L’état des routes dans le département.

L’état et la propreté des voies de circulation dans et autour de Crécy.

Alors que de partout on nous rabâche (à bon escient) qu’il faut être écolo, je souhaite attirer votre attention sur l’état lamentable de nos routes et l’état de propreté des abords.
Certes il y a eu des dégradations dues à la période de gel en début d’année mais ce n’est pas d’aujourd’hui que l’état des routes est ce qu’il est.
Il y a pas mal de routes qui ont été retapées par des « rustines » de bitume se succédant les unes aux autres et qui se dégradent aussi vite qu’elles ont été mises; ce ne sont plus des rustines, c’est la surface complète.

Pourquoi s’en étonner quand on mesure l’épaisseur de revêtement (de 1 à 3cm) posé par-dessus l’ancien (car il est assez rare que ce soit la réfection complète du revêtement sauf sur autoroutes).
On se demande s’il y a vraiment quelqu’un qui passe de temps en temps voir l’état quand on constate que les trous existent depuis plusieurs années ?

Par ailleurs on se demande si ceux qui établissent le cahier des charges d’une restauration de route vont voir sur place ?

Je cite l’exemple du trajet entre Crécy et Mouroux ou sur une grande partie de ce trajet le revêtement est très bruyant alors que des habitations sont tout du long et que quelques Kms (après le golf par exemple) là ou il n’y a que des champs, le revêtement est particulièrement silencieux ?

Probablement un coup des écolos afin de ne pas déranger le sommeil des batraciens et autres bestioles.
En ce qui concerne la propreté des abords alors là (c’est le bouquet comme disent les anciens) mais pas un bouquet de fleurs mais constitué de papiers gras,Knet, paquet de cigarettes, bouteilles en plastique-enjoliveurs de roues-débris de voitures etc ;.etc…

On s’en aperçoit surtout quand passe la tondeuse du département..
En ville c’est moins flagrant et puis il y a les employés municipaux qui s’emploient justement à nettoyer sauf certains endroits le long du Morin.
Par contre en dehors d’une agglomération, ce qui est le cas des « départementales », l’entretien c’est pas à nous de le faire puisque c’est au conseil général même si la route est pour partie sur le territoire de la commune.
La présence du super marché à la sortie de l’A4 ne va surement pas arranger les choses aux alentours du rond point de la RD 934.

(article vu 11 fois)

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Vous aimerez aussi...

8 réponses

  1. jna dit :

    Pour ce qui concerne la propreté des abords des routes départementales, je n’ai pas l’impression que ce soit particulièrement sale dans le secteur.
    Mais il faut sans doute faire le trajet à pied pour s’en rendre compte et il est vrai qu’on se balade rarement à pied le long des routes fréquentées, voire hyperfréquentées comme la RD934, à moins de développer une tendence suicidaire.
    Le pire du pire, ce sont je crois les voies de chemin de fer aux abords des gares et le long des quais. Le spectacle y est peu ragoutant : papiers, megots et encore des mégots, canettes, PQ et caca humain. Heureusement, pour ce qui est de la ligne Crécy-Esbly, les choses se sont un peu améliorées avec l’arrivée du Tram Train, dont les vertus environnementales sont connues. En effet, l’absence de toilettes dans la rame du TT fait qu’au final, il y a moins de caca et moins de PQ. Il fallait y penser !

    • papounet dit :

      En fait c’est un peu partout surtout aux abords des villes…YA bien un con qui ramassera (par exemple le long de la RD34 entre Couilly et Villiers.
      Pour une partie devinez qui c’est. :#

      • AS77 dit :

        pourquoi chercher midi à 14h00,l’état se désengage de tous sauf pour soutenir les riches 😐 les routes ,l’argent que rapporte des radars .
        les 70centimes d’euro qu’encaisse l’état via les taxes suer un litre d’essence à1,61€
        voila pas plus simple ont répare les routes et ont fait nettoyer leurs abords et les porc qui ne respecte rien,les policiers municipaux qu’ils tournent ,surveillent ,et dresse des procès verbaux avec sanctions d’obligation à nettoyer :b :=! :-e) :-d) 😐

        • papounet dit :

          Actualité > Val-de-Marne
          j’ai mis cet extrait du parisien car c’est la même chose pour toute l’ile de France. :#

          Créteil réclame un meilleur entretien des routes
          Le député-maire PS, Laurent Cathala, reproche aux services de l’Etat et du département un laisser-aller. Il propose au conseil général de reprendre le nettoyage de la D1.
          AGNÈS VIVES | Publié le 14.03.2012, 04h28

          Créteil, le 4 mars. Détritus, branches mortes… les bas-côtés de la D 1 sont à certains endroits de véritables dépotoirs.De haut en bas et de gauche à droite : la sortie direction Mont-Mesly, la voix d’accès vers la D 19 et la bretelle menant à l’A 86. 1 réaction
          Réagir

          On ne s’en rend pas toujours bien compte, confortablement installé dans sa voiture. Mais, lorsqu’ils sont à pied, une autre réalité se présente aux promeneurs. Certains bas-côtés des routes à Créteil ressemblent à de vrais dépotoirs. De vieilles boîtes de conserve toutes rouillées, vestiges d’un temps passé, s’entassent dans un fossé d’une sortie de la D1, direction l’A 86. Sur une bretelle d’accès, les ronces avancent dangereusement sur la route au risque de griffer la peinture des voitures qui passent trop près. De nombreux papiers gras s’accumulent aussi le long de l’A 86.

