Le regroupement des communes

Une nouvelle association fait parler d’elle à Crécy. Nouvelle, pas toute à fait, car c’est plutôt la réactivation d’une association lancée à la fin des années 90 par Michel Lyon, et qui renait sous l’égide de son créateur.

"Réussir Crécy" s’est en effet relancée et restructurée. Vous trouverez sur son site (http://reussir-crecy.fr/) les informations sur cette association.

Elle a pour but de réfléchir à l’avenir de la cité et de faire des propositions. Elle commence très fort en imaginant de fusionner Crécy avec les 3 communes voisines Bouleurs, Villiers et Voulangis. S’appuyant sur une loi récente et sur des enjeux d’économies, l’idée a quelque chose de révolutionnaire.

Au premier abord, l’idée peut paraitre irréaliste voire farfelue.
On imagine la complexité des tâches pour fusionner 4 communes, autant au niveau des communes que de l’administration en général.
Le dispositif proposé communes + communes délégués complique encore plus le mille-feuille administratif tant décrié.
Quant à faire accepter la perte de souveraineté aux habitants et aux élus, c’est une tâche qui promet d’être très ardue. Pour les communes "avalées", c’est voir s’éloigner la proximité des élus en passant d’un village de 1500 habitants à une ville de 9000 habitants.
Dans nos communes rurales, le Maire et ses adjoints passent beaucoup de temps sur des problèmes de proximité, une dimension qui est bien souvent absente dans des structures plus importantes et qu’e l’on risque de perdre.
Quant aux taux de la fiscalité qui vont presque du simple au double entre les communes absorbées et Crécy, nos amis de "Réussir Crécy" ne nous disent pas comment les harmoniser.
De ce fait, tout cela parait bien utopique.

Pourtant, on peut y trouver des avantages.
A l’heure où les intercommunalités grossissent de plus en plus, s’éloignent du citoyen, deviennent de plus en plus administratives et complexes, les communes ne sont pas prêtes de disparaitre et continueront à assurer de nombreuses compétences au plus près du citoyen, à condition de gagner en efficacité.
Les économies d’échelle d’un regroupement de communes sont indéniables, par un regroupement des services et des moyens, autant au niveau du personnel que du matériel.
On y gagnerait en termes de cohérence des choix du territoire, que ce soit en matière d’urbanisme ou d’environnement.
Cela ne peut marcher que dans la mesure où les villages regroupés sont dans une même unité géographique, historique, sociale. Et c’est le cas, nos villages étant très proches.
Hormis la phase de transition qui peut s’avérer complexe, je pense qu’il faudrait aller très vite vers une intégration totale, sans niveau intermédiaire. On y gagnerait en lisibilité et en efficacité.
Par contre chaque village doit conserver son identité. Une mairie "annexe" assurant un relais administratif permettrait d’être le symbole d’une vie locale à nos villages. Les aspects à absolument conserver touchent au social, à l’associatif, au festif. Une fédération de villages au sein d’une communique unique, en somme. Une fédération qui s’appliquerait également aux hameaux actuels de Crécy. Aux niveaux des élus, des référents de chaque village le représenteraient au niveau communal.

Bien sur, cela ne résoud pas le problème de la fiscalité.
Sachant qu’on ne peut envisager une telle évolution sans demander l’avis aux élus mais aussi directement aux habitants des communes concernées via un referundum, on imagine mal une décision arrêtée avant le 1er janvier 2016 pour bénéficier des avantages financiers promis par la loi.
Mais, peut-être que l’idée fera son chemin …

L’article de Réussir Crécy : http://reussir-crecy.fr/moins-dimpots-plus-de-services/

La Marne de la semaine dernière :

 

Et celle de cette semaine:

 

Enfin, le Pays Briard du 8 septembre :

 

Ainsi que cet article du Parisien :

Le Parisien du 8 sept

(article vu 30 fois)

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Vous aimerez aussi...

