Le CLAP ou le phénix au temps de la renaissance

Le 5 février 2015 se déroulait l’Assemblée Générale du CLAP, en vue de procéder à sa dissolution.

C’est bizarre mais l’arrêt du CLAP, moi j’y crois pas et ce, depuis le début de l’annonce dans les journaux. Allez savoir pourquoi… Un bon coup de pub assurément !

A 20h41, après 10 minutes de retard, la réunion a commencé.

33 personnes étaient présentes, comprenant 2 adjoints au maire, leurs épouses, une conseillère municipale (Mme Christine Steiner) cette dernière me salue de façon très sympathique et me dit représenter ce soir la mairie. Très étonnée, je me dis que si elle le dit, c’est sûrement vrai, Le correspondant du Pays Briard, deux Brionautes : jms et Korie.

Un commerçant (« LE commerçant », présent à toutes les réunions qui se présentent, même celles (je dirais surtout celles) dans lesquelles il n’a rien à y faire… Bref, 24 personnes adhérentes « légitimes » sont présentes pour écouter « l’arrêt de mort » de leur association.

Le Président Jean-Yves prend la parole (j’aime beaucoup ses chaussures, style « homme dynamique », qui se lève à 5 heures du mat., un « mec de terrain »). Oui, rien ne m’échappe… Ni les gestes, ni les expressions, les regards, les mots, les maux, les attitudes (mêmes celles qui consistent à faire semblant, à faire semblant de ne pas voir également). Donc, Jean-Yves commence par le rapport :

« La foire de la St Michel est un rendez-vous commercial, artisanal, festif. Le Centre-Ville est le Centre vital et névralgique de la ville (Ah ? Et le reste de la ville n’a qu’à aller se faire voir ??? Ah mais suis-je naïve, c’est comme un corps humain, le principal c’est le cœur et le reste on n’en n’a pas besoin. Jetons le cerveau, le foie, la rate et les intestins. Bouh ! C’est pas beaux les intestins, un peu comme la zone artisanale ! « Le marché de l’avent arrive en fin de budget » Ah bah on comprend mieux maintenant ! Je vous passe les détails, c’était un peu trop long, Jean-Yves s’est dit satisfait de son bilan, fort de ses certitudes…

– 19 minutes plus tard, à 21h00, arrive le moment du bilan comptable :

« De grosses subventions ont été octroyées par la Mairie, par l’intermédiaire de Monsieur Ghénin » forcément ) : 42.500,00 euro en 2014 (t’en penses quoi jna ?)

– 21h10 démission du bureau dans sa totalité, la dissolution du CLAP est prononcée. Les raisons officielles seraient les suivantes : tous n’ont plus le temps nécessaire, la fatigue voire l’épuisement, et pas de relève de la part des plus jeunes (encore aurait-il fallu leur faire la place qu’ils méritent les jeunes non ?). Cela rappelle un peu l’histoire de la grenouille qui se voulait aussi grosse qu’un bœuf. Le Clap a eu la tête plus grosse que le ventre, fallait pas vouloir tout ingurgiter, tout monopoliser…

– Rosine Ghénin (épouse de Monsieur qui est adjoint au Maire) annonce que le Clap c’est un peu la Mairie. Alors là, j’ai cru rêver !!! Après avoir répété, asséné avec aplomb que le CLAP était indépendant de la mairie (Jean-Yves lui-même l’a répété en boucle lors de son discours à la foire de la St Michel de 2013) ??? Donc, le Clap, c’est un peu la mairie… Et à ce moment-là, Monsieur (Mr G.) prend la parole un très long moment. Et là, voyez-vous, je ne peux m’empêcher de penser que le « PHENIX » va renaître de ses cendres. Et je n’ai pas eu tort ! Nous avons eu droit à une mise-en-scène bien huilée (mais pleine de fausses-notes) : il demande s’il y a repreneurs du Clap ! Evidemment, personne ne s’est proposé. Tout le monde a été bien sage…

Jean-Yves récupère la parole, rendant hommage à Monsieur Lyon (sa fille est adjointe à la Mairie) et à « tous » les Présidents, omettant volontairement Eric Vassé qui fut pourtant l’un des plus dynamiques (si ce n’est LE plus dynamique) et le plus sympa, Il fut aussi le plus apprécié des commerçants. Donc pour Eric Vassé, Hip Hip Hip Hourra !!! 😉

Le solde de l’argent du Clap (300 ou 400 euro) va être versé à deux autres associations. Je vous laisse deviner lesquelles… Alors ? Vous n’avez pas trouvé ? Rhooo… Je vous dis tout ? Bon, alors : Les bobines de la collégiales (l’Asso. de Rosine) et le travail par l’outil (anciennement l’outil en mains, créée par ? Par quiqui ? Monsieur Lyon !) Bah oui, c’est comme ça. 😉 Ca reste en famille.

Et là où j’ai failli en perdre mon stylo (ce dernier a bondi et failli se suicider dans le dos d’une poutre métallique), c’est quand le Monsieur « CommerçantQuiEstPrésentAuxRéunionsMêmeCellesOùIlN’aPasLieuD’être » prend la parole et se permet de parler au nom de TOUS les commerçants (quel culot !!!). Il remercie, fait la révérence, slurp, slurp, slurp c’est le lèche-bottes blues ! 😉 « Le Clap fut un atout pour les commerçants, merci, merci… » Soyons sérieux ! Qu’il parle pour lui et non à notre place ! Il perd l’un de ses meilleurs clients. Point. Trop de commerçants ont été mis à l’écart. Certains ont adhéré au CLAP et d’autres pas. Alors pas de généralités svp…

Finalement, mon stylo ne s’est pas suicidé.

