Le etourisme en seine-et-marne – 3

(suite du compte-rendu de la journée smt@tourisme77)

Les nouvelles tendances de consommation
par Lionel Tercie – Les tendances et pistes pour demain.

75% des produits et services vendus aujourd’hui n’existaient pas il y a 5 ans. Il s’en suit de nouvelles manières d’appréhender son offre, en particulier dans le tourisme.

Cet exposé comme le précédent, est peut-être loin de nos préoccupations seine-et-marnaises mais permet de prendre du recul, de réfléchir à de possibles applications, en particulier au travers de :
– Etudes, idées inspirantes, hypothèses, …
– adaptation de son offre,
– bonnes pratiques à mettre en œuvre,
– Voir les choses avec d’autres yeux.

Préparer ou choisir
 – http://adioso.com/   : moteur de recherche pour voyageurs spontanés et aventureux
http://joobili.com/  : recherche par dates et centres d’intérêt
– offermatrip (http://inventorspot.com/articles/offermeatrip  = les voyageurs peuvent lancer un appel d’offres auprès des voyagistes pour organiser leur voyage. – La globalisation du savoir
– Vente virtuelle de musée
– de  nouvelles formes de lectures font naître de nouvelles pubs

Acheter :
– voyages-sncf.com fait de la revente de billets entre particuliers (a racheté http://tickechange.voyages-sncf.com/ )
– Vente par mobile : un accessoire jouant le rôle de terminal carte bancaire se connecte sur téléphone et permet d’enregistrer des paiements (ex :  à l’occasion d’un événement dans la nature, …)
– Le freemium : service gratuit avec options payantes. Ex : SPYPE 6,5% seulement des utilisateurs paient, les autres utilisent gratuitement. On retrouve également ce type de fonctionnement sur les réseaux sociaux, ex : Viadeo

Découvrir de nouveaux lieux :
– Jeux de pistes
– La réalité augmentée : rajouter des infos sur un site (traduction d’une image par ex.) Wikipedia La réalité augmentée  
– Voir Rome et courir : visite d’une ville en courant avec un coach
– 1, 2, 3 prêtez : prêt d’Ipad par ex.

S’impliquer :
Le client concurrent des entreprises :
– Velib : site gérés par les clients et qui indique les disponibilités des velib
– Metrotours sur mobile
– Le pouvoir du peuple connecté : fly2miami : le public a obtenu via twitter l’ouverture d’une ligne aérienne pour un événement
– La culture couchSurfing : offre d’hébergement gratuit (échange de canapés). Concerne 245 pays 1 153 000 canapés disponibles

Suivre :

Les services après-vente sur twitter.
 ex : @numericable sur twitter. Assistance technique directe et simplifiée auprès des clients en difficulté.

Le wifi bien de première nécessité, devient gratuit un peu partout. L’un des premiers critères de choix d’un hôtel est la disponibilité ou non du Wifi.
Le Wifi est offert dans les taxis au Japon.

Et enfin, gagner plus en dehors du cœur de son offre, ce qui reste un principe marketing plus traditionnel, mais à traduire en terme de nouvelles technologies.

Et maintenant, comment appliquer tout cela dans l’offre touristique du Pays Créçois (culture, patrimoine, mais aussi hébergement, …) ?

(article vu 10 fois)

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Vous aimerez aussi...

23 réponses

  1. jms dit :

    Autre forme nouvelle de consommation de tourisme, l’achat groupé par des particuliers pour bénéficier de bons tarifs : http://www.tripattitude.com/front/

    • retraitactif dit :

      il est parfois trompeur d’utiliser internet (par obligation bien souvent) puisque certaines démarches ou renseignements ne peuvent se faire que par ce moyen ;je m’explique;par un exemple.
      Tous les établissements qui envoient des relevés ou factures par internet(banques-edf etc..) nous ont suggéré(fortement) de ne plus recevoir les documents par courrier et donc d’imprimer soi-même avec nos propres moyens…est-ce pour autant que leur tarifs ont baissé????la non dépense du papier ainsi gagné a t-elle été répercutée???certes non c’est tout bénéfice pour l’émetteur.

