Le contournement de Coulommiers

Il est des projets qui sont des vrais serpents de mer, qui disparaissent et reviennent sur le devant au moment où on s’y attends le moins.
Le contournement de Coulommiers est de ceux-là. Et effectivement, il est ressorti !
Contre toute attente, le conseil général de seine-et-marne a fait inscrire ce projet dans le SDRIF. Dans la foulée le SCOT de Coulommiers s’est dépêché à le faire voter. Ce sera chose faite lundi 25 mars. Deux variantes sont proposées, celle vers le sud tant décriée par ses impacts catastrophiques sur l’environnement et une autre côté nord. Le but est de dévier le flux de voitures de Coulommiers sur la RD934 entre l’entrée sud-est de Coulommiers et Saint-Blandin. Malgré ses défauts (saccage de la vallée du Grand-Morin par deux viaducs à Pommeuse et son cout très supérieur), la variante sud semble être la préférence de beaucoup l’élus locaux du territoire. Sans compter que la variante sud, même si ce n’est pas dit explicitement trouve sa suite logique par le barreau RD934-RN36 qui nous impacterait directement au niveau de notre belle vallée. A l’inverse le choix de la solution nord pourrait augurer une meilleur suite par un contournement prolongé vers le nord, désengorgeant Crécy au passage.
Dans ce contexte l’entente associative de défense de l’environnement et des riverains des vallées  l’aubetin et du Grand-Morin s’est réunie cette semaine et a envoyé un message fort aux élus du SCOT de Coulommiers
Le 21 mars 2013

Madame la Maire, Monsieur le Maire

Madame, Monsieur

 

Vous allez être appelé(e), dans le cadre des travaux menés par le SCot du bassin de vie de Coulommiers, à voter le lundi 25 mars 2013 sur le choix de principe du tracé envisagé pour le futur contournement routier de cette agglomération. Le choix devant lequel vous serez placé (e), à la suite d’études complémentaires menées sous l’égide du Conseil général du département, consiste à opter sur le principe d’un tracé nord ou d’un tracé sud.

Nous souhaitons à la veille de ce vote important, appeler votre attention sur la gravité des responsabilités que vous devrez assumer en la circonstance pour l’avenir et l’attractivité de nos territoires.

Nous ne méconnaissons pas les difficultés de circulation routières actuelles tant en termes de trafic que de nuisances aux riverains. Nous souhaitons tout comme vous qu’une solution soit recherchée pour permettre une amélioration des conditions de déplacement et de circulation tout en préservant les paysages, l’environnement et la qualité de vie des riverains et tout en ménageant le potentiel attractif de notre patrimoine rural.

Nous regrettons que l’approche actuelle se focalise sur la création de nouveaux axes routiers, excluant l’amélioration de la voirie existante et limitée de surcroit au seul bassin de vie de Coulommiers alors que les problèmes de circulation vont bien au-delà (dès les abords de l’A4) et qu’aucune solution alternative pour réduire le recours à la voiture n’est mise en avant. En outre, nous déplorons qu’aucune réflexion conjointe n’ait été menée avec le SCot de la Vallée du Grand Morin, tout autant concerné par ces problèmes.

Les dernières études techniquescomplémentaires menées et mises en avant pour justifier un choix de principedès ce stade de réflexion du SCot, ne font pas ressortir un avantage décisif enfaveur du tracé sud.

Les minces avantages escomptés de par cette solution en termes d’attractivité et d’effets sur les voiries annexes ne compensent nullement les impacts environnementaux particulièrement défavorables liés à la réalisation du viaduc envisagé dans la solution sud, pour réaliser la traversée du Grand Morin dans le secteur de Pommeuse. A cet égard la compatibilité de ce projet avec les prescriptions environnementales du Schéma Directeur d’Île de France (SDRIF) s’avérerait sans doute pour le moins problématique.

Le coût(1) particulièrement élevé (60 millions d’euros) de la variante sud, contre 45 millions d’euros pour la variante nord, apparait difficilement supportable et irréaliste compte tenu de l’état des finances locales et des efforts d’économie que doivent mener les collectivités territoriales par ailleurs. Ce sera aux contribuables, à qui on ne demande pas d’ailleurs leur avis, qui auront in fine à supporter le coût de mauvaises décisions particulièrement dispendieuses.