56 réponses

  1. retraitactif dit :

    Les économies d’échelle d’un regroupement de communes sont indéniables, par un regroupement des services et des moyens, autant au niveau du personnel que du matériel. DIS TU???
    ça je n’y ai jamais cru..POURQUOI?
    la concurrence dans les services n’existe pratiquement plus (tout passe chez Véolia et ses filiales) ; il n’y a plus d’effet de masse pour réduire les prix du fait de la création de « postes » dont certains bénévoles (mon œil). président de ceci ,de cela…conseiller etc……
    as tu connaissance des pépites récoltées par Crécy (ou Voulangis) avant la CCPC et depuis ??? :#

    • jms dit :

      Il ne faut pas confondre communautés de communes et fusion de communes.
      Si tu conserves le niveau communes et le niveau CC, il y a des chances qui y ait des doublons, et il y en a, la communication par exemple. Avec une volonté plus forte de mutualiser il y en aurait moins, c’est un sujet sur lequel la CCPC se penche un peu plus qu’avant.
      Dans le cas de fusion de 4 communes, tu peux supprimer des postes plus facilement et utiliser le même matériel sur l’ensemble de la nouvelle commune, c’est une économie d’échelle.
      Au travers des syndicats, qui existaient avant les CC, la mutualisation entre communes sur des sujets précis a permis cette mise en commun des moyens tout en assurant une cohérence des décisions.

      Mais il y a un aspect à ne pas négliger, et qui va dans ton sens, c’est le passage du niveau petite commune rurale, où les élus sont presque tous bénévoles et mettent la main à la pate, et le niveau ville, où toute activité se professionalise tout de suite et requiert l’embauche d’agents municipaux. On peut encore reprendre le cas de la comm. La proximité est aussi ce qui fait la différence entre villages ruraux et villes, et occupe beaucoup de temps aux élus. Un maire d’une commune de 800 hab est souvent à plein temps, alors qu’un maire d’une commune de 8 000 hab sera moins occupé, ayant des agents à son service, chacun spécialisé dans son domaine. Le premier gagnera 600 euros par mois et le second 2000.
      A Crécy vous avez 8 adjoints spécialisés chacun dans son domaine, A Voulangis il n’y en a que 2 qui font tout et touchent moins, vous payez aussi plus d’impots.
      Au final, il n’y aura pas forcément beaucoup d’économies …

  2. retraitactif dit :

    à lire « réussir Crécy » j’ai l’impression de lire le programme du (des maires) depuis des décennies :paf
    y aurait-il des élus dans cette association?
    il y a 30 ans environ lors de mon arrivée à Crécy il y avait une association de sauvegarde des hameaux dont j’étais adhérent 1 ou 2 ans..on y voyait déjà quelques sujets répétés ici.
    A crécy on se fout de tout » pourvu que rien ne change »..devise inventée par quelques éléments « frondeurs cool »s et qui se vérifie de sexténat en sexténat (ça se dit ca??)…
    😉
    Quand ça ne va pas ou que quelques uns osent le dire on créé une association comme le gouvernement créé une commission 🙁
    en tous cas bon courage :=!

  3. retraitactif dit :

    j’avais pas fais attention au CR de l’assemblée …..et à l’organigramme :b
    lomig aurait-il enfin trouvé à se caser durablement depuis le temps qu’il joue les SDF 😉
    le terme » recrutement » pour les éventuels adhérents est surprenant on croirait à un entretien d’embauche :#
    faudrait-il montrer « patte blanche »(ou autre chose) pour être admis?
    Curieux cette façon de procéder 🙁

    • Korie dit :

      On dirait que tu découvres les choses
      C’est le « clan des Siciliens » ! 😉

    • jms dit :

      Cela n’a rien d’anormal de choisir ses co-associés.
      Il s’agit d’un club de réflexion, ils souhaitent s’entourer de gens qui ont montré par le passé leur implication dans la vie civile locale et qui auront des idées.

      L’avantage qu’ils ont est de pouvoir réfléchir sans contrainte, contrairement aux élus qui doivent tenir compte des principes de réalité dans les projets qu’ils lancent.
      Il peut en résulter des idées auxquelles personne n’a songé, et qui moyenant adaptation peuvent être mises en pratique. C’est tout l’intérêt des clubs de réflexion de ce type, faire avancer la société au niveau local en s’empliquant de manière citoyenne. Ce fut aussi parfois l’esprit brionaute …

      • Korie dit :

        Réfléchir ? Seulement entre eux… Comment expliques-tu qu’une partie seulement de la population ait été invitée à une de leur réunion ? Si c’est pas sectaire tout ça mon bon monsieur, qu’est-ce donc ? :#
        Monsieur Le Maire a été invité (comme si ce dernier pouvait aller dans leur sens !), une partie du conseil municipal (pourquoi certains et pas d’autres ? Je vous le demande). Bref, c’est pas sérieux.

        • jms dit :

          Normal, on ne choisit que des gens bien 😀
          J’ai été sollicité dès le début mais n’ai pas donné suite, je n’ai pas vraiment le temps.

