Le barreau RN34-RN36 : mauvaise réponse à un vrai problème

Le barreau RN34-RN36 est un vieux projet qui fit la chronique il y a une dizaine d’années.
Le but était de créer une route entre la RN36 au niveau du croisement avec la route de Voulangis (D235) et la RN34 au niveau du plateau après le golf.
C’est un peu un serpent de mer, on l’a cru enterré, puis il a ressurgi avant de disparaître du futur SDRIF.
Pourtant on en parle encore et la construction de la route de contournement du péage permettant de rejoindre la RN36 au sud de l’A4 relance le débat.
C’est un vrai sujet passionnel que ce barreau qui d’une part abimerait une vallée mais qui d’un autre côté remplirait une fonction de dégagement devenu bientôt indispensable.
Alors comment résoudre ce dilemne ?

Chemin rural traversé par le barreau
La première réalité à prendre en compte, et qui a donné lieu à beaucoup de réactions passionnées et passionnelles, c’est celle du site visé.
Les photos jointes prises sur les lieux où était prévu le tracé montrent la beauté de ce paysage quasi-authentique.

 
Les plus proches habitants du lieu du barreau
 
 
Que l’on soit écolo ou simplement habité par la volonté de conserver un tant soit peu un peu de beauté sur cette terre, on ne peut qu’être contre tout projet qui dégraderait ce site.

Les lobbies écologistes, les défenseurs de la nature de tous horizons, et finalement monsieur tout le monde, s’avèrent être contre.

Il est devenu politiquement correct d’être contre le barreau et cela même si de nombreux responsables politiques ont soutenu ce projet à un moment ou à un autre.

Voila le premier aspect du problème ; on l’a eu souvent abordé sur ce site mais il fallait le rappeler.

 
Serbonne, aux premières loges du barreau

Le Grand-Morin coule paisiblement près de là

(cliquez sur les photos pour les agrandir)

RD934 à crécy-la-Chapelle

La deuxième réalité, c’est celle de la circulation automobile dans la vallée.

Les routes menant à l’autoroute sont toutes très chargées aux heures de pointe, que ce soit le contournement de Villeneuve-le-comte, la traversée de Bailly-Romainvilliers, et sans compter les carrefours où l’attente est interminable comme le croisement de la RN36 avec la route de Tigeaux. D’autre part, le trafic sur la RN34 est également très chargé au niveau de Crécy-la-Chapelle.


traversée de bailly-Romainvilliers
En 2009, une route nouvelle commençant à la sortie de la A4 au niveau du ranch Davy Crocket rejoindra la RN36 entre Coutevroult et Voulangis. Ce nouvel axe soulagera Bailly-Romainvilliers et dans une moindre mesure le contournement de Villeneuve-le-comte et permettra à toujours plus de voitures d’éviter le péage.
Une partie importante de ce flux de véhicules, ceux se dirigeant vers Crécy ou Coulommiers rejoindra la RN34 en traversant Voulangis puis Crécy via le pont dam’gilles.
Cela promet de beaux bouchons !
 
 
Alors que faire ?

On peut rêver en songeant à des solutions qui inverseraient la tendance.
La première, celle qui est ma préférée, c’est d’imaginer qu’on n’ait plus à se déplacer parce qu’on aurait tous du travail sur place. Je ne crois pas que ce soit pour demain.
La deuxième, celle sous-entendue par le SDRIF, c’est le développement des transports en commun qui viendrait limiter le trafic automobile. Cette utopie est dans le SDRIF complétée par une deuxième, celle consistant à penser que l’urbanisation va être sagement limitée. Bref on n’y crois pas.

La solution, personne de sérieux ne la détient sous le coude.
Nous l’avons vu le sujet est à la fois passionnel et très concret
Cependant on peut raisonnablement citer quelques principes indispensables à la résolution de ce problème de circulation :
– éviter toute solution motivée par des raisons idéologiques ou passionnelles
– mener une étude sérieuse et argumentée
– chercher le consensus

On a quand fait un grand pas, on est passé de "pour ou contre le barreau" à :
"comment améliorer durablement la circulation dans la vallée ?"