C’est pourquoi, nous vous demandonsen toute hypothèse de rejeter la solution sud qui nous parait la plus mauvaisedes solutions envisagées dans le contexte rappelé ci-dessus.

Prendre un temps supplémentaire de réflexion pour engager un travail commun avec le SCot de la Vallée du Grand Morin, serait, nous semble-t-il, de meilleure méthode pour faire converger des solutions pertinentes mieux acceptables.

Nous vous prions d’agréer, Madame,Monsieur, l’assurance de nos sentiments les meilleurs.

Entente des associationsde protection de l’environnement et des riverains de la vallée de l’Aubetin etdu Grand Morin

(1) À ce coût, il convient d’ajouter, quelle que soit la variante choisie, le coût du barreau RN36-RD934, soit 38 millions €, sans compter le coût environnemental de la défiguration de la vallée classée du Grand Morin.

(article vu 119 fois)

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Vous aimerez aussi...

56 réponses

  1. jna dit :

    Vu de Crécy, le choix d’une variante ou de l’autre est sans impact puique les deux projets aboutissent au m^me point entre Mouroux et St Blandin, avant l’aérodrome, si l’on en croit le schéma de jms.
    Du coup je ne comprends pas le commentaire qui dit que la variante sud trouve son prolongement naturel dans le barreau … ?
    On nous dit aussi que le tracé sud est le préféré de beaucoup de locaux du territoire, donc si c’est leur choix et leur préférence, eux qui habitent le territoire, en quoi cela gène-t-il ceux qui n’habitent pas le territoire ?
    En revanche, qu’il y ait concertation entre les SCOT, cela parait raisonnable.

    Cela dit, il est vrai que le tracé nord semble bien plus simple à réaliser que le tracé sud. Ce serait bien d’éviter de construire deux viaducs inutiles alors qu’il sera nécessaire et inévitable dans construire un en aval pour réaliser, un jour, la déviation de Crécy.

    • jms dit :

      La variante nord se prête plus facilement à un prolongement vers le nord, via Mainsoncelles sans forcément atteindre Saint-Blandin.
      Egalement, si l’idée de préserver le Grand-Morin en refusant le trajet sud fait jurisprudence, il devient plus difficile de poursuivre par un tracé qui revenant vers l’ouest aurait le même défaut en franchissant le grand morin plus loin.

    • retraitactif dit :

      je ne comprend pas dans ta derniere phrase…

      « alors qu’il sera nécessaire et inévitable dans construire un en aval pour réaliser, un jour, la déviation de Crécy ».
      mais c’est vrai que j’aimerai bien en voir une..enfin ,de loin. 😉

    • IndianaJones dit :

      Vu de Crécy, l’une des variantes aura bien un impact… sur la qualité de l’eau, un des fers de lance du SCOT de la « vallée du Grand Morin » et des élus qui souhaitent voir, un jour, se réaliser le PNR. Le projet « sud » avec un viaduc de 930m au dessus du Grand Morin entrainera des eaux de ruissellement avec des pollutions diverses et variées. De plus, le SCOT de la vallé du Grand Morin privilégie le développement des transports en commun, pour limiter l’utilisation des véhicules sur le territoire, contrairement au « bassin de vie de Coulommiers ». D’ailleurs, la voie de chemin de fer désaffectée entre Coulommiers et La Ferté Gaucher va¨être entièrement démantelée selon la volonté de élus. Question : pourquoi ? Pour promouvoir l’utilisation des véhicules et des énergies fossiles dans le département de Seine et Marne ? C’est ça le développement durable ?
      Vu de Crécy, encore, et des communes environnantes, le coût de l’investissement de la réalisation du contournement « sud » est très élevé. Ce sont des projets d’investissement en moins à prévoir sur l’ensemble du département. Mais apparemment Mr le Député Maire Riester semble ignorer la crise.