  2. retraitactif dit :

    en fait la perversité d’internet est que le boulot qui était fait jadis par des employés,est fait maintenant par soi-même ce qui a généré et génère toujours des pertes d’emploi..c’est surement inévitable compte tenu de l’évolution des techniques et des mentalités.est-ce vraiment un bien pour l’humanité?
    un exemple typique est celui des banques »directes ».

    • jms dit :

      C’est bien vrai et les gens en redemandent. Le ‘faites-le vous-même » a du succès. Cela donne l’impression de faire des économies. C’est en partie vrai et on a aussi l’impression de mieux contrôler le processus.

      Un autre aspect des nouvelles tendances, c’est le fonctionnement en réseau, sous une forme puissance collective. L’intervenant citait l’exemple de cette compagnie aérienne qui a du ouvrir une ligne aérienne sous l’influence de dizaine de milliers d’internautes qui réclamaient la même chose.
      Il en est de même avec l’achat groupé. On n’a pas parlé d’un site qui devient célèbre (groupon). Le but : obtenir des rabais en proposant un gros volume de clients. Et ça marche ! Le principe est assez brusque : pour rentrer sur le site, même en simple visiteur il faut donner son mail et sa commune. Cela remplit très vite un gros fichier. Les vendeurs du site peuvent alors aller démarcher les commerçants de la commune en se vantant du nombre de clients potentiels qu’ils représentent pour négocier des prix. C’est un peu limite comme façon de faire.

  3. jna dit :

    Les nouvelles technologies ont un intérêt incontestable en matière d’information
    Les nouvelles technologies créent des dépendances qu’il faut pouvoir continuer à satisfaire quand l’homme (ici le touriste) s’éloigne de ses lieux d evie habituel (c’est donc une contrainte).

    Les nouvelles technologies permettent de limiter les déplacements et quelque part ceci peut être contre-productif en matière de tourisme, du moins au regard de certaines formes de tourisme . Exemple : pourquoi me déplacerai-je à Crécy pour acheter une oeuvre d’art ou une production artisanale, si je peux le faire par Internet ???
    Cette question n’est pas anodine, elle donne à réfléchir sur l’opportunité d’une stratégie de développement touristique qui miserait tout sur des activités liées à l’art ou l’artisanat et à leur commercialisation … ( galeries, ateliers, …)

    • jms dit :

      C’est pas faux.
      D’un autre côté, le but recherché par l’emploi de nouvelles technologies qui permettent l’achat à distance est toujours de ratisser plus large, et au final de vendre plus. Le corolaire est souvent au détriment des formes traditionnelles de vente. Par exemple, l’achat en ligne de musique (je ne parle même pas du piratage) a complètement tué les disquaires, de même que la consommation en ligne de films a tué les loueurs de DVD.

      • papounet dit :

        il en est ainsi pour pratiquement toute sorte de commerce sauf quand le contact physique est indispensable..
        je vois mal Korie faire ses massages par internet 😉

        • jms dit :

          L’enjeu de l’emploi doit être regardé de près.
          Quand des nouvelles technologies soit supprime l’humain, soit déporte le travail humain à distance, il y a risque de délocalisation.
          D’où un certain avenir plus sécurisé aux métiers qui nécessite un contact humain avec présence physique, c’est notamment le cas des métiers du domaine social qui ne peuvent être ni informatisés ni délocalisés.

          • papounet dit :

            certes et le problème de ces métiers c’est que ils ne sont pas (directement) productifs.
            le mal français c’est que nous ne créons pas de richesse afin d’enrichir le pays; avec ces métiers de service qu’on ne peut exporter,on tourne en rond; on vit un peu en autarcie. 🙁

            • IndianaJones dit :

              Non, pas en autarcie. Si c’était le cas, on n’aurait pas besoin d’importation. Je pencherais plus pour de l’assistanat sous couvert de mondialisation.
              Comme c’est le cas aujourd’hui avec le TAO (Touriste Assisté par Ordinateur). 😀

              • papounet dit :

                Exact ,tu as raison le mot autarcie n’est pas approprié mais c’est bien pire puisque nous importons beaucoup plus que ce que nous exportons( en valeur).
                ajoutes le déficit commercial plus la dette, ça fait quoi??
                BOUM. :paf

          • Florence dit :

