La dissolution du CLAP

Le CLAP (Comité Local d’Animation et du Patrimoine) s’est réuni ce jeudi 5 février en Assemblée Générale Extraordinaire. Une quarantaine de personnes assistèrent à cette réunion dans les locaux de l’ancienne école de la Chapelle. 

La réunion débute par le rapport moral du Président qui retrace les manifestations de l’année : 

brocante le 4 mai : 300 exposants, occupation de 80% des promenades
la brocante occupe le centre ville, d’où un attrait plus important. On note que les gens viennent de plus en plus loin.
La brocante apporte un impact touristique.
Cela représente beaucoup de travail pour les 4 permanences et le marquage. 
Remerciements aux bénévoles mobilisés pour ces 2 jours.
Remerciements à la gendarmerie pour la gestion des évacuations des véhicules. 

14 juillet : le site du pré manche est assez vaste pour tirer des obus jusqu’à 8 kg. Les obus tirés seront commercialisés l’année d’après et le feu d’artifice de Crécy est ainsi une vitrine, d’où un cout moindre pour les organisateurs
500 lampions ont été distribués, avec toujours un gros succès.

– 27, 28 septembre : foire de la Saint-Michel, 200 exposants, on a refusé des exposants.
Beaucoup de travail pour organiser : aspects techniques, sécurité, commercial. 70 % des exposants reviennent.
C’est un rendez-vous commercial, artisanal, festif. C’est devenu une très belle foire, la 3ème de seine-et-marne.
Présence des associations, un lieu de rencontre et une fête foraine.

marché de l’avent : retour cette année sur la place du marché, centre vital de Crécy. Un dernier événement difficile à gérer pour bien terminer l’année dans le budget. Remerciements aux partenaires. Beaucoup de lots donnés par les particuliers ont permis de maitriser le budget.

Remerciements à la mairie pour les subventions attribuées, dépensées à bon escient, des subventions qui ont régulièrement augmenté.

Vient ensuite le rapport financier par le trésorier :

– Compte d’exploitation : 90 000 euros de budget
– 2014 : 42500 € de subventions, 48864 € de recettes

La brocante a rapporté 8000 euros, le forum des associations 1500 euros (buvette)
Les autres activités sont déficitaires.

Aprrobation des comptes.

Le bureau annonce la démission personnelle de chacun des membres par lettre recommandé avec AR, à savoir :

  • Michèle Beurrier
  • Paul Cornet
  • Rosine Ghénin
  • Alain Vivet
  • Corinne Biet
  • Jean-Yves Bernard

    Les raisons de ces démissions par les intéressés :

    – Rosine Ghénin : "C’est un gros boulot, il y a aussi une vie privée"

    – Corinne Biet : "Beaucoup de moyens humains, il est difficile de s’arrêter."

    – Michèle Beurrier : "On a coeur de réussir, c’est tellement prenant. Ce Qu’on a fait, on l’a fait d’abord pour Crécy.
    L’exposition du patrimoine, c’est un an de travail. Comme on ne peut pas se remplacer, on part tous en même temps." 

    – Paul Cornet : "On n’arrive plus à tenir à ce niveau-là." 

    – Alain Vivet : "C’est une machine énorme qui est en surchauffe." 

    Rémi Ghénin regrette cette situation mais la respecte et n’a pas cherché à les faire changer d’avis. Il rappelle qu’il s’agit d’une association liée à la mairie (5 membres sont des conseillers, 2 sont nommés par le maire et 5 autres sont indépendants) 

  • Question du président à l’assemblée des membres : est-ce que quelqu’un est prêt à reprendre ?

    Devant l’absence de réponse, le président prononce la dissolution de l’association.

    Il remercie Michel Lyon, président d’honneur et fondateur du CLAP en 2001.

    Le solde de trésorerie est donné à deux associations :

    – EPO 
    – les bobines de la collégiale 

    – Marc Robert remercie le CLAP, "exemple de civisme et de bénévolat".

    – Paul Vignier : "Remerciement au nom des commerçants pour les animations." 

    – Brigitte Letissier : "Remerciements pour avoir mis à disposition des stands pour Amitié-Brie-Bénin." 

    Les membres du bureau sortant souhaitent recréer une association, avec un périmètre plus réduit : 

    – plus de lien avec la municipalité 
    – pas de subvention 
    – pas de foire Saint-Michel 
    – mais organisation de la brocante. 

    La mairie envisage de reprendre l’organisation de la foire Saint-Michel en faisant appel à une société spécialisée.
    La mairie reprendra également le feu d’artifice.

    La nouvelle association, avec le bénéfice de la brocante pourra organiser des animations plus légères. 

