Les 120 ans de Voulangis

Le Pays Briard de ce vendredi 5 janvier relate la découverte par Mr Le maire de Voulangis d’une délibération du 29 aout 1886 exposant les motifs du changement de nom de la commune de Saint-Martin-Les-Voulangis en Voulangis.
Les lecteurs de notre site savent depuis longtemps que Saint-Martin après avoir été le berceau de Crécy fut celui de Voulangis. En 1886, Saint-Martin ne comptait plus que 3 maisons et 15 habitants contre environ 600 pour Voulangis (pour être précis 571 en 1900). Concrètement, le décret officialisant le changement de nom de la commune date du 5 juillet 1887.
Pour pousser un peu plus loin, les origines de Voulangis, précisons, que si effectivement, Voulangis est cité pour la première fois en 1080 sous le nom de "VOLANGIACO", on retrouve plus tard :
– "VOLANGI-LE-PETIT" vers 1260 (pourquoi le petit ?),
– "VOULANGIS-LES-CRECY EN BRIE" en 1448,
– "VOULANGY près de Villiers-sur-Morin" en 1472,
– "VOLANGIS-LE-GRANT" en 1550 (tiens on s’est agrandi !),
– "VOULANGIS paroisse de Saint-Pierre et Saint-Martin" en 1775.

En 1893, Georges Husson nous décrit Voulangis comme une succession de hameaux amusants et joyeux : la Ronce, l’Orme, Le Montoir, le Luttin, … Le Luttin comptait alors nombre de champs de vignes et de riches treilles garnies de chasselas dorés. Déjà, à l’époque, de modestes demeures cotoyaient d’élégantes villas. Des parcs et des vergers émanaient d’agréables odeurs.

Quant à Saint-Martin, cette fin de XIXème siècle marque le point bas de son déclin. La première moitié du XXème siècle verra la construction de toutes les maisons situées sur la route de Saint-Martin, à une époque où on construisait encore en zone inondable …

Attardons-nous un instant sur l’histoire de la ferme de Saint-Martin qui était quasiemment le seul lieu habité du bourg de Saint-Martin avant sa déchéance officielle. La famille Gondard actuellement propriétraire des lieux était alors fermier et le propriétaire était M. Barrasé. Ce Barrassé qui était aussi maire de Crécy, était le petit-fils de Mr Harmand, lui-même maire de Crécy en son temps et dont la fille épousa un certain Alphonse Pigoreau fils de l’éditeur et poète créçois que nous avons déjà évoqué, Alexandre-Nicolas Pigoreau. (Cet Alphonse est d’ailleurs l’ancêtre direct de Florence Pigoreau).

Les 120 ans de Voulangis ce sera donc le 5 juillet prochain, tiens mais c’est la période de Voul’Stock, un thème pour le concert ?

Sources :
– Crécy-en-Brie et ses environs par RC Planke
– Chansons et poésies créçoises par Alexandre-Nicolas Pigoreau
– Crécy, Esbly et leurs environs par Georges Husson

(article vu 22 fois)

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Florence dit :

    Merci Jean-Michel pour ces informations très intéressantes concernant la ferme de Saint Martin. J’ai imprimé l’article qui viendra enrichir mes archives familiales.

Laisser un commentaire