Rosine Ghénin annonce la création d’une nouvelle asso. Ah bah voilà ! Le PHENIX vous disais-je, le PHENIX ! « Il n’y a pas encore de bureau » dit-elle (ciel, qui va croire ça ?). Nous y voilà donc, à 21h28, 47 minutes plus tard, l’attente ne fut pas longue ! Pas de bureau formé dit Madame, allez, parions que dans 5 minutes il le sera… « La foire de la Saint-Michel sera sans doute reprise par la Mairie » est-ce nécessaire ? Compte-tenu du coût et de l’inutilité pour le commerce local ? « La Nouvelle asso. donnera un ‘‘coup de mains’’ avance Monsieur G. (la mise-en-scène est bien huilée vous dis-je). Cependant, si y’a pas de bureau, comment peuvent-ils parler d’une nouvelle asso et faire des projets ?

21h31 Jean-Yves dit vouloir communiquer grâce aux réseaux sociaux et blogs dont Les Brionautes (attention : Les Brionautes sont indépendants !!!) 

Le Clap est mort ! Le Clap est mort ? Vive le PHENIX ! On prend les mêmes et on recommence. Bref, ça s’appelle un dépôt de bilan suivi d’une création. L’arrêt du Clap, j’y crois pas.

Je tiens à remercier les membres de l’ex-Clap qui m’ont bien accueillie. Je n’ai pas bu le verre de l’amitié qui m’a été proposé car j’avais hâte de rentrer chez moi, avant 22h00. Mais je les remercie de leur accueil sympathique.

Finalement, je n’ai rien appris que ne pressentais déjà.

Le Clap est mort, vive le PHENIX !

Lorsque j’ai écrit cet article, l’annonce de deux prétendants au poste de maire n’était pas encore faite. Un espoir se profile pour le commerce créçois en la personne de Monsieur Carouge qui semble être à l’écoute des commerçants et surtout possède une certaine expérience commerciale non-négligeable.

Souhaitons une bonne retraite à Monsieur Houel qui a mené une longue carrière de maire.

(article vu 6 fois)

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Vous aimerez aussi...

16 réponses

  1. retraitactif dit :

    merci pour ton rapport :# 🙁

    • Korie dit :

      Ça veut dire quoi :# et 🙁 ?

      • rosine dit :

        Appelez vous cela un rapport objectif?
        Cela doit vraiment vous manquer d’être négative. Je me disais aussi, cela fait un moment qu’elle est trop gentille.
        Attention Madame K. plusieurs affirmations mensongères relèvent de la diffamation.
        Votre faconde vous a fait oublier toutes réserves.
        Souhaitez-vous des poursuites?
        Mais bien entendu cela ne m’étonne pas de vous, votre méchanceté n’a d’égal que votre médiocrité à comprendre le monde associatif.

        • AS77 dit :

          bravo les membres du CLAP tout a fais d’accord avec toi Chère Rosine ,toujours autant de haine et de propos diffamatoires
          c’est peut être son naturel??

        • Korie dit :

          Diffamations pourquoi ? Nous sommes dans un pays démocratique, je ne dis rien de méchant. Médiocrité ? Peut-être, vous avez le droit de le penser sans pour autant que je vous menace de diffamations car pour le coup, cela en sont…
          Pourquoi des réserves ? Je ne suis pas tenue par un devoir de réserves. En revanche, vous le seriez plutôt, en tant qu’épouse d’adjoint.
          On crie aux sorcières dès lors que l’on ose s’exprimer, je l’avais annoncé.
          Vos amis du CLAP ont été très sympas, vous, vous ne m’avez même pas saluée, donc pour ce qui concerne l’accueil, le compliment ne vous était pas destiné.
          J’ai bon espoir quant à la suite donnée par la mairie sur le plan du dynamisme de la ville et j’espère ne pas me tromper. Il fallait du changement, vous devez l’accepter Rosine et vous avez fait le bon choix. Concentrez-vous plutôt sur le rassemblement plutôt que sur la séparation et les clans à l’avenir notamment auprès des commerçants, nous sommes nombreux à vouloir apporter notre pierre à l’édifice mais à l’époque du CLAP beaucoup n’en n’avaient pas l’envie. Cette « renaissance » par le biais d’une nouvelle asso. à grandeur humaine vous en offre la possibilité, l’occasion de repartir presque à zéro.
          La dissolution d’une Association est toujours triste pour ses membres.
          Quand on est fatigué et qu’on a la possibilité d’arrêter, il faut s’arrêter.
          J’espère que tout ceci est le signe d’un renouveau positif. Que mes opinions vous déplaisent et vous fassent crier au loup tant pis, ce sont mes opinions, ma liberté, LA liberté, celle de s’exprimer dans un pays libre avant même de parler d’une ville libre.
          Vos arguments se limitent trop à votre amour propre, il faut savoir mettre son orgueil dans sa poche et son mouchoir par-dessus.
          Et puis, cette nouvelle Asso. devrait être « Magique » de ce que j’ai pu en savoir hier sur le Site de la Mairie. Eh oui, le bureau s’est monté drôlement vite dîtes-donc !
          Ce serait bien d’en savoir plus d’ailleurs, sans pour autant absober notre association des Brionautes qui eux sont LIBRES et INDEPENDANTS.
          La Liberté d’Expression, Notre Liberté d’Expression, Ma Liberté d’Expression sont et doivent rester INALIENABLES.
          J’attends de voir toutes les choses positives que vous allez proposer avec votre nouvelle association.

      • retraitactif dit :

        ça veut dire dommage et interrogation.
        dommage parce que une association qui disparait c’est toujours triste.
        Interrogation pour l’avenir

Laisser un commentaire