      Quant à la déviation de Crécy, avec ce projet d’étude du barreau RN36-RD934, qui coûterait dans les 38 millions d’euros, son impact sur la circulation, rappelons-le, aux heures de pointe, serait de 45% en moins. Oui, entre le carrefour de Saint- Blandin et le feu de la maison de retraite de Crécy.
      La circulation à Crécy est de 11000 véhicules par jour. Sachant que 4100 véhicules arrivent par la D21, soit la rue de la Ferté, il faut ôter 45% aux 6900 véhicules provenant de Coulommiers. Il y aura quand même 7205 véhicules en transit à Crécy. Il est où l’intérêt général ? Sans parler des nuisances sonores liées à l’encaissement de la vallée ou vusuelles avec de superbes barrières anti-projections qui équipent les viaducs de nos jours.
      Mis à part à privilégier une minorité de personnes, les lobbys liés au développement auto-routier grace à l’argent des contribuables… J’ai quand même l’impression qu’on nous prend pour des ânes, à force de vouloir charger la mule !

      • jna dit :

        Je ne comprends rien à ton raisonnement portant sur le nombre de véhicules
        D’ou sort on les 45% de véhicules en moins ?
        De même ceux qui parlent de privilégier les transports en commun pour régler lespobs de circulation, ne sont jamais ceux qui les utilisent (les transports en commun).
        L’interet général il est bien dans le désengorgement de la vallée et ce ne sont pas les transports en commun qui le feront, il faut arrêter d’être démago.

        • IndianaJones dit :

          Ce n’est pas moi qui le dit mais les documents sur les SCOT.
          Je te transmets un peu de lecture pour le weed end si tu le souhaites.
          C’est pas long, juste un vingtaine de pages mais c’est très instructif.
          Et ça n’a rien de top secret car nous trouvons ces documents sur internet ou auprès du CG77.
          Et ce n’est pas en promouvant les énergies fossiles, aux heures de pointe, ni en créant de nouvelles routes qui à leur tour vont engendrer un developpement encore plus urbain, que l’on réussira à désengorger la vallée.

        • jms dit :

          L’intérêt général, j’en doute, je dirais plutôt, la vision court terme et bien peu réfléchie de certains.
          Une nouvelle route attirerait plus de trafic par un effet d’aubaine. Les promoteurs s’en serviraient comme prétexte pour faire venir toujours plus de population, toujours plus loin. De nouvelles ZA en pleine campagne verraient le jour faisant venir plus de voitures et de camions.
          Si au final, parce que certains l’ont décidé ainsi, si un contournement est inévitable, autant qu’il soit le moins intrusif possible, d’où le combat pour le tracé nord par la plaine plutôt que par la vallée.

          • jna dit :

            On oublie de préciser que le tracé Nord demande aussi un viaduc pour traverser la vallée du Grand Morin en amont de Coulommiers.
            C’est vraiment fatiguant de lire des textes aussi orientés et si peu objectifs.

            • IndianaJones dit :

              Cette partie en amont du Grand Morin, qui coûte 11 millions d’euros est commune aux deux tracés.

              • jms dit :

                Cassé , le jna ! :b

                Mais je ne l’accable pas, il est comme le commun des mortels, il ne connait pas les dossiers, il se contente donc d’à-priori, d’impressions, d’avis dans lesquels on veut contenir l’opinion publique pour qu’elle ne cherche pas à contester les projets qu’on veut lui imposer.

              • jna dit :

                A mais voila,
                dans la variante sud, il y a deux franchissements du grand Morin : un en amont de Coulommiers et un en aval au niveau de Pommeuse
                Dans la variante nord, il n’y en a qu’un en amont de Coulommiers, c’est le même que celui la variante sud, puisqu’une partie du parcours est commune aux deux variantes.

                Maintenant, c’est clair.

      • retraitactif dit :

        je me demandais combien de véhicules passaiene par jour devant chez moi tu dis 11000???ça ne m’étonne plus que la RD 934 soit toujours pleine(ou pluto vide) de trous :paf

        • IndianaJones dit :

          En fait, tu vois en moyenne 5500 véhicules dans un sens… puis dans l’autre, dont 2050 en provenance ou en direction de la Ferté-Sous-Jouarre. Les 3 450 autres véhicules sont du bassin de Coulommiers, voire Rebais et la Ferté-Gaucher. Le barreau RN36-RD934 diminuerait de 1552,5 le nombre de véhicules. Il te restera toujours à contempler dans ta journée un aller-retour de 3947,5 véhicules devant chez toi.
          Avec les augmentations du trafic routier et de l’urbanisation prévues à l’horizon 2020, comme sur le secteur du Golf de Crécy par exemple, on ne tardera pas à revenir au nombre de véhicules actuels.