          • Korie dit :

            Quand je parle des personnes à inviter, je parle des élus. Toi tu es un élu de Voulangis donc c’est normal. D’autres élus ont été écartés (pas voulangeois). Peux-ton appeler cela de la démocratie ? Ignorer des élus qui ont été par définition élus par des habitants afin de les représenter, c’est ignorer ces mêmes habitants.
            C’est pas sérieux, c’est même étonnant de la part de personnes d’un âge qui se veut raisonnable…
            Faire sa p’tite tambouille dans son coin est inutile et pas constructif. L’union fait la force. qu’ils copient ça 100 fois 😉
            Monsieur Houel à l’époque n’en voulait pas (dixit le Pays Briard, article repris sur le site en question) et c’est d’ailleurs compréhensible.
            De l’art de brasser de l’air…

            • jms dit :

              Je n’étais pas sollicité en tant qu’élu. De ce que j’ai compris, il ne s’agit pas d’une association d’élus, mais de simples citoyens. A mon avis, les élus n’ont pas à s’en mêler. Que certains aient été invités à l’AG, à titre d’information pourquoi pas mais c’est tout.
              Maintenant, la seule chose importante, ce ne sont pas les personnes mais les idées qui germeront.

  4. jms dit :

    M Chimot a souhaité réagir au travers du communiqué de presse suivant :

    « Communiquédepresse
    Le28août2015
    Communiqué de presse des élus du groupe « Un projet d’avenir pour Crécy et ses
    hameaux ».
    Il est ni souhaité, ni souhaitable d’envisager la création d’une ville nouvelle entre les
    communesdeCrécy-la-Chapelle,Villiers-sur-Morin,VoulangisetBouleurs.
    Cette idée, qui tient essentiellement de la méconnaissance du fonctionnement d’une
    collectivité territoriale, faitpreuvedelapartdesonauteurd’unecarence manifeste et
    desoninaptitude malheureuseenmatièredegestionfinancièreetadministratived’une
    commune.
    Nousavonsunoutiltrèsutiledontnousdevonsperfectionnerlemécanismeavec
    l’intercommunalitéet lescompétencesqui luisontaujourd’huidévolues.LePays
    Créçois développe jour après jour ses compétences et la solidarité entre les
    communesquilacomposent.Poursuivonsainsi !
    L’argumentationdelabaissedesdotationsdel’étatpournotrecommuneestfallacieuse,
    considérant que la priorité doit être donnée à la recherche d’économies, avant toute
    chose. Et les possibilités en la matière sont nombreuses ! Nous avons fait maintes
    propositionsàcesujet etce,àdenombreusesreprises.

    Pour ce qui est de la création éventuelle d’une commune nouvelle, nous saluons la
    position de Monique BOURDIER, Maire de BOULEURS et de Franz MOLET, Maire de
    VOULANGISquin’ontpassouhaitéydonnersuite, maisnousnousinterrogeonssurla
    positiondeBernardCAROUGEquin’écartepascettepossibilité,probablementpluspar
    méconnaissancequeparréelattrait.
    Nous nous opposerions quant à nous, fermement, à la disparition de notre
    commune le cas échéant, mais également à l’emploi de nos personnels
    différemmentqu’aujourd’hui,sansleuraccordpréalable.

    Contactspresse
    SébastienCHIMOT
    0613438436

    • jms dit :

      La proposition de « Réussir-Crécy » n’aura pas laissé indiférent.

      L’intercommunalité trouve ses limites et on peut être pessimiste pour l’avenir.
      Les pouvoirs publics poussent au regroupement des communautés de communes.
      Les mastodontes attendus seront loin du citoyen et de ses préoccupations quotidiennes.
      Les compétences de ces méga communautés de communes risquent de se réduire, à l’exemple de l’organisation d’un forum des associations communautaire qu’a du abandonner le Pays Créçois.
      Dans ce contexte, les communes retrouvent leur intérêt. Maintenant, le regroupement de communes autour d’une compétence pour faire des économies parait pertinent.
      On peut penser qu’une fusion de communes serait une source d’économies. Sur le papier c’est vrai, mais souvent le diable se cache dans les détails, et si l’on regarde de près c’est moins évident.
      Dans nos communes rurales, la débrouille est souvent la règle pour faire des économies, et les élus, pour l’essentiel bénévoles, ne comptent pas leur temps.
      A l’inverse dans les grandes communes, on fait plus souvent appel à des professionnels extérieurs ou on embauche du personnel spécialisé. Or, en l’occurrence, 3 de nos communes passeraient du statut de commune rurale à celui de commune urbaine avec les différences que je décris.
      On peut donc avoir des doutes sur les économies réalisées.