Et pour cela toutes les bonnes idées peuvent être imaginées, je suis sûr que vous avez la vôtre !
 

 

(article vu 10 fois)

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Vous aimerez aussi...

45 réponses

  1. FrAn6 dit :

    Et si la solution jamais acceptée serait de surpprimer le péage de Coutrevoult, cela éviterait de le contourner et dégagerait une partie du trafic. Mais là faut pas r^ver du tout du tout !!

    • jms dit :

      C’était une solution envisagée à une époque. Elle aurait résolu en partie seulement le problème.
      Depuis la privatisation de la SANEF, elle est considérée comme impossible. La route qui va être construite d’ici 2009 aura pour fonction de contourner le péage entre la sortie Serris-Villeneuve le comte et la RN36. Mais arrivé à la RN36, on continue son trajet comment ? sinon en traversant les villages de Villiers, Voulangis et Crécy.

    • retraitactif dit :

      ca n’empêcherait pas le trafic entre la sortie vers Crécy et les patelins qui se trouvent après:Mouroux et Coulommiers.
      ce qui est recherché(entre autres) c’est comment éviter la traversée de Crécy;tel que vous le dites la suppression du péage n’apporte rien au contraire.

      • FrAn6 dit :

        donc mauvais pioche !!
        Quoique pour moi ce péage ne me gène pas, je préfère payer 1E90 une fois de temps à autre pour me rendre à Paris ou ailleurs, car au retour il y a moins de monde sur cette portion que par le contournement. Quelque soit la solution, je ne pense pas que pour nous cela changera grand chose même en évitant Crécy la route sera toujours encombrée pour rejoindre l’autoroute.
        l’avenir nous dira !!

  2. jna dit :

    Désolé de le dire jms, mais ce sujet sujet est traité avec la plus totale hypocrisie. Depuis le titre jusqu’à la conclusion, on nous ballade dans la farine au moyen de banalités à faire éclater en sanglots les chaumières briardes.
    « Comment améliorer durablement la circulation dans la vallée ? » voila une question intéressante qui contient tous les éléments du politiquement correct dont l’incontournable « Durablement »: Par les temps qui courrent ça fait toujours bien.

    Quant aux principes indispensables à la recherche d’une solution, ils sont louables mais j’ai bien l’impression qu’avec eux, on cherchera toujours la solution dans une trentaine d’années (avec un peu de chance on n’aura pas trouvé de solution palliative au moteur à essence et le problème de la circulation sera règlé d’ici là).

    Pour ce qui est des photos de la vallée présentées ici, elles sont très jolies et elles m’arrachent une larme, mais pas plus. J’ai de la compassion pour les jeunes veaux que nous présentent jms; pas pour leur prairie perdue mais plutôt pour leur triste destin qui les conduira avant la fin de l’année à l’abattoir et pour finir en escalope dans l’assiette des automobilistes.
    Le petit chemin de campagne, les toits de Serbonne et d’autres jeunes veaux (pas les mêmes) seraient toujours là , même avec la déviation puisque le fameux barreau passerait dans le dos du photographe !
    Je ne suis pas sûr que la déviation défigurerait le paysage autant qu’on le dit

    • jms dit :

      Manifestement, tu restes dans la logique « pour ou contre » avec un à-priori pour.
      Alors qu’au contraire il faut sortir de ces querelles passionnelles qui s’avèrent stériles.
      Le barreau est une abberation environnementale, tout le monde en est convaincu. Bien sûr qu’il ne détruira pas les maisons de Serbonne, seulement les tympans de ses habitants.
      Il faut se rappeler l’origine de ce projet : il s’agissait de réaliser une voie rapide entre l’aérodrome de Coulommiers et le parc Disney. Ce besoin n’existe plus. En supposant qu’à l’époque, il y a une quinzaine d’années, des études de circulation aient pu être faites, elles ne peuvent qu’être obsolètes.
      Il faut donc tout reprendre à zéro, en adoptant des méthodes sérieuses et non en fustigeant, sans rien proposer, ceux qui veulent faire progresser les choses.

