La voie rit … à Crécy : Episode II

Nous arrivons fin avril et les travaux de la rue du Général Leclerc sont sur le point de se terminer… Mais, pour reprendre de plus belle rue Altmann, rue du Marché, place du Marché et rue Serret.
Nous arrivons fin avril et les travaux de la rue du Général Leclerc sont sur le point de se terminer… Mais, pour reprendre de plus belle rue Altmann, rue du Marché, place du Marché et rue Serret.

Cela risque d’être encore un grand bazar à Crécy-ville, vu que l’itinéraire de circulation et les problèmes de stationnement que cela va engendrer sont encore à l’étude.
En voilà des promesses de jours meilleurs pour la population Créçoise… et les touristes cuvée 2011.

Mais tous les riverains de ces rues ont été conviés à une réunion d’information tenue à la Mairie. Tous les riverains, pas encore, mais commerçants et  professions libérales pour le moment.
Elle est prévue quand la réunion avec les "autres" riverains ?

Drôle de démocratie à Crécy avec ce couteau sous la gorge.

D’ailleurs, une question me titille l’esprit. Est-ce pour cette raison que Monsieur le Sénateur-Maire de Crécy-Ville a quitté la rue Dam’ Gilles ?

Camarades Créçois, commerçants, professions libérales, artisans, agents territoriaux, fonctionnaires, salariés, retraités, en recherche d’emploi ou en villégiature, avec ou sans enfants, une chose est sûre, nous allons passer un sale été.

(article vu 17 fois)

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Vous aimerez aussi...

14 réponses

  1. papounet dit :

    voila encore quelque chose qui va attirer les touristes c’est sûr; en plein dans l’été. 🙁

  2. jms dit :

    Il s’agit de travaux organisés par le SMAEP, qui est le syndicat des eaux du secteur et qui donc fournit l’eau potable dans plusieurs communes des environs, eau puisée au forage de Sammeron.
    Le remplacement des branchements plomb est un enjeu incontournable, même si ces travaux vont nous compliquer la vie. Je dis nous, car il n’y a pas que les créçois de concerné – toujours les premiers à se plaindre – mais aussi les voulangeois dont l’accès risque d’être coupé.

    Au fait, à propos de plomb, j’ai appris que le ball-trap était à vendre.

  3. IndianaJones dit :

    Cet article m’a été inspiré par une discussion avec un S.C.C.C (Sympathique Commerçant Créçois Concerné) qui a moyennement apprécié d’être mis devant le fait accompli, une semaine avant le début de la 2ème tranche des travaux de voirie…
    Il est notamment prévu l’installation pendant les travaux de 3 feux rouges, pour la circulation alternée. A priori rue Serret, rue Dam’Gilles et rue de Penthièvre.
    A ce jour, il n’y a toujours pas eu de réunion d’information avec les riverains concernés.

  4. jna dit :

    Ce ne sont pas quelques tranchées qui vont faire passer un sale été à Indianajones, il en a vu d’autre dans sa carrière. Et puis en creusant, on trouvera peut être un trésor Uncas.
    Il faut bien retirer ces canalisation de plomb toxiques pour nos concitoyens.
    Cette aventure m’inspire d’aiileurs une réflexion pertinente; je me demande en effet si ce n’est pas l’sistence possible de saturnisme (*) qui explique qu’il y ait autant de canards dans Crécy ?

    Mais pour en revenir au sujet, comme il faut bien que ça se fasse (les travaux), il n’y a pas de bonne ni de mauvaise saison pour le faire. L’été, il y a moins de trafic dans Crécy, c’est donc plutôt une bonne période. Quant aux touristes, ce n’est pas très gênant puisque ceusses qui nous visitent, ceux du camping, vont surtout chez les Mousquetaires sans passer par le centre ville où il n’y a pas grand chose qui semble les attirer.
    Ce qui m’inquiète aussi dans cette affaire, c’est le devenir des caméras de video surveillance, seront-ellrs installées à temps pour surveiller le bon déroulement des travaux ?
    Enfin, on peut penser que la présence de travaux et de rues barrées, devrait dissuader les braqueurs de venir en centre ville pendant cette période d’encombrements et d’embouteillages … en positivant un peu, il y a pas mal de raisons de se réjouir de l’arrivée de ces travaux d’été.

    (*) Wikipedia : Le saturnisme est le nom de la maladie correspondant à une intoxication aiguë ou chronique par le plomb.

    • retraitactif dit :

      tu as raison et puis nous aussi..(enfin tout le monde) 😉 va chez les mousquetaires en attendant d’aller chez les U boites. :#

    • IndianaJones dit :

      Nous allons tous passer un sale été à Crécy. Pas spécialement moi. Mes horaires de travail ne me permettront pas de goûter aux joies des heures de pointe pour les habitants des hameaux et des communes voisines, qui doivent traverser Crécy ou le Grand Morin.
      Pour mes expéditions, je suis très souvent à pieds, premier moyen de locomotion de tout éco-citoyen.
      Pour ce qui est des trésors Incas sous les trottoirs, Il faut être alchimisme pour transformer le sable qui s’y trouve… en or.
      Quant au saturnisme, il ne faut pas oublier de citer les anciennes peintures à bases de plomb, inhalées pendant des décennies, présentes encore dans les vieux bâtiments. Ou encore les plombages employés anciennement chez les dentistes pour soigner nos dents, qui, à chaque brossage, se retrouvent dans l’organisme. Certes, il ne faut pas négliger l’effet cocktail du plomb sur la santé. D’ailleurs, il est présent dans les terres cultivées sous forme d’amalgame. Faut-il interdire la production végétale destinée à la consommation ? Qu’en est-il alors des nappes phréatiques ?