          • jna dit :

            Ces chiffres me paraissent completement ridicules ou manipulés. Bientôt on va nous expliquer qu’il n’y a pas de voitures allant sur Coulommiers. Non soyons sérieux. Les 45% de vehicules en moins me paraissent sous estimés sachant qu’ à la louche 80% des voitures qui sortent de Crecy le matin tournent ou sur Villiers ou sur l’autoroute.

            • jms dit :

              Les études c’est quand même plus précis que ta louche 🙂

            • IndianaJones dit :

              Ces chiffres sont issus du Plan Local d’Urbanisme de Crécy (PLU) et l’impact de 45% en moins sur le trafic provient de l’étude du Contournement de Coulommiers.
              Donc selon ta louche, les 20% de voitures qui continuent sur la RD934, ne posent pas de problème de circulation pour les traversées de Couilly et de Saint-Germain ?

              Le premier facteur du problème de circulation routière pour nos communes reste la barrière de péage de Coutevroult. Et ce sont ces mêmes études qui le disent.

              • jna dit :

                « Le premier facteur du problème de circulation routière pour nos communes reste la barrière de péage de Coutevroult. Et ce sont ces mêmes études qui le disent. »

                Analyse que je ne partage pas entierement.
                La barriere de péage protège la région de l’invasion dont parle jms dans un autre commentaire. Faire sauter la barrière de péage ce serait favoriser le développement de l’immobilier dans toute la vallée et en meme temps accroitre la circulation automobile sur tous les axes.
                En revanche, l’idée de raccorder la déviation nord de Coulommiers à l’A4 n’a de sens que si la barrière de péage disparait. Il ne faut donc pas mettre la charrue avant les boeufs.

                • IndianaJones dit :

                  Cette barrière ne protègera pas la région de l’invasion urbaine puisque on s’apprête à construire de nouvelles routes par la contourner… comme la liaison A4-RN36.
                  D’ailleurs à ce sujet, je vous propose de lire « Aménagement du carrefour de L’Obélisque et de la RN36 », édité le 4/12/2012 par le Direction des Routes Ile de France ( DiRIF)… à partir de la page 37.

                  http://www.enroute.ile-de-france.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/Concertation_v2012-12-04.pdf

                • retraitactif dit :

                  il est inutile de polémiquer et lancer des hypothèses sur ce péage, la concession de l’autoroute jusqu’à Noisy le grand va durer je ne sais plus jusqu’à quand à moins que l’état ne la rachète, ce qui est improbable. 😮

                  • hkir dit :

                    Si on lit bien le document transmis par I J, on peut voir que la création du barreau A4 RN 36 va entrainer une augmentation, dès la première année de mise en service, de quasi 60 % de la circulation à Voulangis. Chapeau.
                    Belle solution de reporter sur les villages ce que l’on ne supporte pas dans les agglomérations nouvelles.

                    Un argument de plus finalement pour créer ensuite le barreau N 36/ D 934 une fois que Voulangis et Crécy seront saturés de véhicules par une autre voie (RD 235).

                    • retraitactif dit :

                      c’est en effet possible mais compte tenu d’une augmentation probable de l’activité touristico/industrielle qu’il va y avoir à l’est de Voulangis, l’augmentation du trafic automobile semble inéluctable dans Voulangis.
                      les travaux préparatoires pour ce barreau sont commencés (abattage des arbres).

                  • IndianaJones dit :

                    Oui, on sait…. Il est inutile de crier au loup alors qu’il est maintenant protégé…
                    Cette concession Sanef entre Noisy le Gd et Coutevroult est resignée pour 33 ans, comme on peut le lire dans l’excellent article de Jna daté de 2009, sur les Brionautes 😉
                    Le maintien de cette barrière de péage, shuntée au quotidien par des dizaines de milliers d’automobilistes, occasionne un report des véhicules sur le réseau secondaire et le sature.
                    Le rachat de la concession a été envisagé par la région IDF, mais son coût est énorme.
                    Et comme le dit Hkir, c’est pour décongestionner ces routes secondaires qu’on va de nouveau passer au tiroir-caisse pour les barreaux, dont le coût sera de toute façon inférieur au rachat de la concession.