      Maintenant, il appartient, s’ils souhaitent étudier le sujet et répondre, aux conseils municipaux et non aux seuls maires, de se prononcer.
      M. Molet, Maire de Voulangis, ne s’y est pas trompé puisqu’il a inscrit le sujet à l’ordre du jour du prochain conseil municipal de vendredi.
      La réponse est prévisible. Pour les 3 « petites » communes (Bouleurs, Villiers, Voulangis) qui ont environ 1500 habitants, il y aurait une sacré rupture en passant de 1500 à 9000 hab, soit une vrai perte de l’esprit village.
      Ce serait perdre sa souveraineté, mais aussi perdre sa ruralité, je doute qu’on y soit prêt.
      A la rigueur, c’est Crécy qui a le plus à gagner, il n’y aurait pas cette rupture et, ne nous ne le cachons pas, son rôle central dans la future commune en renforcerait le poids. D’ailleurs ce n’est pas un hasard si les membres de l’association « réussir Crécy » sont de Crécy !
      Ce en quoi, même si Crécy était pour, et les autres communes contre, cela ne changerait rien, on ne peut pas se marier tout seul !

      Mais le sujet aura eu le mérite de lancer un débat.

      Maintenant, comment faire des économies en mutualisant ?
      Il y a déjà des solutions existantes au travers des syndicats intercommunaux, où les communes concernées par un sujet mettent leurs moyens en commun.
      Les communautés de communes ont parfois occulté cette possibilité, mais ne sauraient vraiment les remplacer.
      Et puis, il n’est pas interdit de s’entendre sur des actions communes, entre villages voisins, associations, … pour traiter un sujet en commun.

    • retraitactif dit :

      ne soyez pas étonné….complètement ok avec SEB 😉

      • Korie dit :

        Il ne suffit pas d’avoir des idées encore faut-il qu’elles soient sérieuses. Il aurait été étonnant que les Maires de Voulangis et de Bouleurs soient d’accords !
        D’autre part, une association qui ne réunit qu’une « catégorie » de personnes n’est pas une association ou alors elle est de type sectaire.
        Je me suis posé la question si cette « association » n’était pas une façon de déplacer le petit noyau d’adhérents de la fantomatique association de commerçants 😉

  5. jms dit :

    J’ai complété avec l’article de la Marne de la semaine dernière.

    • Korie dit :

      Et tu as eu bien raison de le faire. Nous connaissons maintenant la position des différents élus. Je ne suis pour ma part pas étonnée. Heureusement qu’ils réfléchissent 😉

      • retraitactif dit :

        Ensuite parce que certains, parmi les élus, estiment avoir reçu, par le seul fait de leur élection, la science infuse. C’est souvent les moins formés et les moins expérimentés qui, tout d’un coup, se sentent détenir la Vérité.
        Si on fait le bilan de ces 14 dernières années, rien de fondamental ne s’est passé à Crécy. Michel Houel se targue, dans la presse, d’avoir réalisé le groupe scolaire du primaire. Il l’a, c’est vrai, inauguré. C’est Jean-Marc Huyghe qui l’a initié et à cette époque Michel Houel y était quelque peu opposé. Même remarque pour l’implantation des Services Techniques de la Mairie.

        j’aime bien cet extrait quelque peu ironique de Mr Lyon qui OSE critiquer des élus qui auraient « eu la science infuse » et la suite de la phrase 😉
        compte tenu de la dispersion des habitants dans les hameaux il serait souhaitable qu’ils l’aient « diffuse » :#

        • jms dit :

          M Lyon a son franc parler. Il a le recul et la légitimité pour dire ce qu’il pense au vu de son expérience et de son libre arbitre.
          A propos de franc parler, je pense n’avoir pas été le seul choqué par les propos de Mme Bourdier dans la Marne concernant ses relations avec Crécy. A moins qu’elle n’ai été piégée par le journaliste …

          • Korie dit :

            Lui as-tu proposé de répondre sur notre Site à Mme Bourdier ?

            Ah le franc parler à ne pas confondre avec le parler franc 😉

            • jms dit :

              C’est la Marne qui l’a contactée, pas nous (et Reussir-crecy avant comme pour les 3 autres maires)

              • Korie dit :

                ? Je ne comprends pas ta phrase mise en parenthèses)

                • Korie dit :

                  Bon alors, je fais l’invitation :
                  Mme Bourdier, je vous invite à communiquer votre point de vue sur les Brionautes.
                  Et là, pas de piège de journaliste.
                  Nous entendra-t’elle ? :#

                • jms dit :

                  Reussir-Crécy l’avait contactée, comme pour les 3 autres maires, pour connaitre sa position sur la proposition de l’association. Ce, en quoi, c’est plutot aux conseils municipaux de se prononcer sur la proposition.

