Tram Train, le Directeur de région répond à l’association des usagers

Oups, dure soirée SNCF ce jeudi 28 juin. Il a fait chaud aujourd’hui, trop chaud pour le matériel SNCF.
Bilan : plusieurs trains étaient aux abonnés absents ce soir : 18h31 pour Meaux supprimé, train de 18H46 à un étage surbondé, train de 19H01 réduit de moitié. Pour finir et porter l’estocade, le Tram-Train tombe en panne à 19H40 à Esbly. Interruption du trafic sur la ligne Esbly-Crécy.

Nous avions évoqué, il y a quelques semaines, un incident survenu en soirée sur la ligne Esbly-Crécy, à propos d’un arrêt de travail subit des conducteurs du Tram-Train, suite à une altercation avec des voyageurs. Cet incident trouvait son origine dans le fait que le conducteur du TiTi avait démarré et quitté la gare d’Esbly alors que le train en provenance de Paris, qui accusait un retard de quelques minutes, venait tout juste d’arriver sur le quai d’à côté. Des voyageurs franchissaient déjà sur la passerelle qui enjambe les voies, quand le TiTi a fermé ses portes et s’en est allé. La suite fut assez triste à vivre. Des voyageurs légitimement énervés s’en sont pris au conducteur du TiTi à son retour à Esbly, une demie heure plus tard. La scène s’est transformée en tragi-comédie : des passagers tenant un discours déplacé, des conducteurs faisant valoir leur droit de retrait, l’arrivée de la gendarmerie et pour finir l’interruption du trafic toute la soirée.

Cet évènement pose donc la question des consignes données aux conducteurs du TiTi, dans les situations, un peu batardes, où le train de Paris arrive à quai à l’heure où le TiTi doit théoriquement quitter Esbly.
J’ai en effet entendu les conducteurs indiquer qu’ils devaient partir à l’heure exacte sous peine de se faire taper sur les doigts alors que les responsables SNCF annonçaient que des consignes avaient été données pour que les conducteurs fassent preuve de souplesse.
L’Association des Usagers de la Ligne Paris-Meaux-Crécy a interrogé M. Cinotti, Directeur de Paris Est pour qu’il nous apporte des précisions communicables aux usagers, sur la question des consignes ainsi que sur la gestion du trafic sur notre ligne durant les jours de grève des conducteurs de Tram-Train (ligne des Coquetiers incluse). Nous publions ci-après, la réponse du Directeur de Région SNCF adressé à Anna Marie ROHM, présidente de l’Association.

"Chère Madame, cher Monsieur,

Concernant Esbly, la directive que doivent appliquer les conducteurs du train Esbly-Crecy lors de la pointe du soir est claire : ils ne démarrent pas s’ils voient que le train Paris-Meaux est à l’approche de la gare. Nous sommes prêts à dégrader légèrement la régularité sur Esbly-Crecy plutôt que de créer de la frustration compréhensible chez nos clients. En revanche, si le train Paris-Meaux est trop désheuré pour que le conducteur puisse l’apercevoir, celui-ci démarre. Nous avons rappelé cette directive à chaque conducteur de la ligne Esbly-Crecy après l’événement de fin mai que M. Navarre a pris le temps de me détailler.

Concernant la non circulation des tram-trains sur Esbly-Crecy récemment (ndlr : grève de 5 jours autour du 15 juin) , nous avons été confrontés à deux mouvements sociaux des conducteurs de tram-train en mai et juin, qui nous ont conduits à dégrader fortement le service sur la ligne Tram-train Aulnay-Bondy (T4) et à remplacer lee circulations tram-train par des bus de substitution sur Esbly-Crecy. Ce choix s’explique par le coût proportionnellement plus élevé d’engager des conducteurs sur Esbly-Crecy plutôt que sur Aulnay-Bondy : assurer a minima les pointes sur Esbly-Crecy nécessite deux, voire trois conducteurs tram-train, que nous pouvons employer de façon plus efficace sur le T4.

Le climat social reste tendu en ce moment et d’autres mouvements sociaux de conducteurs tram-train ne sont pas à exclure d’ici la fin de l’année. 

Restant à votre disposition pour tout renseignement complémentaire, notamment la forme différente que notre communication pourrait prendre en cas de perturbation, je vous adresse […]


E. Cinotti Directeur De Région"

Nous remercions M. Cinotti pour cette réponse.
Nous savons mieux  à quoi nous en tenir.

(article vu 11 fois)

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Vous aimerez aussi...

9 réponses

  1. Korie dit :

    Eh oui, les grêves, ce sacro saint droit de grêve… Tout le monde doit l’assumer que voulez-vous. Bon courage à tous les usagers.

  2. retraitactif dit :

    A propos du STIF (syndicat des transports d’ile de france)
    http://lci.tf1.fr/economie/social/le-stif-delocalise-montebourg-demande-a-huchon-de-revoir-sa-decision-7428801.html
    ON MARCHE VRAIMENT SUR LA TETE :paf

Laisser un commentaire