                    Ce barreau ne règlera pas tout… Les automobilistes en provenance du pays Fertois, de l’Aisne, du pays Meldois, qui eux ont 1 voire 2 péages sur leur parcours vers Paris (St jean les 2 jumeaux et Coutevroult), dévient par la D21, Voulangis, Villeneuve-le comte. Le contournement de Coulommiers (nord ou sud)ne leur servira à rien, le trafic restera dévié par Crécy matin et soir.

                    Alors non, il n’est pas polémique d’affirmer que le développement durable ainsi proposé n’est rien d’autre que du gaspillage de deniers publics :-c)

                    • retraitactif dit :

                      je vais taper mes voisins pour installer un péage entre le souterrain et le giratoire « U ».
                      en 1 jour l’investissement sera rentabilisé.

                      Moi j’aime bien ce tronçon de RD 934 surtout aux heures de bouchons ou travaux, c’est d’un calme.
                      :-d) :-b)

                    • retraitactif dit :

                      hors sujet; vade retro commentaire 🙁

                    • jna dit :

                      A propos des travaux, ils n’ont pas l’air d’être énormes ces travaux, mais ça va durer combien de temps encore ce bazar?
                      On a choisi le moins disant, je suppose …

                    • retraitactif dit :

                      Oui, on sait…. Il est inutile de crier au loup alors qu’il est maintenant protégé..
                      eh oh du calme IJ c’est dimanche :-a)

      • jms dit :

        Cette information concernant le fux venant de La Ferté est très intéressante. Un viaduc par Serbonne ne l’enlèverait pas. Par contre une déviation vers le nord permettrait de le récupérer en partie. De même le chiffre de 45% qui représente ceux qui auraient un vrai intérêt à prendre le viaduc permet de mieux se rendre compte.Comme quoi c’est en étudiant les chiffres qu’on peut avancer et non en se cantonnant à des à-priori colportés par quelques lobbys.

        • jna dit :

          Effectivement une déviation par le nord aspirerait une grande partie du flux venant du Nord, à condition que la déviation atteigne l’A4 et qu’il n’y ait plus de péage.
          Mais je dirais que la déviation nord, n’empêcherait pas pour autant la réalisation d’une déviation de Crécy sur le parcours du dit barreau, ce n’est pas d’une autoroute dont on parle, une deux voies avec un pont enjambant le Morin. Les deux déviations ne sont pas incompatibles.

          • IndianaJones dit :

            Tu as raison de le souligner. L’impact sur la circulation du barreau RN36- RD934 est donné pour les contournements nord et sud de Coulommiers.

            Et je ne trouve nulle part, une étude de déviation concernant Crécy après le péage en direction de Reims.
            D’après vous pour quelle raison ?
            Je vous ai parlé dans le PLU de Crécy des hectares de terrains pour la prospection pétrolifère.
            Le plateau nord au dessus de Crécy jusqu’à la Ferté sous Jouarre, en passant par Doue, serait riche en gaz et huiles de schistes. Je dis bien… serait, selon les surestimations des études américaines pour avoir le marché.(c’est le cas d’une exploitation toute fraiche en pologne. Il n’y a pas grand chose à exploiter alors que les estimations prévoyaient un El Dorado). Cette zone semble donc réservée à autre chose que de servir l’intérêt général.

  2. retraitactif dit :

    le cout indiqué me parait largement sous évalué???? :#

    • jms dit :

      Cela ma parait déjà énorme, mais je ne suis pas habitué à compter en dizaines de millions d’euros …

      • retraitactif dit :

        pas énorme du tout( avec 2 viaducs) et compte tenu de toutes les procédures préliminaires. :-c)
        etudes-expropriations etc..