                  • Korie dit :

                    Absolument.
                    Mais alors, pourquoi Monsieur Lion n’a t’il pas invité les 4 conseillers de l’opposition ?
                    Parce-qu’il y a sélection. Donc, c’est ignorer les Créçois qui ont voté pour eux et ça c’est pas bien du tout, n’est-ce pas ? Pourtant, regarde tout le monde.
                    Ah c’est pas sérieux tout ça :-c)

                    • Korie dit :

                      Petite coquille : « Pourtant, ça regarde tout le monde » voulais je dire.

                    • jms dit :

                      Il l’a envoyé aux 4 maires, pas aux conseillers, majorité ou pas, d’aucune des 4 communes. Au ttotal cela aurait fait 27+19+19+19 = 85 conseillers. Cela faisait beaucoup de monde, je comprends qu’il se soit adressé aux maires. Par contre il importe aux maires de consulter leur conseil, ce qui est le cas à Voulangis.

                    • Korie dit :

                      Le sujet est tellement utopique que finalement, qu’est-ce que ça peut faire ?
                      Cela nous aura fait causer 😉

                    • jna dit :

                      Typiquement, c’est ce que l’on appelle « faire le buzz » ou « parler de soi ».
                      C’est assez réussi à l’échelle locale, avec un article dans la Marne et surtout, cet article dans les Brionautes qui a suscité une trentaine de commentaires de la part de 3 commentateurs assidus.
                      Au-delà de celà, il semble bien que 99,21% des habitants s’en foutent, du moins n’ont-ils pas exprimé leur approbation à la proposition de l’association. Au final, ils seraient donc plutôt contre.
                      Je dis cela en reference à l’éblouissante démonstration de l’association « Reussir Crecy » qui explique sur son site, qu’en 199n,  » 17 % seulement des Créçois n’étaient pas favorables au projet » de ZAC des Promenades. Il faudrait donc comprendre que 83% des créçois auraient été, de fait, favorables à la bétonnisation des Promenades. On n’est pas loin de diminution de l’augmentation du chômage !
                      Décidemment, nos élus n’aiment pas les « consultations populaires ».
                      Je veux bien que l’on dise que Crécy est une belle endormie, et que l’on s’y ennuie, mais sur ce coup là, n’avons-nous pas échapper au pire ?
                      Et puis, il y a quelque chose que je ne comprends pas, car on nous explique aussi que c’est l’opposition de l’époque qui avait été à l’origine du referendum d’initiative populaire, contre la ZAC, mais c’était qui, l’opposition ?
                      M. Lyon était pourtant colistier de M. André lors des élections municipales de 1995 ! Cela laisse penser que l’adjoint, promotteur du projet de ZAC, élu d’opposition donc (contre M. Carouge à l’époque), ayant rallié la majorité (Huygues) en cours de mandat, n’avait pas été mandaté par les créçois (ceux qui avaient voté pour lui !), pour développer une telle vision de l’urbanisme local. Peut-être, même, tout le contraire !
                      Comment s’y retrouver dans tout ça ?
                      Ainsi avons-nous dit. 😉

                    • Korie dit :

                      Comme tu le dis jna, les gens s’en foutent.
                      Le fait que jms soit invité à leur réunion c’était pour qu’il s’en fasse l’écho sur le Site des Brionautes 😉
                      Sauf que nous n’y pratiquons pas la « langue de bois » sur notre bon vieux Site…
                      La vraie et LA SEULE opposition actuellement sur Crécy la Chapelle ET ses hameaux, c’est Mr Chimot et les 3 Conseillers élus de sa liste.
                      Je lis leurs articles et certes, je ne participe plus à rien mais il n’empêche que c’est la liste de Mr Chimot qui sera aux prochaines élections face à la majorité.
                      Quant à M Lyon, il a essayé pendant des années de se hisser au Conseil Municipal mais certains ont su lui faire suivre d’autres chemins afin de lui éviter cette peine si je puis dire. Ainsi naquit le Sphinx CLAP, cela leur évita également qu’il se présente dans l’opposition. Puis il fut invité à démissionner de la Présidence du CLAP par les mêmes qui l’avaient mis en place. Ils lui ont demandé ensuite d’intégrer le Conseil d’Administration de l’Association des Artisans et Commerçants Créçois afin de permettre à la Mairie de « vérouiller » et contrôler cette dernière, la rendre inoffensive et surtout pas indépendante, en résumé, la rendre inexistante. Il a rendu bien des services à un certain adjoint de la mairie qui d’ailleurs est normalement démissionnaire cette année.
                      Ce que l’on doit reconnaître tout de même, c’est que M Lyon est une personne très sympathique, il a très souvent servi la cause de l’ancienne municipalité dirigée par Mr Houel, rendu service, s’est impliqué au niveau associatif (on se souvient tous de l’outil en mains) et il n’en n’a certainement pas été remercié comme il se devait. Cependant, il faut reconnaitre que cette nouvelle association est un drôle de « truc » et on se demande bien pourquoi elle existe.

