Méfiez-vous des tiques !

J’ai écrit ce texte grâce à mes notes prises lors de la diffusion à la télévision du très intéressant documentaire de Spécial Investigation dont le titre est « Lyme : l’épidémie invisible ».

Impressionnée et attristée par le fait que des gens puissent souffrir dans le silence le plus total ou presque, m’a scandalisée…

Chaque mois, dans la forêt de Sénart, au sud de Paris, des tiques sont récoltés par un groupe de chercheurs. Cette forêt est la plus infestée de France.

Cette horrible bestiole se compte par milliers et plusieurs espèces cohabitent. Seule la femelle transmet la bactérie appelée borréliose qui s’enkyste à l’intérieur des cellules (humaines ou animales) et on ne peut plus l’y déloger. La maladie qui en résulte pour l’Etre Humain s’appelle la maladie de Lyme.

Lyme est une ville américaine où des cas d’arthrites ont été décelés chez de nombreux enfants.

Les autorités, alertées par ce phénomène étrange décidèrent d’enquêter.

300.000 nouveaux cas sont dénombrés chaque année aux Etats-Unis, 100.000 en Allemagne. Quant à la France, il s’agirait de seulement 30.000 nouveaux cas… En France, on n’est jamais comme tout le monde, même le nuage de Tchernobyl avait eu la bienséance de ne pas passer au-dessus de nos têtes, déviés par des vents bénis des Dieux… En fait, pour cette épidémie (la maladie de Lyme est cataloguée comme telle par les Américains) la réalité est différente.
En France, les personnes touchées par cette maladie sont en colère, une Association a vu le jour sous le nom de « Association Lyme sans frontières ».

Aucun financement n’est accordé pour la recherche sur cette maladie, aucune réponse n’est apportée à leurs questions, ils sont ignorés et souvent catalogués de malades imaginaires, atteints psychologiquement.

Les symptômes sont variés : une douleur intense aux genoux, puis ce sont les jambes entières qui sont atteintes, une perte de sensibilité, une paralysie faciale, des problèmes de mémoire, des douleurs rhumatismales, musculaires, une fatigue chronique, des problèmes neurologiques. Les symptômes peuvent ressembler à ceux d’une sclérose en plaques. L’infection passe très souvent inaperçue car la bête pique à un endroit discret (derrière le genou, sous une aisselle etc.). Un érythème (auréole rouge) autour de la piqure signe le début de l’infection.

Le test de dépistage homologué s’appelle « Elisa ». S’il est positif, un deuxième test appelé « Western Blot » est pratiqué. Les biologistes et médecins (du moins ceux qui se rangent aux côtés des malades insatisfaits des mesures prises par les autorités), réclament une évaluation plus large via ce test Elisa et pourquoi pas, l’utilisation directe du second test. Tel que l’Elisa est utilisé, la fiabilité ne serait pas satisfaisante, laissant un grand nombre de malade ignorés.

Malgré un traitement par anti-biotiques, la bactérie responsable de cette maladie ne disparaît pas et peut devenir chronique.

Des malades atteints de Lyme continuent à être internés… Pourtant, l’avancée d’une solution pourrait venir des Etats-Unis grâce au Dr Richard Horowitz ayant découvert un protocole susceptible de soulager et d’améliorer la condition de vie des personnes atteintes. Il reçoit des malades du monde entier…

Une même tique peut-être porteuse de plusieurs maladies parasitaires, virales ou bactériennes. C’est devenu un grave problème de santé publique aux Etats-Unis. Quant à la France, elle nie qu’un tel fléau puisse progresser sur son sol de manière épidémique. La situation est au point mort, les malades se battent souvent seuls.

C’est ainsi que des sportifs se retrouvent cloués en fauteuil roulant, leur vie a basculé du jour au lendemain, beaucoup ne savent pas de quel mal ils peuvent souffrir.

Alors, sans développer pour autant une psychose, si vous avez ce genre de symptômes, pour lesquels de surcroît aucun traitement n’est venu à bout, posez la question à votre médecin, beaucoup de tiques vivent dans notre région. J’ai pour ma part un jour enlevé l’un de ces insectes au creux du genou gauche de mon père, elle s’était déjà plantée dans sa peau. Aucune suite bien heureusement n’a été déplorée.

(article vu 10 fois)

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Vous aimerez aussi...

5 réponses

  1. retraitactif dit :

    « En France, on n’est jamais comme tout le monde, même le nuage de Tchernobyl avait eu la bienséance de ne pas passer au-dessus de nos têtes, »
    Mais les drôles de drones, ils y passent eux… :#
    😉
    est-ce que les tiques taclent 😀

  2. jms dit :

    ça fait peur ce truc.
    Pourtant, elle a l’air bien inofensive cette petite bête sur la photo.

Laisser un commentaire