Le etourisme en seine-et-marne – 4

Je poursuis la rétrospective de la journée etourisme 77.
Après les 3 exposés relatés dans les articles auxquels je vous renvoie (1er exposé, 2ème exposé, 3ème exposé ) ce fut l’heure du repas.

Vous me direz, dans ce genre de manifestation, c’est le meilleur moment de la journée dans la détente absolue. Pas tout à fait. Si le buffet était excellent, les organisateurs avaient demandé au public de participer aussi à cette journée de réflexion à l’occasion du repas.

Au niveau de chaque table, deux thèmes de travail étaient définis, dans le contexte du tourisme naturellement :
– Donnez une question pour demain.
– Fixez-vous un engagement pour demain.

Je vous livre les résultats de ces réflexions.

Questions pour demain :
– Comment faire remonter les informations des sites et des offices du tourisme de seine-et-marne ?
– Comment garder une parole officielle et institutionnelle au niveau des médias sociaux ?
– Lien entre politique publique et technologie
– Comment réaliser un site internet efficace ?
– Comment s’assurer de la véracité des informations diffusées sur les médias sociaux ?
– Quelle sera la place des petits offices du tourisme ?
– Quel est l’intérêt que peuvent rapporter les nouvelles technologies ?
– Comment vendre les services annexes à l’intérieur d’un hôtel ?
– Est-ce qu’un jour les nouvelles technologies remplaceront les personnes physiques ?

Les engagements :
– S’orienter vers les réseaux sociaux
– Installer des tablettes au service des clients (dans un hôtel)
– Mettre des QR codes sur chaque support de communication
– S’informer pour utiliser les nouvelles technologies
– Partager les expériences, remettre de l’humain
– Inclure les blogueurs influant dans les stratégies de communication
– Communiquer sur les nouveaux outils avec prudence
Enfin celui des organisateurs : il y aura une 2ème édition l’an prochain.

A noter, je l’ai pas encore dit, que les tables étaient réparties par origine des participants : office du tourisme, institutionnels, hôteliers, professionnels du tourisme, … Je vous laisse deviner qui a répondu quoi.

Au final, bon nombre de réflexions et de résolutions à partager …

(article vu 9 fois)

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. jms dit :

    Quelques éléments pour décoder tout ça et cela rejoint ma remarque sur qui a répondu quoi.

    Les offices du tourisme sont demandeurs de ces nouvelles technologies, ils ont besoin de support, d’aide.
    Les hébergeurs sont preneurs de nouvelles technologies pour gagner plus de clients et leur offrir plus de services.
    Les institutionnels et politiques veulent y aller mais ont toujours la crainte qu’un certain pouvoir leur échappe, cela se sent au travers de certaines questions et remarques.

  2. jna dit :

    je note : « Inclure les blogueurs influant dans les stratégies de communication « 
    Est-ce pour nous ? Comment sont perçus nos articles de la rubrique tourisme ?

    OK, il ne sont pas perçus du tout car les professionnels du tourisme s’en foutent à commencer par ceux dont on parle et dont on vAnte les lieux, monuments et sites. Jamais le moindre retour ne serait-ce que pour dire « ah c’était sympa votre topo » (sauf une fois, en ce qui me concerne) et cela même, quand on a pris soin de les avertir de la parution d’un topo qui les concernent. Et cela vaut aussi pour les sites dépendant du Conseil général du77.
    Certes nous ne pouvons nous prévaloir d’être des blogeurs influant, mais on n’est des bêtes non plus :paf .

    • jms dit :

      Je ne sais plus de qui était la remarque. Je pense qu’elle faisait suite à l’exposé de Henri Hofman qui expliquait le bien-fondé d’avoir des articles faits par des blogueurs influants, de la pub gratuite en somme et une forte audience. Il raisonnait naturellement au niveau national, et pensait aux blogueurs tête de liste sur wikio, ceux qui ont plusieurs dizaines de milliers de lecteurs par jour, voire plus. (sur wikio, on est vers le 40 000 ème du classement).
      Mais on peut extrapoler la remarque au niveau d’un petit territoire comme le notre, et penser aux blogueurs influants locaux, et donc à nous.
      Si les acteurs locaux du tourisme en venaient à effectivement inclure les blogueurs dans leur stratégie de communication, ce serait pour la plupart une nouvelle orientation et on serait directement les premiers concernés. Sur de nombreux aspects, pour toute l’offre culturelle et associative autour de Crécy, c’est déjà le cas. Les annonces régulières d’événement parues sur le site en sont la preuve. Contrairement à nos premiers débuts où on relayait n’importe quelle info dont avait vent, on ne passe plus que ce qu’on nous demande de passer, et on est assez souvent sollicité.

Laisser un commentaire