                    • jms dit :

                      C’est un peu compliqué pour moi tout cela, pourtant j’aime bien les romans policiers avec beaucoup de mystères, de rebondissements et de complots. Tu devrais faire carrière dans ce domaine.
                      Je n’ai retenu qu’une chose, c’est que M Lyon, est un type bien, ce que je savais déjà.

                    • Korie dit :

                      Tout d’abord, je ne me permettrais pas de dire le contraire. En revanche, je sais dire les choses, telles qu’elles sont, bonnes ou pas.

                    • jna dit :

                      Et je ne dis pas le contraire bien entendu …
                      Il faut juste constater que les arcanes du pouvoir, fut il local, sont bien mystérieux (pléonasme) et doivent nous conduire à nous interroger sur le constat récurrent : que les elus font bien souvent le contraire de ce pourquoi ils ont été élus. L éternelle confusion entre le mandat et la carte blanche … le mandat et la carte blanche : excellent titre !!!!

                    • Korie dit :

                      Ce que je raconte n’a rien d’un roman policier jms, c’est ainsi que cela se passe. Mr Lyon a toujours répondu présent dès lors qu’il fallait plaire à nos dirigeants locaux (je vous parle du temps où Mr Carouge n’était pas maire,ne mélangeons pas tout). Cela pouvait aller de l’animation locale, animer une association ou du moins participer à l’animer, mais aussi à aider certains Adjoints à virer quelqu’un, à faire capoter une association dérangeante, l’association des commerçants par exemple 😉 ou du moins à la modifier (quitte à modifier les statuts d’origine pour y arriver). Jusqu’au jour où ce fut son tour d’être « remercié » (eh oui, le pouvoir n’a pas de complexes ni d’états d’âmes).
                      Tu vois, on peut être sympathique et parfois ne pas l’être, à part les meurtriers personne n’est tout blanc ou tout noir.
                      Peut-être qu’à un moment donné, on peut en avoir marre de servir, de lècher les bottes surtout quand on n’est pas bien remercié de tous les services rendus.
                      Alors, du coup concernant cette asso. je ne peux m’empêcher de penser que peut-être (ah j’ai bien dit peut-être) un loup se cache-t’il derrière tout cela ? Pourquoi une association de personnes pour des propositions aussi aberrantes ? Quel est le but caché ? A qui doit-elle finalement servir ?
                      D’autre part, on ne peut que se réjouir du fait que petit à petit certains conseillers démissionnent (l’âge étant en grande partie responsable, d’ailleurs à quoi cela a t’il servi de se présenter sur une liste si c’est pour démissionner après ?), cela permet tout de même de retrouver un peu d’espoir. Parmi ces dinosaures, il y en a qui, quand on les croise ne daignent même pas vous dire bonjour. Eh oui, c’est ainsi, tout le monde ne peut faire partie de la Cour. 😉 Quoiqu’il en soit, le profil de l’équipe municipale change, peu à peu, doucement (trop doucement) mais sûrement et c’est tant mieux !
                      Il faut avoir approché la politique (fusse-t’elle seulement à la petite échelle locale) pour savoir que c’est écoeurant… Bref, pour en revenir à cette asso. je ne peux m’empêcher de penser, qu’il y a un truc là-dessous mais quoi ? :# Une partie de son Bureau ne me dit rien de bon.