      • IndianaJones dit :

        Ce sont les chiffres émanant du « Contournement de Colommiers – comparaisons des solutions nord et sud-janvier 2013 » élaboré par le Conseil Général de Seine et Marne.
        Ces comparaisons d’impact sur la circulation nous sont proposées, dans un premiers temps, sans liaison RN36-RD934 (inscrite dans les projets d’études pour l’horizon 2020 au SDRIF) mais l’impact de circulation avec cette liaison est mentionnée à la fin du document.

  3. retraitactif dit :

    ah enfin JMS est revenu à son sujet favori :-d) il va couler de l’eau sous le ou les on ne sait plus?? viaducs :# et en attendant???, des commentaires sur le site.

  4. IndianaJones dit :

    En ce jour de vote du contournement de Coulommiers,nous pouvons apporter une nouvelle note historique à la Vallée du Grand Morin.
    Si les peintres du 19e siècle, nous en vantaient les paysages, si les combattants de la 1ère guerre mondiale ont payé de leur sang la préservation de la vallée( l’hommage de reconnaissance au dessus du cimetière des De Moustier, à l’époque ou c’était encore un panorama, l’atteste),si les affres de la seconde guerre mondiale n’ont détruit que des ponts et du verre « soufflé » par les détonnations, il aura suffi de quelques minutes à quelques élus et membres du SCoT, « sans couteau sous la gorge », en 2013, pour voter sa défiguration 🙁

    Merci à toutes ces personnes de nous apporter de nouvelles routes et encore plus d’endroits accidentogènes en libérant le flux et la vitesse. Merci de contribuer à la recherche sur le cancer des micro-particules essentiellement diesel en faisant de nous des cobayes. Merci d’alourdir nos impôts dans ces investissements au détriment des routes existantes. Merci de nous apporter des résidus plastiques liés aux véhicules, du PCB dans le Grand Morin (fini le brochet en papillotte à l’oseille). Merci d’avoir pensé aux problèmes de circulations des communes de l’autre côté de la A4. Enfin merci d’avoir tout simplement vendu votre âme au diable, à savoir un député-Maire qui n’a pas voulu par orgueil reprendre le tracé nord envisagé par son prédécesseur… Guy Drut. D’ailleurs, il semblerait que des terrains ont été préemptés durant son mandat pour réaliser ce projet de contournement nord.
    L’argent des contribuables à cette époque a donc été investi pour rien alors ? Mr Riester va-t-il profiter d’une plus-value pour payer la facture ? Non, c’est à la charge de la Région et du Département… les autres, soit vous, nous.
    Rappellez nous, Mrs les élus et membres des SCoT, la durée de l’amortissement de la dette départementale, pour 1550 véhicules / jour pour un barreau RN36- RD934, mais qui doublera à cause de l’extension de l’urbanisation après Coulommiers à l’horizon 2020 ?

    Alors, oui ! Un grand merci et toutes nos félicitations aux élus du « Bassin de vie de Coulommiers ». :=!
    Grâce à vous, les vallées vont garder tout leur charme. Adieu toute perspective de s’inscrire au partimoine paysager et culturel de l’UNESCO, qui aurait pu être propice au développement économique et à la création du PNR, label de cadre de vie (et donc de spéculation immobilière pour les petits propriétaires contribuables et électeurs). Merci de faire vivre les lobbys au détriment de la population locale et alentours.

    • Vanessouille77 dit :

      Bonjour,
      je voulais savoir si l’on en savait un peu plus concernant ce fameux contournement ?
      Nous nous apprêtons a acheter un bien sur Pommeuse…
      Merci d’avance pour vos reponses ! 😉

      • jms dit :

        Bienvenue dans le secteur !
        Ce qui sur c’est que le projet a été vote (voir l’article date de 4 jours plus tard :/?p=3603
        Maintenant, rien n’a démarré et ce n’est pas prêt d’être fait, les budgets du department ne le permettent pas, mais sûrement un jour …
        Est-ce que le projet de Parc naturel regional (PNR) permettra de l’éviter ? pas sur, l’atténuer probablement.