      • jna dit :

        A mon avis ceux qui veulent faire progresser les choses ainsi le font d’abord pour surtout, n’avoir jamais rien à proposer.
        Exemple : cela faisait 30 ans que l’on s’interrogeait sur l’école le samedi, les rythmes scolaires, 30 ans d’expérimentations ne débouchant jamais sur rien, sinon sur de nouveaux doutes et de nouvelles incertitudes, 30 ans de dérogations accordées ou refusées sans savoir pourquoi, bref, la question a été règlée en deux jours sur le mode du bon vouloir du prince.
        Crac boum uuuh, bien ou pas bien, le sujet tranché au moins.

        Revenons à la route, je ne souhaite surtout pas dévier du sujet initial car la déviation est un sujet tabou sur ce site. Je dirais même que la question de la déviation quoiqu’incontournable est définitivement obsolète, si j’en crois l’auteur de l’article qui prétend exprimer l’opinion du monde entier, … pourtant je ne me souviens pas lui avoir donné délégation pour parler à ma place. 😀

        • jms dit :

          L’école du samedi est en effet un tout autre sujet, j’espère qu’on en reparlera.

          Personne ne prétend parler au nom du monde entier et nullement à la place de jna. Il y a juste un problème à résoudre, celui de la circulation dans la vallée. Le sujet est suffisamment complexe pour que la solution soit étudiée sérieusement et non en ressortant au hasard un projet de route dont on a presque oublié la raison première, route au tracé le pire sur un point de vue du respect du paysage (en site classé je rappelle) et dont rien n’affirme qu’il résoudra le problème pour laquelle il n’a pas été conçu.

          • jna dit :

            Il nous embrouille tout le temps ce jms. « Un projet de route […] dont rien n’affirme qu’il résoudra le problème pour laquelle il n’a pas été conçu ». ????
            Un énarque nous est né. A force de fréquenter les politiciens, voilà qu’il adopte le même langage qu’eux. Pour être plus clair, je dirais qu’il partage le sentiment de ceux qui ne pensent pas pouvoir ne pas faire autrement que d’être contre ce projet.
            Remarquez bien, moi je m’en fiche un peu de ce problème de circulation, je ne fais que mettre la zizanie dans les commentaires pour faire augmenter le nombre de lectures et faire croire qu’il y a des gens qui s’intéressent au sujet. Pi c’est tout !

    • retraitactif dit :

      Il n’y en a qu’un qui fait la grimace;JMS(HUMOUR………) 😉
      J’aimerais bien qu’il y ait ce barreau ça diminuerait surement le trafic sur la RN 34(comme quand j’ai emménager en 1981);d’un autre côté le fait qu’il y ait un bouchon en amont du souterrain(en venant de l’A4)ne me gêne pas au contraire car comme ça les voitures roulent tout doucement sans faire de bruit. :-d)
      le seul inconvénient est que je ne peux plus sortir de chez moi pour aller au bourg voir son animation remarquable 🙁 ;je ne peux que tourner à droite et aller vers???????????VAL d’EUROPE. :#
      Non c’est pas vrai comme tout brionaute « PUR JUS » je ne vais jamais à Val d’Europe.. 😛 😉 .si quand même au moins une moyenne de 1 fois par an. 😐

    • FrAn6 dit :

      Dans trente ans !! Bon ça me va je ne serai plus là pour voir le désastre destructeur de la Brie. La souris américaine nous a déjà laminée pas mal de terre, et bien continuons et demain les photos publiées seront la surprise pour les générations futures.