            « D’où un certain avenir plus sécurisé aux métiers qui nécessite un contact humain avec présence physique, c’est notamment le cas des métiers du domaine social qui ne peuvent être ni informatisés ni délocalisés. »

            Oui c’est globalement vrai. Mais les nouvelles technologies sont tellement envahissantes ! Ainsi par exemple, le métier de femme de ménage nécessite, en principe, « un contact humain avec présence physique », mais avec les nouveaux aspirateurs, il suffit d’appuyer sur un bouton pour qu’ils se baladent tout seuls, contournant les meubles. Il y en a même qui sont équipés pour laver les sols des cuisines et salles de bains. Pour l’instant ils sont chers, mais dans quelque temps quand on ne trouvera plus qu’eux ils le seront beaucoup moins. Etant donné que dans le ménage c’est l’entretien des sols qui est dur, et pas l’époussetage, ne risquent-ils pas de supprimer encore des emplois ?

            • AS77 dit :

              le problème ,est que le tourisme devrait être porteur de nouveaux emplois ,alors que les nouvelles technologies,les diminues ,un manque de cohérence,c’est de même pour le reste tout le monde veux gagner de l’argent ,et veulent tout avoir pour de rien ,se n’est pas la bonne solution

              • jms dit :

                Si le etourisme c’est s’équiper de matériels hight-tech fabriqués en Chine pour supprimer des emplois locaux, vue ainsi, c’est plutôt négatif.
                En fait, naïvement peut-être, on s’y lance en pensant que cela ne va pas tuer l’emploi mais ajouter une offre à celle existante, diversifier pour toucher plus de monde, faire plus moderne pour mieux séduire et au global que l’emploi aussi y soit gagnant. Mais rien n’est assuré dans le bilan au final.

    • retraitactif dit :

      avez vous pris connaissance des tarifs FREE..ça fait mal :=!

      • AS77 dit :

        moi qui suis chez free .je vais prendre mon abonement portable chez eux :-e)

      • rainette dit :

        Il faut voir avec le temps. Pour l’instant leur site est inaccessible, cela comment mal……..

        • Korie dit :

          En quoi est-ce en rapport avec le e-tourisme en Seine-et-Marne ? :#
          N’est-ce pas un sujet à traiter dans un forum ?

          Bonjour Rainette 😉

          • AS77 dit :

            Bonjour, Gendarmerie nationale veuillez faire demi tour, vous n’este pas dans la bonne file 🙁

          • retraitactif dit :

            tu as raison,j’ai cherché un article dans la recherche et la rubrique internet et je n’ai pas trouvé alors j’ai mis mon commentaire là ou je pouvais.
            afin de démarrer un débat je vais faire un article à moins que JMS qui a beaucoup de mémoire retrouve quelque chose dans le site qui se rapprocherait du sujet?
            celà dit que ça ne soit pas en rapport avec le tourisme, c’est sûr mais ça arrive souvent et plus personne n’y trouve rien à redire; de plus c’est bien souvent aussi que ça sert de démarrage à de nouveaux débats ce qui à force est assimilé à un article.
            je pense que ça a dû t’arriver aussi de commenter hotrs sujet 😉

          • jna dit :

            Moi, j’ai envie de vous parler du retour des cigognes en alsace au printemps. Alors je profite de cette tribune libre, comme free.
            Les cigognes aussi sont libres, comme l’air et comme free, et en plus le retour des cigognes, cela à un rapport avec le tourisme, mais pas en Seine et Marne. Ca tombe un peu mal.
            De toute façon ce sujet n’aura bientôt plus d’intérêt car les cigognes passeront l’hiver en Alsace vu la hausse des températures, il n’y aura plus de retour et comme la fin du monde est prévue cette année, ce n’est pas très grave. Donc j’arrête là, mais puisque je parle de la hausse des températures ça me fait penser que les tulipes commencent à sortir dans le 77. Je ne sais pas ce que cela va donner si free gèle les prix, elles vont claquer les tulipes. En attendant, avec les tulipes et quelques moulins à vent, on pourrait peut-être faire venir les zollandais en hiver aussi au camping de Crécy. Et voila, je suis revenu au sujet originel grâce à ces gracieux zozios. A propos de Zozios : je me demande si Korie sait ce qu’est devenu le jeune auteur de BD ?

Laisser un commentaire