        • RENARD dit :

          Bonjour,

          Rien ne peut être fait sans une concertation préalable, une étude d’impact et une enquête publique; Que le projet ait été « voté » ou figure dans le SCoT de Coulommiers, ne change pas les procédures obligatoires à mettre en œuvre préalablement. On en le temps de voir et de s’y préparer avec des argumennts solides. D’autre part le barreau A4 – RN36 est en cours de réalisation, ce qui change les données du problème.

          Sur Pommeuse attention à ne pas aggraver la situation de mitage de la véllée.

          Cordialement.

          Philippe ROY – Association RENARD

          • jms dit :

            C’est clair qu’il y aura des étapes avant d’aboutir.

            Il n’y a pas vraiment de correlation avec le barreau A4-RN36 qui n’avait pour but de contourner le péage en profitant de la nouvelle sortie pour Village nature. Cette dernière est en cours de realisation mais la junction avec la RN36 reste bloquée.

            Par contre l’aménagement du Carrefour de l’obélisque (croisement RN36 avec route de Provins) va être effectué : rond-point à 3 voies. Le croisement RN36- route de Voulangis va être transformé en rond-point.

          • Vanessouille77 dit :

            Bonjour,
            Qu’est ce que le mitage de la vellée ?

            • jms dit :

              Le mitage c’est le fait de construire loin des agglomerations. Les élus n’aiment pas car cela oblige à allonger les réseaux (eau, électricité, …) ce qui coute.
              Les écolos n’aiment pas car cela consommé de la terre.
              Ceux qui veulent être tranquilles à la champagne en rafolle.

              Je serais plus mesuré.
              En fait c’est culturel. Dans mon sud-ouest natat c’est la tradition, car c’est un pays de petite propriété où les maisons sont disperses dans la champagne autour de leurs terres. C’est ce qui fait le charme de nos paysages.

              En Brie, et en gros tout l’est de la France, ce sont des grandes fermes qu’il y avait. Personne n’habite la campagne, il y a peu de maisons isolées, les maisons sont dans les bourgs. C’est donc plutot au nom de la tradition que c’est à conserver.

        • Vanessouille77 dit :

          Bonjour et merci pour vos réponses !
          J’ai téléphoné aux mairies de Pommeuse et Coulommiers et c’est tout juste si ils ne tombaient pas des nues lorsque j’ai évoqué cette histoire de deviation… Comme si ça n’avait existé… Bref ils n’ont pas été tres corrects et transparents.
          Si je m’en réfère au tracé la maison que nous allons acheter n’est pas loin, alors une deviation deja merci le bruit … mais le viaduc !!! 😮 😮
          Vanessa

  5. Vanessouille77 dit :

    Autre question, il y a t’il une commune en mesure de nous dire la vérité ?
    J’ai vu que St Augustin etait bien mobilisée.
    A quel moment le tracé sera définitif ?

    • jms dit :

      Je ne suis pas étonné que les services des mairies ne soient pas au courant. Ils gèrent les affaires courantes, ils ne connaissent pas les projets à échéance lointaine. C’est plus aux élus qu’il faut demander. Sachant qu’à priori il n’y a rien de neuf depuis le vote du trace il y a 3 ans par la communauté de communes.
      Il faut savoir que ce projet est attendu depuis des dizaines d’années par Coulommiers qui souhaite désengorger la circulation en centre ville. Il ne pourra s’agir que d’une realisation du conseil départemental. Vu le montant qui est en dizaine de millions c’est pas prêt d’être fait. Rien n’est inscrit dans le marbre, pour aboutir il y aura des discussions, entre élus, associations, habitants, et cela prendra du temps, c’est pour cela que personne ne peut vous renseigner de manière certaine. A moins que le projet avance en coulisse, en attendant le financement … Si quelqu’un peut avoir une info c’est plutot au niveau du conseil départemental, vous pouvez interroger les représentants du canton de Coulommiers : Yves Jaunaux et Laurence Picard.

      • Vanessouille77 dit :

        Merci bien, effectivement, j’ai lu que deja en 1979 le sujet etait évoqué…
        Cela eclaire ma lanterne.
        En revanche nous sommes d’accord que le tracé a été voté et plus précisement le tracé SUD ?
        Si c’est le cas, est il susceptible de varier ?
        J’ai envoyé un mail a madame Picard, on verra bien.

Laisser un commentaire