      Les veaux mieux vaut les voir dans des herbages quand batterie élevés aux hormones. Il est certain qu’ils ont un temps de vie programmée, alors laissons leur au moins le droit à une vie de qualité avant de terminer dans l’assiette à coté de la salade arrivant par la route tout droit de Ringis (lol ça ne doit pas s’écrire comme cela Ringis) 😮

    • Jean-Michel Sagnes dit :

      C est particulierement navrant qu’à notre époque il y ai encore des gens qui peuvent ne comprendre par ces photos que le désastre va bien plus loin que le simple fait d’envoyer des veau à l abatoire et de signaler que les maisons de serbonne seront toujours là !
      J’ai moi même un petit chalet derriere serbonne ainsi que ma residence principale sur Dammartin sur Tigeaux (limitrof avc ce barreau).
      Ma premiere motivation ayant été ce magnifique environnement encore preservé qui se font si rare et une qualité de vie et d’air si agréable.
      Mais je constate que la population se donne toujours de bonne raisons d’abimer la nature et à perdu le sens même de la vie, l’armonie avec la nature. Je ne demande pas de, je cite : « verser une larme », mais simplement de prendre conscience que demain nos enfants nous demanderons des comptes lorsque la planete sera « flinguée »…et c’est justement en preservant dès maintenant ces paysage exeptionnel si rare qu il leurs restera encore quelque chose à admirer et des milliers d especes à observer.
      Je ne suis pas un écologiste convaincu et militant mais un simple être humain rationnel et objectif qui à peur pour son avenir et celui de sa petite fille de 18 mois.
      Pourquoi interdir ce barreau : en facilitant indefiniment le trafic routier, on facilite également l’urbanisation, alors il faudra encore faciliter le trafic…un cercle sans fin…
      Savez vous qu à se rythme il n’y aura pas un mais 3 barreau à cet endroi dans 10 ans…qu il n’y aura plus de poisson dans la mer en 2040 ? qu’il n’y aura plus de pétrole ? qu’une majeur parti des especes seront disparu, comme les abeilles par exemple si importantes pour la polenisation, ou les requin (dont il ne reste plus que 4% de la population alors qu ils sont en haut de la chaine alimentaire et en place depuis des millions d année). Vous me direz : « discour ideologique et d’ecolo primaire », pourtant non, malheureusement pour vous également, c’est un simple constat ! objectif et rationnel ! un jour nos enfants feront le proces de ceux qui avec des petites phrases si simpliste auront dit « les toit de maison de serbonne seront toujours là », où « ça ne changera pas le paysage »…alors moi, je prefere garder ce discour : « n’ameliorons pas le trafic puisque de toute facon il n y a plus de petrole donc changeons de maniere de vivre puisque cà nn ‘est pas la bonne… »
      Mais je suis certain que si demain on vous disait  » il faut construire une tour de 40 étages devant votre maison pour améliorer l economie local et les probleme de logement »…la ça vous ferai réagir, puisque votre petit confor serai touché…

      • jms dit :

        Merci pour votre intervention pleine de bon sens.
        Nous bénéficions encore d’une certaine quiétude et d’une certaine qualité de vie dans la vallée et nous y tenons.
        J’ose espérer que ce sujet n’aurait pas à resurgir du fait de l’enterrement de ce projet. Nous avons été étonné de voir des panneaux refleurir du près de l’ancien centre équestre « Non au barreau RN34-RN36 ». Y aurait-il des gens mieux informés ? car pour moi le projet n’est plus au SDRIF. Les élections régionales, la crise, et bientôt les présidentielles ont gelé de tels projets. Mais qui sait ! Si cela devrait être le cas nous ne manquerions pas d’en reparler et d’ouvrir un nouvel article.

