Qatar-en-Brie ?

Il y a des lieux incontournables à Crécy pour se tenir au courant des dernières rumeurs… Si ce n’est pas au café devant un petit noir ou une bière, c’est chez le coiffeur.
Et bien figurez-vous que mon enquêteur local, Sherlock des temps modernes, a ressenti le besoin récemment de se faire couper les cheveux. Tout abandonné qu’il était aux mains expertes du tailleur de moustaches du coin, il a eu vent d’un scoop !

Non contents de racheter la France par petits morceaux, les qataris cherchent à investir dans la pierre briarde. Une bâtisse du centre- ville, à vendre depuis plusieurs mois, fait l’objet de spéculations de la part des qataris, qui viennent à Crécy dans le but de racheter des demeures de charme. Parole de propriétaire et cliente du salon, elle n’en est pas encore revenue !

Accompagnés par un agent immobilier (bilingue anglais, s’il vous plaît !), ces charmants messieurs ont visité l’endroit, posé les questions qui s’imposent, et sont repartis d’où ils venaient (le Royal Monceau peut-être ?) en promettant une réponse rapide.

Il faut dire que l’investissement de ce petit pays prend des proportions effrayantes en France…

Petite monarchie pétrolière et gazière du golfe Persique, le Qatar est riche, très riche : cette presqu’île, peuplée d’1,8 million d’habitants, était en 2011 au 2e rang mondial en terme de PIB par habitant, et le troisième producteur mondial de gaz naturel liquéfié. Fort d’une immense manne de liquidités, le pays s’est lancé depuis quelques années dans une politique d’investissements tous azimuts, et la France fait partie de ses destinations privilégiées, au travers notamment de son fonds souverain.

Le Qatar a investi massivement dans le BTP français. Il est depuis 2009 le second actionnaire du groupe français Vinci, numéro 1 mondial du BTP. Le pays possède 5 % du groupe Veolia Environnement, leader mondial du traitement de déchets, depuis 2010. Auparavant, le même fonds avait investi dans Suez environnement, autre groupe français.

Dans les médias, le Qatar a également acquis 12,83 % du groupe Lagardère (médias, sport, défense…),  il possède une participation de 2 % dans le groupe de médias et de télécoms Vivendi.

Il vient aussi d’acquérir 2 % du capital du groupe pétrolier Total, dont il est le troisième actionnaire.

Le pays possède aussi plusieurs immeubles parisiens, dont le siège du Figaro, boulevard Haussmann, ou encore l’immeuble abritant le magasin Virgin de l’avenue des Champs-Elysées.

 Le monde du luxe intéresse depuis longtemps le Qatar. Ce dernier vient ainsi d’acquérir une série d’hôtels huppés, du Royal Monceau au Concorde Lafayette à Paris en passant par le Carlton, le Martinez ou le Majestic à Cannes.

Il possède aussi 1 % du capital de LVMH, numéro un mondial du Luxe (Vuitton, Moët & Chandon, Dior, Tag Heuer…), ou encore le groupe de maroquinerie Le Tanneur à plus de 85 %. Il est également actionnaire, à hauteur de 6,39 %, de la Société des bains de mer de Monte-Carlo.

Mais c’est dans le sport que cela a sans doute fait le plus de bruit, avec l’acquisition la plus connue : en 2011, le pays a racheté le club de football Paris-Saint-Germain (et financé l’arrivée des plus grands joueurs du moment dont le talentueux mais imbuvable Zlatan Ibrahimovic, ou Thiago Silva). Ils ont coiffé au poteau Canal + en raflant une grande partie des droits de retransmission télévisuelle de la ligue 1 de football.

Citons aussi le club de handball de la ville de Paris, et le prix de l’Arc de Triomphe qui se tient une fois par an à Paris. Dans les tuyaux pour les mois à venir, le lancement prochain d’une déclinaison sportive de la chaîne Al-Jazeera en France.

Pour finir, le Qatar serait en train de prendre le contrôle de l’exploitation du Stade de France, à Saint-Denis (93).

Dans un entretien à Libération en octobre 2012, le premier ministre Qatari affirmait que son pays n’avait aucune arrière-pensée politique en réalisant des investissements en France. «Le Qatar n’a pas de grande ambition politique (…) et quand il investit en France, c’est sans dessein politique».

 «Il serait dommage que des calculs partisans privent ces nations d’une telle occasion d’échanges dont les perspectives s’annoncent aussi fructueuses dans l’avenir pour les deux pays», a écrit l’ambassadeur, revenant sur la polémique déclenchée en France par les projets d’investissements de son pays.

Le président François Hollande a lui indiqué qu’un fonds d’investissement franco-qatari serait «créé auprès de la Caisse des dépôts» pour investir dans les banlieues et le reste du territoire français.

De toute façon, la France, compte-tenu de l’état de ses finances, ne fera pas l’impasse sur cette manne financière.

La version officielle fait donc état d’un pays qui se conduit comme un investisseur avisé, sans arrières-pensées. Le Qatar est assis sur un coffre-fort rempli de gaz, mais qui sait ?
Comme l’a dit Michel Rocard il y a quelques jours, « La France est aux gaz de schiste ce que le Qatar est au pétrole ».

Alors, quand le Qatar aura vendu tout le sien et assis confortablement son emprise en France, qui peut nous garantir que ce que renferme le sous-sol seine-et-marnais et français avec huiles et gaz de schistes y restera ?

Enquête à suivre…

Sources :

  • Lemonde.fr
  • Liberation.fr
  • Brionautes.com
  • Blog.live2times.com
  • Americanbedu.com
  • Photo panneau : IJ

Même l’usine de jouets du Père Noël de VAL d’EUROPE s’est mise à l’heure du Qatar-en-Brie

le Père Noël aurait-il troqué ses rênes contre des chameaux ?
ah la lal !

(article vu 9 fois)

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Vous aimerez aussi...

16 réponses

  1. jms dit :

    Sur fond de géo-politique mondiale, un petit comte de noël avant l’heure, à moins que ce ne soit un cauchemar.
    En tous cas, une occasion de reparler des gaz de schistes, toujours d’actualité.

  2. retraitactif dit :

    Quatar+ Chine+ Russie +tous les plus ou moins déclarés…Oui la France est encore »un grand pays » (expression dont se gargarise notre président) qui ne tardera pas à appartenir aux autres.
    🙁

  3. Sherlock dit :

    Chers lecteurs, ce billet est certes rangé dans la catégorie « fiction », mais la source qatari et leur présence il y a quelques jours à Crécy est avérée.

    Et pour ceux qui douteraient de ma réelle existence comme vous doutez de la leur, je vous répondrais que je suis toujours bien vivant.
    Car, pour que je sois mort, encore eut-il fallu que ma nécrologie paraisse dans les colonnes du Times de Londres ou du Pays Briard, au choix…
    Elémentaire, chers Brionautes !

  4. jms dit :

    A propos du gaz de schiste, selon le pays briard, la fracturation hydraulique aurait été utilisée à maintes fois en Brie : http://www.lepaysbriard.fr/seine-et-marne-30-ans-de-fracturation-hydraulique-en-brie-7297/

    La réaction du site saintaugustinavantout

  5. jna dit :

    J’ai ajouté une photo (de mauvaise qualité) prise chez les méchants de Val d’Europe … là-bas aussi l’heure est au Qater-en-Brie semble-t-il … :-a) :-a) :-a) :-a)

  6. retraitactif dit :

    il faut leur proposer les silos comme demeures de charmes 😛 😉 :-d)

Laisser un commentaire