Les divers bonheurs du scrabble

Je voudrais vous parler d’une expérience très intéressante et enrichissante que j’ai faite de ce jeu.
J’y ai joué pendant longtemps en parties libres dans une association qui malheureusement ne propose plus cette activité.
Nous nous étions mis d’accord sur un modus vivendi qui ne reflète pas l’opinion courante concernant les jeux.

Ceci mérite explication :
Tout d’abord il y a la constatation que le scrabble ne se présente pas comme les autres jeux : échecs, dames, bridge, etc., pour lesquels les principes que nous avions seraient absurdes. Le problème avec lui c’est qu’il se bloque facilement, pour se débloquer ensuite généralement.

Alors si on veut gêner les autres joueurs on va tout bloquer : les mots qui comptent double et triple, et les lettres qui comptent double et triple également, car les autres joueurs peuvent mettre dessus une lettre qui rapporte 10 points, et très rapidement on ne pourra plus jouer.

On constate donc, en un premier temps, la particularité du jeu et ses limites exposées plus haut, et c’est le point de départ d’une évolution. On découvre que l’objectif est que tout le monde puisse jouer agréablement, c’est à dire faire de bons coups, dans une belle grille de mots croisés ouverte qui soit l’oeuvre de tous. Alors on  cherche à faire le meilleur score possible, mais on n’est pas obsédé par la volonté de gêner ses partenaires, ce qui peut très bien se retourner contre soi, et, si on va au fond des choses, ne présente aucun intérêt. On fait même parfois le sacrifice de quelques points pour débloquer le jeu. Bien sûr si on a la possibilité de faire un bon score on le fait là où on peut. Tout est une question d’équilibre pour le plaisir de tous. C’est l’esprit d’équipe et non de compétition qui prime, ce qui est très sympathique, et c’est instinctivement qu’on dit : "Mets-toi là ça te rapportera davantage".

Naturellement si on gagne on ne va pas pleurer. Mais voyez-vous dans cette association nous n’accordions pas une grande importance aux scores individuels. Nous ne les mentionnions même pas toujours. Par contre nous ne manquions jamais d’additionner tous les scores et de dire : "Nous avons fait une partie de tant de points".

(article vu 24 fois)

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Vous aimerez aussi...

13 réponses

  1. AS77 dit :

    florence avez vous votre permis ???? :b 😀

  2. retraitactif dit :

    mon épouse y joue souvent par internet avec des amateurs du monde entier francophones; si ça intéresse quelqu’un je pourrai vous indiquer le site.

  3. Florence dit :

    Je précise que la photo qui illustre cet article n’est pas celle que j’ai envoyée. Je ne sais pas quel est le coquin qui a fait le coup 😀 😀 😀 Au niveau de l’humour c’est très bien trouvé. C’est au niveau de la qualité de la photo que ça pèche. Elle est sombre, tristounette, et je n’aime pas trop la couleur. J’avais également envoyé une grille de scrabble, différente quant aux mots qui y figuraient et évoquaient le pays créçois. Mais je m’étais donné énormément de mal pour, parmi de nombreux clichés pris dans les meilleures conditions d’éclairage solaire, choisir celui qui me semblait le plus joli 🙂 😉

    • jms dit :

      Je vais le mettre à la fin pour vous faire plaisir. Mais un jour comme aujourd’hui, c’était l’occasion ou jamais. En vous faisant remarquer que la disposition des textes sur votre grille n’est pas correcte, les mots n’ayant pas de lettres communes. C’est dommage aussi que ce ne soit pas pris de dessus.
      Concernant ma photo, peut-être ma balance des blancs était mal réglée, mais c’est surtout le plateau de scrabble qui est vieux.

  4. jna dit :

    le poisson, c’est quoi au juste, la photo ou le contenu du texte ? 😛
    jms et Florence, nous ne comprenons pas tout de vos échanges confidentiels, je bloque !
    Quant à débloquer, j’ai l’impression que c’est le cas de certains. Pour le coup c’est bien un travail d’équipe ! J’ai cru comprendre tout de même que jms a pris son scrabble en photo samedi, à partir d’un rafale volant au-dessus du Pré-Manche.

Laisser un commentaire