      • Jean-Michel Sagnes dit :

        Finalement, le visiteur nous explique qu’il ne veut pas du barreau, parce qu’il passerait devant son cabanon. On peut le comprendre, personne n’aimerait ça. C’est une réaction somme toute naturelle. Mais il y a des moments où l’intérêt collectif prime sur l’intérêt particulier et c’est ce dont il s’agit ici.
        Enfin, pour rassurer les créçois et voulangeois, je dirais, pourquoi, au prix d’un petit détour, ne pas faire passer le barreau plus loin au milieu de Dammartin et de ces 4X4, hors de notre communauté de communes, … qui s’en plaindrait ?

  3. blackshadow dit :

    Oui ? j’ai plein de solutions pour régler ce petit problème de tuyau :

    La première :
    Au lieu de faire travailler les gens chez soi (difficile), pourquoi ne pas planifier les travailleurs sur 7 jours au lieu de 5.
    La deuxième, au lieu de planifier les travailleurs de 9 heures à 18 heures, pourquoi ne pas les planifier en 3 huit.

    Que du bénef : les installations travaillent sur 24 heures 7 jours sur 7 donc une rentabilisation bien meilleures, les routes seront utilisées de façon plus fluide (même volume sur un temps plus long).
    Plus rien ne s’oppose à cela ; notre société est laïque et le motif de la religion est donc obsolète. ; les syndicats sont complètement has been qui osent s’opposer au travail du dimanche. Les techniques d’éclairage sont au point pour les travailleurs au bureau; il y aura une meilleure gestion des flux y compris dans les loisirs.

    Autrement, j’ai bien une autre idée : un tunnel à la place d’un viaduc.(avec un péage bien sur, faut pas que l’accès à la Brie soit trop facile) pour traverser la vallée.

    Et finalement, pour réduire le débit de véhicule dans Crécy, un octroi comme au bon vieux temps à l’entrée de chaque route.

    Le travailleur ne comprend qu’une chose : le choc au porte monnaie ; encore une solution donc :

    Augmenter le prix des carburants ; quand faire 150 Km par jour tout seul dans une voiture sera trop coûteux pour le travailleur, il fera du covoiturage ou prendra les transports en commun si bien organisés dans notre merveilleuse région.

    Alors, c’est pas des bonnes solutions ça ???? :b :b :b

  4. hkir dit :

    C’est vrai que ces chemins ruraux là sont vraiment sympa à pied et en vélo.
    Mais , pourris par les motos et les quads. (et je ne parle pas des avions de tourisme en échappement libre). Le bruit est déja omniprésent, je ne sais pas si ça dérangera grand monde une autoroute à cet endroit là.
    Quand au club hippique, quel désert désormais.

  5. pg dit :

    Si la solution était simple, même des élus l’aurait trouvée et mise en œuvre.
    Peut-être faut-il en préalable répondre à plusieurs questions :
    – que sera notre secteur dans 30 ans, j’appelle secteur les cantons de Meaux Sud, Crécy, La Ferté s/Jouarre, Rebais, Coulommiers car c’est de ce secteur que sont originaires ceux qui passent par la vallée du Grand-Morin.
    – quels sont les flux de circulation et pourquoi ?
    En regardant la carte sur Via Michelin, on peut zoomer + et – , c’est pratique : http://www.viamichelin.fr/viamichelin/fra/dyn/controller/mapPerformPage?ie=utf-8&strArrivalDate=&strDepartureDate=&strPersons=2&strCountry=1424&strAddress=&strMerged=crecy&x=0&y=0
    on s’aperçoit que la déviation en question, hors considération environnementale, n’est pas forcément LA solution pour tout le monde;
    – quel sera l’impact de l’échangeur de Quincy qui reliera prochainement l’A4 à la RD228 qui crée la déviation dont on parle par le nord et non par le sud.
    Certes c’est quelques kilomètres en plus. Cela coûte. Mais combien vaut la tranquillité et la santé de ceux qui subissent les milliers de véhicules par jour ?