          Trop de détritus au goût du député-maire PS de Créteil, qui monte au créneau. Laurent Cathala vient d’écrire au ministre, au préfet et au président du conseil général afin d’améliorer le nettoyage des routes qui desservent la ville-préfecture.

          « Les détritus ne sont plus ramassés depuis plusieurs mois. Sur le plan esthétique, ce n’est pas acceptable mais ça va aussi poser des problèmes de santé publique et de pollution avec les fortes chaleurs à venir », estime l’élu, par ailleurs président de l’agglomération Plaine centrale.

          Selon les informations récoltées par le parlementaire, ce laisser-aller semble assez général en raison de la « réorganisation » des services de l’Etat et du « manque d’argent ». Contactée, la Dirif (Direction interdépartementale des routes d’Ile-de-France), qui est chargée des voies rapides, n’a pas souhaité réagir.

          De son côté, le conseil général assure : « Une fois par semaine, tous les mardis, deux balayeuses nettoient les accotements de la D1, entre la section A 86 et le terminus de la ligne 8. L’entretien est fait régulièrement. Il n’y a pas de défaut de propreté. » Même si la collectivité reconnaît un balayage « moins » récurrent en raison d’« une baisse des crédits d’entretien de 33% entre 2011 et 2012 ».

          Alors, comme on est bien servi que par soi-même — et comme les automobilistes ne sont pas prêts à changer leurs habitudes peu civiques de balancer leurs déchets par la fenêtre, — Créteil propose au département de reprendre le nettoyage de la D1. Le conseil général n’y est « pas opposé ». Une convention se prépare entre les deux collectivités. Jusque-là, seuls les tronçons des routes départementales qui traversent la ville-préfecture, comme la D19 rue de Paris ou la D86 rue des Mèches, étaient entretenus par les agents de Plaine centrale, l’agglo à laquelle appartient Créteil et qui a repris la compétence de la propreté urbaine. La D1 est, elle, considérée comme une route à forte circulation. Reste la problématique des autoroutes et des voies rapides, trop dangereuses et qui nécessitent un matériel de sécurisation dont ne dispose pas l’agglomération. Pour l’heure, le maire de Créteil n’a obtenu aucune réponse.

          Le Parisien

    • retraitactif dit :

      effectivement il y a quelques jours j’accompagnais quelqu’un à la gare d’Esbly et en attendant le train nous étions réveurs en train..(non à pieds) de regarder la voie de la navette.
      Mais c’est bien sûr c’est les chiottes et la déchetterie réunies….
      heureusement les routes ce n’est pas encore ça quoique :# 🙁

  2. jms dit :

    Petite remarque sur l »illustration.
    Bien sûr les routes départementales sont en général mieux carrossées que le petit chemin de la photo, on aura compris le gag.
    C’est d’abord un clin d’oeil aux brionautes, cette photo datant de la dernière balade des brionautes l’an dernier. A quand la prochaine ?
    Une photo prise à l’emplacement de l’ex-projet barreau RN34-RN36, projet maudit s’il en est. Le conseil général a refusé, pour l’instant le financement du contournement de Coulommiers, dont ce barreau serait le prolongement cauchemardesque. Vue le montant exorbitant, il préfère garder ses sous pour l’entretien des routes existantes, et là on rejoint le sujet.

    • jna dit :

      tu affirmes sans démontrer, des allégations sans fondement, en utilisant un vocabulaire alarmiste et racoleur, totalement inadapté pour décrire un projet salutaire pour la bonne ville de Crécy ! 😛
      Bref, il vaut mieux en rire :-a)

  3. hibdou dit :

    oui bien d’accord avec votre sujet : exemple: la route entrant dans Montgrolle en vennant de la cote du bois des glands, completement defoncée et ce n’est pas de cette hiver .
    Autre exemple en dehors de la communotée de communes :pour entrée sur la A4 surle rond point en face le camping disney a serris un magnifique affaissement de la chaussée existe depuis plusieurs années , ah il est certainement plus facile de taxer les carburants pour remplir les poches de l’état que d’entrenir les routes à la charge transmise au conseil général ou aux communes . :paf

Laisser un commentaire