                    • retraitactif dit :

                      « Au-delà de celà, il semble bien que 99,21% des habitants s’en foutent.. »
                      c’est ce que dit JNA et ce que je répète à qui mieux mieux…
                      et c’est bien dommage…
                      Bin oui un intrus à tenté de changer un oeu les choses lors de la dernière élection municipale…
                      les gens bien pensant et « amortis » ont appliqué un extrait d’une chanson de feu Pierre Vassiliu.; » qu’est-ce qu’il a, qu’est-ce qui veut ,qui c’est celui là ETC. ».
                      Vous vous rendez compte ma bonne dame; oser critiquer not’ bon maire..dekoi isse mel…Encore un gauchiste? ou pire un écolo?,
                      pourtant non un homme du centre droit /droite (comme not bon maire) ah bon? et une équipe multipartiste..bah ça alors c’est ti vrai tout ça?
                      Mais alors pourquoi ils se mettent pas ensemble?

                      JNA baptise crécy de « belle endormie »??
                      endormie? c’est sûr il est difficile de faire pire-belle,bof,…

                      Bref… que rien ne change.

                      🙁 😐 :paf 🙁 😐 :paf 😉

                    • Korie dit :

                      On peut être amené à se demander par exemple : pourquoi vouloir une telle urbanisation ? Question en rapport avec l’article de cette association bizarre.
                      A moins d’être promoteur ou à la tête d’une SCI, quel en serait l’avantage ? Bah justement, il y a parmi le bureau de cette association au moins 3 personnes à la tête d’une SCI :#
                      Cela n’a peut-être rien à voir, j’ai bien dit peut-être…
                      Quand l’argent et le pouvoir dirigent, ça donne quoi ? Tssssss !
                      Bon week-end à tous, même à ceux qui ne disent pas bonjour, les dinausorus, les gentils, les méchants, les riches, les pauvres et les bonnes poires dont je fais sans aucun doute partie.

                    • Korie dit :

                      Un quatrième membre du bureau de cette association est dirigeant semble-t’il d’une Entreprise de Construction de bâtiments. Bon alors, quand je parlais de promoteur je n’étais pas loin ?
                      Et quand je parlais d’intérêt personnel ? :#
                      Donc 3 ont une SCI, 1 une Entreprise de Batiments. Cela fait beaucoup pour un seul bureau non ?
                      Ce sont juste des questions…

                    • Korie dit :

                      Je viens d’apprendre en faisant mes courses à Crécy ce matin que les terrains sur lesquels l’association propose la construction de 8 maisons appartiennent à l’un des membres du bureau. Je parie que la prochaine « proposition » de cette Association sera la construction face au quartier Bel Air ! Là aussi, même propriétaire, même projet, mais celui-là est en train de bien mûrir.
                      Donc, on nous ferait croire à une urbanisation dans notre intérêt ?
                      Il reste une question : à qui profiterait le regroupement des communes ? Pas à Voulangis ni à Bouleurs selon les élus de ces 2 communes. Villiers, ne s’est pas fait l’écho. A Crécy ? Là aussi, on attend de savoir.
                      Mr Chimot a de son côté répondu en tant que Conseiller Municipal de Crécy et désapprouvé.
                      Peut-être que les membres de cette Association ou du moins celles du Bureau de cette Association possèdent-elles des biens (terrains par exemples) à faire fructifier sur Voulangis, Villiers et Bouleurs ? Dans notre intérêt bien-entendu 😉
                      C’est juste une question…
                      L’argent ne doit pas être tabou, cependant, il me semble hypocrite et inadmissible de dire aux gens « c’est dans votre intérêt » afin d’arriver à faire des affaires avec leur bénédiction aveuglée par des paroles rassurantes. Monter une Association en plus pour le faire !
                      Cela paraissait tellement bizarre cette bienveillance et ces idées « innovantes ».
                      Alors si c’est le cas, si elles sont innovantes ces « idées » (pfff !!!) bah nous on n’est pas prêt pour l’innovation !
                      Et dire que c’est l’organigramme qui m’a mis la « puce à l’oreille », sinon, je n’y aurais vu que du feu !
                      Je souhaite que Monsieur Le Maire Mr Carouge que j’apprécie va enfin mettre fin à cette tradition de « copinerie ».
                      « Faut pas prendre les enfants du Bon Dieu pour des canards sauvages » J’encourage les « bénévoles » de cette Association à chercher la définition de cette expression et pourquoi pas, de la copier 100 fois.

                    • Korie dit :

                      Bon, alors les travaux du côté de bel-air ont commencé, le champ qui est ainsi sacrifié était en pleine culture de blé et à la place pousse une autre sorte de blé ! 20 maisons vont voir le jour. Je ne me ferai pas l’écho du nom du promoteur, cela lui ferait bien trop d’honneur et l’honneur ne doit-il pas se mériter ?