    • jna dit :

      La déviation par le nord se justifie difficilement du point de vue environnemental : plus de goudron, + plus de km parcourrus, + de CO2 diffusé dans l’atmosphère et pour finir, on vient buter sur l’incontournable péage de Coutevroult :paf , donc, rebelotte, tout le monde sort avant le péage pour passer par par Bailly ! Donc, on allège peut-être un peu la circulation dans Villiers, mais globalement tout se monde se retrouve au même endroit au niveau de Coutevroult.
      Enfin, attendons que l’entrée de Quincy soit opérationnelle pour voir : forcément les automobilistes de Magny St Loup vont l’utiliser et donc çà devrait améliorer les choses !!! 😀 😎

      • jms dit :

        Les déviations sont rarement des raccourcis en km – voir la déviation de Meaux.
        Le problème du péage et de Bailly-Roainvilliers seront résolus par la construction de la route entre la sortie Serris et la RN36 en 2009.

        • jna dit :

          Puique jms cite la déviation de Meaus comme exemple, je ne vois pas s’il apprécie le viaduc qui a été construit pourquoi il fait une fixation si aigûe contre la déviation 34/36 via la vallée qui ne serait rien, voire moins que rien, à côté de ce que l’on voit à Meaux !
          Décidemment, le dogmatisme mène les gens à se contredire à tous les coins de phrase !

          • jms dit :

            C’est vrai que le viaduc de Meaux, vue d’en bas de la vallée est plutot visuellement « envahissant ».
            Cependant la qualité environnementale des deux sites n’est pas tout à fait comparable.

            Je ne comprend pas ta dernière phrase à propos de dogmatisme. L’objet de mon article est justement d’éviter tout dogmatisme et tout à-priori et de traiter le problème de manière scientifique et sérieuse, ce qui n’est pas le cas des esprits étroits qui voudraient imposer le barreau sans même se poser de questions sur les solutions possibles.

            • jna dit :

              Je dis que ta position est dogmatique car tu prônes une étude ouverte et patati et patata tout en partant du postulat que la solution de la déviation, dite du barreau est naturellement mauvaise : Je cite un de tes commentaires récents  » il faut poser le problème global de l’engorgement des axes locaux et non partir d’une éventuelle solution, au demeurant mauvaise, imaginée jadis sans véritable justification ».

              C’est fourberie ! je comprends qu’il ait fallu envoyer Gaucher en croisade à maramande pour vous remettre les idées en place !

          • retraitactif dit :

            je crois que notre ami JMS martèle à tour de bras le nom « BARREAU » 😐 dont la résonnance est plutôt négative à bon escient dans sa lutte contre cette » déviation »;ce nom n’aurait-il pas été inventé par lui d’ailleurs?? :#
            la déviation de Meaux n’a jamais été « baptisée « de cette appellation. :b
            Histoire de l’escagacer un peu je propose qu’on n’utilise plus ce terme »barbare »trouvons un nom plus poétique…. 😛
            Concrètement il ya eu ces dernières années nombre d’ouvrage d’art bien intégrés dans les sites pour exemple le pont de Millau dont tout le monde se félicite. :-d) :-e)
            Alors plutot que de tourner en rond 🙁 il serait plus opportun de se dire que de toute façon une déviation permettant d’éviter à la fois le péage, Crécy,Villiers,Voulangis est à terme indispensable et consacrer son énergie à veiller à ce que cette déviation s’intègre du mieux possible dans le paysage.
            d’ailleurs l’intégration dans un paysage sam fé bien marrer because les éoliennesspar exemple BERKKKK
            ;c’était hier,aujourd’hui ce serait plutôt »alors ces éoliennes ça vient? :-d)
            COMME QUOI….. :# 😕 :=!
            Bon week end. 😎

            • jna dit :

              Bonne idée, ne perdons pas de temps, lançons un concours pour trouver un nom à la déviation ! exemple : le déviator, le viaduc sur Serbonne (si tracé retebu à la suite de l’étude), la détournante, la trans-briarde, le grand huit, ….

