules sont sombres, tristounettes et en tout cas, bien discrètes : noir, gris et même plus claires, elles se confondent aisément avec le paysage et l’horizon. Diantre que ne nous propose-t-on des couleurs plus flash et psychadéliques : des jaunes citron, des bleus fluo, des fushias, … on verrait mieux arriver les bolides qui nous foncent dessus.

    Puisque les automobilistes ne sont pas capables de gérer l’allumage de leur feux, il faut bien reconnaître que sur le plan théorique, la solution passe donc :
    – soit par l’obligation d’allumage en permanence (équivalent d’une limitation de vitesse),
    – soit parll’équipement des nouveaux véhicules en dispositifs d’allumage automatique des feux (j’ai testé, c’est très pratique et on s’y habitue bien),
    – soit encore par la mise en oeuvre des deux mesures précédentes, en parallèle, en attendant que le parc automobile soit renouvellé.

    Enfin, j’émets une idée concrète et sérieuse visant à associer le déclenchement des clignotants (au moins le gauche) à l’allumage des codes : ainsi les feux s’allumeraient automatiquement en cas de dépassement … n’oublions pas que les statistiques montent qu’une grande partie des accidents graves sont le résultat d’un choc frontal entre deux véhicules dont l’un était entrain d’effectuer un dépassement. Une mère de famille et son fils sont encore décédés la semaine dernière dans un tel accident sur la RN 4 pas très loin de chez nous.

    • jms dit :

      Allumer ses feux quand la visibilité est faible ne répond pas complètement au besoin. C’est un peu plus compliqué. Savez-vous par exemple, que l’éclairage des tunnels est proportionnel à la luminosité extérieure afin de limiter le contraste quand on rentre dans le tunnel.
      C’est quand il y a le plus de luminosité qu’il faut distinguer les véhicules; le pire c’est le matin et le soir quand on a une incidence rasante du soleil, on ne vois pas les véhicules qui arrivent s’ils ne sont pas éclairés.
      Enfin, dans les pays du nord et au canada où l’éclairage des véhicules est permanent, en fait quand on met en route la voiture les code s’allument mais en demi-puissance, la commande des codes pour la nuit reste comme sur nos véhicules, c’est donc un équipement spécial du véhicule.

    • retraitactif dit :

      Je me renseigne à la Prévention Routière pour savoir si depuis que nous allumons plus ou moins nos codes, les statistiques d’accidents ont évoluer dans le bon sens.
      Une solution ne consisterait-elle pas à disposer d’un équipement allumant automatiquement les codes en, cas de baisse de luminosité atmosphérique; plus sensible que ceux actuellement;
      En Allemagne ou l’allumage des codes n’est pas imposé il y a moins d’accidents mortels que chez nous.
      C’est la France qui détient encore le record européen du Nb de tués codes allumés ou non…

      • jna dit :

        Sur la comparaison du nombre de tués ou d’accidents d’un pays à l’autre je pense qu’il faudrait disposer d’indicateurs autres que ceux qui se réfèrent au nombre de véhicules recensés dans le pays.
        La France est un lieu de passage entre le sud et le nord de l’europe qu’il s’agisse de camions ou de véhicules individuels (pendant les vacances en particulier) … à mon avis il se pourrait bien que l’on s’aperçoive que la France est le pays le fréquenté d’europe de ce point de vue, plus que l’Allemagne et beaucoup plus que la Grande Bretagne par exemple.
        Qu’en serait-il de nos accidents si par un coup de baguette on pouvait gommer le trafic des « autres européens » sur notre territoire ?

        Imaginez le même trafic en Italie où par endroits on double encore ,sans état d’âme, dans les tunnels et sur les lignes continues : l’hécatombe !

        • retraitactif dit :

          Mais pourtant en Italie justement,alors que le Nb de voitures est équivalent à celui de la France et que la superficie du pays fait la moitié du notre donc une densité accrue de circulation et de plus que les Italiens sont (faussementà mon avis)réputés pour leur conduite fantaisiste,les accidents mortels sont moins nombreux que chez nous…va comprendre….

          • jna dit :

            1. c’est bien ce que je disais je ne pense pas que le nombre de voitures soit équivalents, justement parce que ne roulent en Italie que des Italiens ou presque.
            2. en revanche c’est vrai que la circulation doit être plus dense compte-tenu de la taille du réseau routier
            3. concernant la conduite fantaisiste des italiens : je dirais qe cette réputation est justifiée dans le sud du pays : autour de Naples, je puis vous assurer que c’est un peu la jungle et que la signalisation routière à un côté facultatif dans l’esprit de certains. L’Italie est passée au permis à point depuis 2003 et il est possible que cette disposition ait eu un effet bénéfique sur la sécurité routière.

            • retraitactif dit :

              J’étais l’année dernière pendant une semaine en Napolie;il est vrai que leur conduite est affolante mais c’est le plus culotté qui passe et l’autre qui s’efface et ce qui est étonnant c’est que celà se passe sans engueuilade ‘et sans tôle froissée.
              Au début du séjour cette façon de conduire fait peur mais on s’habitue vite.
              Par contre je ne suis pas d’accord sur ce que vous dites ,il y a beaucoup de non Italiens,:Allemands surtout mais aussi beaucoup de Français et surtout beaucoup de TIR.

        • hkir dit :

          Très bonne analyse. En Autriche et en Suisse pour éviter les saturations par les poids lourds ,le ferroutage est obligatoire sur certains axes de transit.

  5. retraitactif dit :

    Cette recommandation d’un technocrate du gouvernemnt a été largement PAS SUIVI même dans les Landes d’ou je reviens et qui était la région TEST.

Laisser un commentaire