Histoire d’eau (suite)

Manque d’eau ????
Il y a un mois j’ai installé une cuve de récup de l’eau de pluie; par coincidence ce fut le dernier jour de canicule.
Le lendemain matin la cuve était pleine (650 Litres) !
Depuis et puisque je n’en ai pas l’utilisation vu tout ce qui tombe elle est toujours pleine et j’ai donc dévié la tuyauterie de remplissage.
Je veux bien croire que certaines régions manque d’eau mais je pense qu’elles sont coutumières du fait.
Quant aux nappes phréatiques dont ce nom barbare n’est connu du grand public que depuis quelques années seulement ; on veut nous faire croire que même maintenant et en 77 alors qu’il pleut comme vache ……….

Elles sont basses ?

Arrètons d’être trop naïfs ; les compagnies des eaux (les vraies)sont peu nombreuses (et encore quand elles ne sont pas filiales d’une autre du même groupe) veulent nous préparer à avaler la pilule de l’augmentation des prix.

Une question que je me pose bêtement :
Les sources naturelles alimentant les marques d’eau( parfois se disant minérales )ne manquent jamais d’eau elles, qu’elles soient en plaine ou en montagne;curieux non ?

Et si c’est vrai qu’on manque d’eau, pourquoi n’investissons nous pas dans des systèmes de récupèration d’eau des fleuves à leur embouchure avant leur sortie en mer ?

(article vu 8 fois)

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Vous aimerez aussi...

26 réponses

  1. jms dit :

    Je partage le même scepticisme vis-à-vis du discours officiel.

    Vu tout ce qu’il a plu cette année, parler de déficit semble choquant.
    On nous parle sans cesse de cette nappe de Champigny qui alimente la moitié de la seine-et-marne et qui serait en déficit chronique. Pourtant Champigny c’est même pas en seine-et-marne et ne peut-on pas se ravitailler ailleurs. A Voulangis la nappe dans lequel on pompait est trop basse depuis 2 ans et l’on s’est raccordé au réseau de Crécy qui puise l’eau à Sammeron hors de la nappe de Champigny.
    Globalement, il n’y a pas moins d’eau sur la planète, celle-ci n’est pas percée; quant à l’industrie chimique elle est plutot productrice de vapeur d’eau.
    Là où il y a problème c’est dans la répartition de cette eau à un moment donné (sécheresse en un endroit, inondations ailleurs) et dans la pollution de cette eau qui demande des moyens de traitements, moyens que n’ont pas forcément les pays pauvres pour qui le problème de manque d’eau potable est beaucoup plus grave que chez nous.

  2. sergemichel77 dit :

    Rien à voir avec le sujet : nos membres vont-ils enfin comprendre qu’il leur faut répondre à l’interlocuteur et non pas au dernier message ?
    Je sais, l’informatique, c’est le dernier refuge de l’artisanat, mais quand même !!!
    Quand on veut répondre à un article, on clique sur « commentaire » en haut à droite de l’article.
    Quand on veut répondre à un commentaitre, on clique sur la barre correspondant à sa réponse (en dessous !!!).
    C’est simple non ? ou il faut des cours particuliers ?
    L’informatique ou internet n’ont rien à voir : c’est juste une question de logique…..
    Maintenant, on nous bassine (c’est le mot !) avec le manque d’eau. C’est où qu’il en manque ?
    Depuis début août, il a plu au moins une fois par jour ( ou tous les 2 jours) si j’en crois les gens qui sont restés dans notre région (non, arrêtez de nous parler de micro-climat, celà n’existe pas !!!).
    Le Morin est au plus haut (vérifiez si je mens…)
    Alors si on manque de quelque chose, c’est de sous ! Mais certainement pas d’eau ….
    Et vive le pastis 51 (avec modération, s’il vous plait…)
    😮 :=! :b

  3. hkir dit :

    Je crois que le « bassinage « systématique est directement lié à l’augmentation de la population dans notre pays et à l’augmentation des besoins par habitant.
    De plus, les compagnies des eaux doivent préférés distribuer leurs bénéfices en stock options et dividendes plutôt que de réinvestir pour le futur.
    Double bénéfice pour les investisseurs: un premier banco de suite et un deuxième par l’augmentation des prix puisque que tout ce qui sera rare sera cher.

  4. hkir dit :

    L’intérêt de la récupération de l’eau de pluie est de pouvoir l’utiliser toute l’année dans la maison autrement vous vous retrouvez comme RA: trop d’eau quand on n’en a pas besoin et pas assez le reste du temps.

    Il faut donc brancher les WC et le lave linge sur la cuve de récupération, cela permettra de diminuer d’un quart à un demi la consommation.

  5. lomig dit :

    ouf, j’avais lu histoire d’Ô …. 😀

Laisser un commentaire