    • jms dit :

      Imaginer notre secteur dans 30 ans c’est peut-être voir un peu loin mais c’est vrai qu’on s’approche là de la bonne méthode.
      Analyser les flux de circulation, les extrapoler et en déduire le tracé idéal ou tout au moins acceptable. Et cela en prenant en compte la situation des principaux axes.
      Il en résultera peut-être que la seule solution c’est de construire une route là où ceux des années 90 avaient imaginé le barreau, mais au moins on en aura la preuve scientifique et on saura qu’on n’a pas pu mieux faire !

  6. pg dit :

    Lors de la réunion mercredi 10 octobre du SMIEP (syndicat mixte intercommunal d’études et de prospective composé des communes du canton + Tigeaux – c’est ce syndicat qui a étudié le Plan Local de Déplacement en cours de validation et le schéma directeur de la vallée du grand-morin en 1997) il a été question du SDRIF. Dans les demandes au Conseil régional, Crécy a demandé que le principe de liaison 34/36 ne soit pas supprimé du schéma. Saint-Germain et Tigeaux ont souhaité et obtenu une rédaction beaucoup moins directive qui consiste à demander qu’une véritable étude soit menée rapidement pour apporter une solution au problème d’engorgement de la RD934 et de ses affluents. En effet, citer le barreau 34/36 revenait à n’en faire que la seule solution.
    L’enquête publique sur le projet de SDRIF débute le 15 octobre. Chaque commune a reçu un dossier complet consultable en mairie.

    • jms dit :

      Merci pour ces informations précieuses.
      Effectivement, il faut poser le problème global de l’engorgement des axes locaux et non partir d’une éventuelle solution, au demeurant mauvaise, imaginée jadis sans véritable justification.

    • jna dit :

      Il y a quand m^me de bonnes nouvelles.
      On voit que l’idée de la déviation n’est pas abandonnée. Même sans citer le fameux tracé qui passerait par la vallée (pour faire plaisir à jms), on imagine bien que c’est lui qui s’imposera à terme, vu que c’est le plus rationnel et le plus raisonnable du point de vue environnemental : le plus court, le plus satisfaisant en bilan CO2, …
      sinon, il faut se décider à supprimer les voitures individuelles, je ne suis pas contre car contrairement à certains qui causent beaucoup, personnellemnt j’utilise les transports en commun pour aller bosser, c’est souvent plus contraignant qe la voiture individuelle, mais il faut savoir ce que l’on veut et arrêter d’être durablement hypocrite !

      • jms dit :

        « le plus rationnel », « le plus court « , … Tu n’en sais rien. Seule une étude sérieuse peut le déterminer. Et il ne faut pas partir d’une solution possible mais du problème initial.
         » le plus raisonnable du point de vue environnemental » : FAUX, la qualité du site le démontre. Il ne faut pas oublier que c’est un site classé, c’est pas pour rien.

        Concernant l’usage de la voiture, en effet il ne faut pas être hypocrite, on sait bien que le nombre de déplacements ne va pas diminuer. Tu parles de transport en commun, le RER est complètement saturé. L’augmentation de la populaton sur Marne-la -vallée et plus généralement dans la région et les déplacements qui en résulteront ne pourront pas être absorbés par les transports en commun.

      • issemar dit :

        on n’utilise pas la voiture QUE pour aller bosser(enfin pour ceux qui bossent vraiment) on l’utilise aussi pour aller de Crécy à « OU ON VEUT « diantre…..à val d’europe(GRRRRRRRRRRRR…..),pour conduire les gosses aux écoles,pour aller se promener,aller chercher des champignons dans la forêt de Crécy(ceux qu’on mange,pas ceux qu’on attrappe faut faire gaffe) 🙁 ,aller à la pêche etc etc..
        Bref partout ou ça nous fait plaisir. 😐
        je répète ma question vu le Nb 0 de réponse » qui veut se passer de sa bagnole aujourd’hui?????? » 😉

Laisser un commentaire