    Un appel aux bonnes volontés est faite ce soir pour rejoindre cette nouvelle association qui devrait se constituer avec ceux qui le souhaitent.


    LA MARNE DU 4 FEVRIER 2015


    LE PAYS BRIARD DU 27 JANVIER 2015

    (article vu 19 fois)

    Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

    Vous aimerez aussi...

    13 réponses

    1. retraitactif dit :

      Que ces manifestations soient opérées par le clap ou par une autre entité, il serait vraiment dommage qu’elles disparaissent…
      Je crains qu’ en cas de « sous–traitance », le fort caractère convivial et exceptionnel de la foire de la St Michel se transforme en une foire tout simplement commerciale.
      La spécificité de cette foire permettait jusqu’alors de rencontrer toutes sortes d’activités;artistiques,artisanales, rencontres commerciales et diverses.
      Tout le monde;vieux ,jeunes enfants, ados, y trouvait son compte
      A mon avis une plus grande ouverture aux éventuelles bénévoles devrait être de mise pour cette nouvelle association.
      En particulier aux (plus) jeunes générations.
      moins de « personnes Mairie » ; permettant une réelle indépendance.
      recruter (faire de la pub) afin d’être plus nombreux.

      :# 😉 :-d)

      • Korie dit :

        J’ai assisté à la réunion. Je vous prépare un rapport.

        • retraitactif dit :

          Et ce rapport???? :#

          • Korie dit :

            N’étant pas à la retraite, je n’écris pas plus vite que mon ombre. Pour tout te dire, il est prêt. Seulement voilà, si je le sors tel quel, certains pourraient se vexer. Tu sais combien dans notre ville il est difficile de faire valoir le droit d’expression sans être mal jugé et critiqué 😉
            Je vais reformuler tout ça, laisse-moi un peu de temps, tout le monde se dit « Charlie » mais quand il s’agit de soi alors là, l’humour et les critiques ne sont plus aussi bien tolérées 😉 Cependant, estimant que les choses doivent être analysées correctement, je vais le produire ce rapport 😉 Malgré cela, ça va crier aux sorcières ! Tu connais la chanson « le poête a dit la vérité, il doit être exécuté ». Bref, les choses seront analysées, replacées avec mise au point de rigueur.

      • jms dit :

        Est-ce la fin du bénévolat ? on espère bien que non, mais cet épisode en montre bien les limites. Et l’on comprend bien les raisons qui peuvent pousser à un jour tout abandonner, c’est aussi ce que vivent beaucoup de bénévoles dans les associations.

        Que la Saint-Michel soit moins bien si ce n’est plus une association, je ne saurais le dire mais cela risque fort de couter plus cher.
        A ce sujet vous aurez remarqué que l’organisation du forum des associations a rapporté au CLAP alors que c’était une source de coût quand la CCPC l’organisait. Il faut dire que c’était avec son personnel et qu’elle déléguait ce qui pouvait rapporter (la buvette) à un comité des fêtes par alternance.

        A propos de la dépendance du clap et de la mairie, le clap comme tout comité des fêtes était une émanation de la mairie, et quand on gère 45000 euros de fonds publics, ce qui est énorme, il parait normal qu’il y ait contrôle de la part de l’autorité qui a octroyé ces sous. La nouvelle association devrait être indépendante, ne pas toucher de subvention, en contre-partie ses actions seront fort limitées.

        • retraitactif dit :

          pourquoi ne toucherait-elle pas de subvention? rien ne l’interdit cela se fait couramment pour les associations n’est-il pas????
          il parait normal qu’il y ait contrôle de la part de l’autorité qui a octroyé ces sous;.. pas obligatoirement me semble t-l?
          de plus la proportion de conseillers et autres proches de la mairie étant relativement importante, cela ne constitue t-il pas un zeste de « juge et partie »? :#
          d’ailleurs, si j’ai bien lu, les futurs potentiels initiateurs de la nouvelle association le revendique. :-e)

          • jms dit :

            En effet, rien n’empêche à la nouvelle association de demander une subvention par la suite, comme toute association.
            La subvention au CLAP de 45000 euros vu le montant ressemblait plus à une délégation de service public qu’à une subvention !
            C’est l’argent de VOS impots les créçois et il est quand même normal que son utilisation soit contrôlée quand il s’agit de montants de cet ordre. Pour comparaison, 45000 euros c’est le montant de l’ensemble des subventions attribuées aux assoc par le pays créçois cette année.

    2. jms dit :

      J’ai complété l’article avec les publications des journaux La Marne et Le Pays Briard.

    Laisser un commentaire