      Si les touristes préfèrent Athos, Porthos et Aramis ou Mickey au centre-ville, c’est leur choix. Beaucoup d’habitants de la vallée et des plateaux ont heureusement encore recours aux commençants créçois et aux indispensables professions de santé, de secours et de sécurité.
      Ces travaux vont encore entraver, pour quelques mois, non seulement la circulation, mais aussi la sécurité des biens et de personnes.
      Vu que les lignes téléphoniques ne sont pas enterrées, la vidéo-protection serait-elle en wifi ? En tous cas, ça nous fera une belle jambe de savoir que les prochains braqueurs étaient casqués et en deux roues pour s’échapper par le chemin de ronde !
      Mai, juin, juillet, mi-août 2011… c’est vrai, c’est la meilleure période nécéssaire pour tous pour entreprendre ces travaux, pour quelques conduites de plomb et une prochaine augmentation du prix de l’eau.
      Soyons patients et gazons la vallée avec nos moteurs au point mort.
      Mais, c’est vrai, nous aurons de beaux trottoirs bordés de marbre rose, typique de la région. 😀

      • jna dit :

        « Soyons patients et gazons la vallée avec nos moteurs au point mort. « 
        rappelons quand même qu’il n’y a aucun pb de circulation en fond de vallée … que des faux pbs !!!
        :-b)

      • Florence dit :

        « Quant au saturnisme, il ne faut pas oublier de citer les anciennes peintures à bases de plomb, inhalées pendant des décennies, présentes encore dans les vieux bâtiments. Ou encore les plombages employés anciennement chez les dentistes pour soigner nos dents, qui, à chaque brossage, se retrouvent dans l’organisme. Certes, il ne faut pas négliger l’effet cocktail du plomb sur la santé. D’ailleurs, il est présent dans les terres cultivées sous forme d’amalgame. Faut-il interdire la production végétale destinée à la consommation ? Qu’en est-il alors des nappes phréatiques ? »

        Certes on ne peut pas tout maîtriser dans ce domaine. Mais enfin il est relativement facile de remplacer les anciennes canalisations en plomb. Alors sachant qu’elles sont mauvaises pour la santé c’est un devoir de le faire, et que peuvent bien représenter à côté de cela quelques mois de travaux avec les inconvénients qu’ils occasionnent.

        • Florence dit :

          Je viens de faire une découverte très étonnante et intéressante qui se rattache à ce sujet. Il y a près de chez moi une Rue du Frère Constance. J’ai voulu en savoir plus sur cette personne. Je me suis donc connectée sur Google. Je suis tombée sur le site du Groupement Généalogique du Havre et de Seine Maritime où avait été téléchargé un article du Havre-Presse du 6 Janvier 2011. J’y ai appris que le Frère Constance, né au Havre en 1629, et mort en 1706, était un religieux de l’Ordre de Saint Vincent., qui, je cite un extrait du livre de Max Bengtsson, « Le Perrey au gré du temps et des hommes » : « rendit un grand service pour la salubrité de sa ville en découvrant de nouvelles sources qui permirent d’augmenter le nombre des fontaines et en faisant adopter des canaux de grès pour remplacer ceux de plomb. » Ca alors ce n’est pas banal du tout. Un précurseur ce Frère Constance :-b)

  5. jna dit :

    Petit regret dans tout cela, c’est que l’on va casser les rues Altmann, rue du marché, la place puis rénover sans doute à l’identique avec du bon macadam, à l’identique de l’exsitant.
    On aurait pu espérer qu’un jour naisse un projet de réaménagement de cet espace dans un esprit un peu nouveau. On va tout casser mais repartir pour un tour, à l’dentique, qui risque d’être long !
    Certes j’imagine qu’il y a derrière tout cela des aspects budgétaires « structurants », mais bon, ce ser pour une autre fois.

  6. jms dit :

    L’arrêté municipal apposé dans la rue précise les conditions de circulation pour la première phase, du 2 au 28 mai :
    – circulation interdite en journée rue du marché de la rue des minimes à la rue Henry, autrement dit entre les 2 cafés.
    – circulation double-sens rue du Général Leclerc de la rue du marché à la rue Altmann, autrement dit devant la mairie.

    Donc la circulation de la partie coupée de la rue du marché sera détournée par la rue Altmann.

  7. jms dit :

    J’ai remis à jour l’article avec les dernières informations publiées précisant les différentes phases et les contraintes de circulation.

    • Jean-Michel Sagnes dit :

      a propos des bordures qui sont pas vraiment de bon gout, il serait plus intelligent d’arondir le bord bien coupant pour les pneus de nos voitures ,il est bien loin le temps des charrettes et cerclage en acier.
      messieurs les responsables de voieries :un pneu endommagé = risque d’eclatement sur autoroute.

Laisser un commentaire