                      Va bientôt sortir mon article sur les conséquences des travaux en Centre-Ville cette fois, dont la période d’exécution a été fort mal choisie et entraîne une perte considérable pour un certain nombre de commerçants.
                      Ca grogne, ça grogne…
                      Je fais partie des grogneurs et vous verrez pourquoi lors de cet article.
                      Ce doit être un article sans langue de bois, ni vengeur, relatant juste des faits. Chacun pourra analyser et évaluer ainsi la situation.

                    • jna dit :

                      y a déjà du blé dans les jardins … enfin nous savons que les herbes poussent vite en ce moment
                      Fallait bien que la dent creuse soit bouchée un jour !
                      Pour le propriétaire, c’est un peu comme gagner au loto, braves propriétaires terriens de Crécy …nés sous une bonne étoile, y a des sous dans les lessiveuses.
                      Je me demande si des maisons c’est mieux ou pire que des immeubles …bon je dis ça mais il y a 25 ans j’ai acheté dans un lotissement et les habitants du quartier étaient mal vus par les zabitants du bourg qui avaient peur de voir arriver de la racaille … et elle est , je suis là !

                    • jna dit :

                      quand le batiment va, tout va

                    • retraitactif dit :

                      t’as raison Gaston 😉

                    • jma dit :

                      Sans vouloir polémiquer, je souhaite juste rappeler à Mr LYON que c’est plus de 67% des gens qui ont rejeté le projet de ZAC, dans le cadre de la concertation citoyenne que j’avais lancé et qui avait obtenu le soutien de l’association de Serge Witta (ASHP).
                      Il faut tout de même rappeler que lors du conseil municipal qui devait prendre une décision sur ce fameux projet de ZAC au vue de la concertation par « consultation populaire » le conseil municipal avait décidé de ne pas prendre en compte ce rejet massif de la population.
                      La salle des fêtes, ce soir de conseil municipal, étant bondé, j’avais pris la peine de venir avec ma caméra pour filmer en direct leur décision d’adopter le projet de ZAC en se foutant pas mal du refus de la majorité de la population.
                      (J’ai bien sur encore cette vidéo mémorable).
                      Le premier ayant remarqué que je filmai a été Mr « Decoutère » de la rue de Villiers qui sous le prétexte de refuser de se faire filmer s’est levé et à quitté, précipitemment la salle, puis un deuxième et la débandade des conseillers municipaux ensuite a suivi.

                      Pour une fois, ces chers élus qui étaient prêt à cautionner cette zac, s’il n’ y avait pas de trace de leur soutien, ont tous au vue de l’enregistrement et de la foule importante qui s’était déplacée décidé de quitter les lieux.

                      Ces propos, juste pour rappeler à vos lecteurs ce qui s’est réellement passé et leur retranscrire la vérité de ce référendum qui est loin de n’avoir vu que 16% d’opposants aux projets.
                      C’est plus de 80% des Créçois qui avaient été consultés et dans leur immense majorité avaient refusé ce projet soutenu, bien sur par Michel LYON et par l’OPAC de Meaux.

                      Pour ceux qui auraient un doute sur les conséquences qu’auraient eu un tel projet, allez faire un tour sur des communes tel La Ferté sous Jouarre et son arrivage massif des délocalisés de Beauval ou La Pierre Collinet.

                      Qu’à l’occasion de la réunion de plusieurs communes dont il se voudrait le fédérateur il en profite pour remettre le projet au goût du jour, rien d’étonnant.
                      Il n’y a qu’à regarder le haut de la rue des Bordes pour comprendre ce qu’il en a fait en terme d’urbanisation,, pendant qu’il était élu, sous le couvert du responsable de l’urbanisme de l’époque.

                    • Korie dit :

                      Sur son blog M Lyon parle de 16 maisons et non plus 8 ! A monnay monnay comme dit la chanson 🙂

                    • Korie dit :

                      Lugdunum 77

                    • Corinne dit :

                      Le Pays Briard du 7 mai 2016 annonce les intentions de cette Association :
                      Mr Lyon répond à l’interview :
                      « Ce n’est pas impossible que Réussir Crécy aboutisse sur une liste en 2020. C’est clair que je ne serai pas à sa tête, je suis trop vieux. »
                      Le Pays Briard :
                      « Vous pensez à qui ? »
                      Mr Lyon :
                      « Je ne préfère pas citer de nom… »

                      Beaucoup montent une association pour faire ensuite de la politique.

                      « Crécy en Choeur » est dans la même lignée.

                      On se sent un peu téléguidés non ?

Laisser un commentaire