Voyage dans l’ouest américain

Histoire de se croire encore en vacances, je vous offre un reportage photographique de mon voyage dans l’ouest américain réalisé il y a quelques semaines.
Des paysages époustoufflants, sous une chaleur torride, de grands espaces si différents de chez nous, et une palette de couleurs si riche.
De Los Angeles au Grand Canyon, en passant par Las Vegas, en voyage !
 
Tout commence par un voyage de 11h à bord d’un avion de Air Tahiti Nui.
Cette compagnie basée à Papeete, francophone comme il se doit, possède 5 avions qui rallient la polynésie via Tokyo ou Los Angeles. Je vous la recommande

 
Les indications de voyage en vitesse de croisière sur l’écran individuel, avec pléiade de choix de films et autres divertissements.

 
On prend la route du Nord, en suivant la courbure de la terre.

 
La circulation à Los Angeles, ville aussi vaste que Paris et sa petit couronne réunies.

 
Venice, quartier de Los Angeles près de la mer.


 En route pour l’Utah via le Nevada au travers de paysages désertiques dès la Californie.
Les localités ont de droles de noms …

 
La température sur une aire d’autoroute (toutes gratuites).
99F correspond à 37°C, on avait couramment 104F (soit 40°C)

 
Des routes droites interminables dans le désert, avec une circulation soutenue. (Mais où vont-ils tous donc ?)

 
Parc d’attraction et magasins à l’approche de Las Vegas.

 
Cette tour de Las Vegas de 300m comprend en son sommet le plus haut parc d’attraction du monde (et surement le plus spectaculaire)

 
Paysages de l’Utah, dans ZION National Park

 
où coule Virgin River.

 
dans une vallée encaissée




 
L’Utah est la patrie des Mormonts, dont voici un temple à Saint George.

 
En route pour Grand Canyon en Arizona.

 
On y arrive par la face nord, moins connue, située à 2600m d’altitude et couverte de sapins.


 
L’entrée du parc national

 

La vue d’en haut des falaises



 




 

Et toujours une variété de couleurs, même dans le désert.
 
Lac près des des Red Cliffs (sud-ouest de l’Utah)



 

Le lac Powell dans l’Utah sur la rivière Colorado.

 
Un immense barrage permet d’alimenter en eau toute la région tout en produisant de l’électricité.




 

C’est une maison bleue accolée à la colline …


 
Retour en Californie via Las Vegas et ses célèbres chapelles de mariage



 
On a l’impression de faire le tour du monde en remontant une seule avenue



 

Le désert du Névada
 
La Californie profonde 

 
Des éoliennes par milliers

 
Détour par Los Angeles. Pas facile à trouver la célèbre inscription !

 
Des autoroutes à 10 voies

 
des quartiers célèbres

 
Une région agricole, ici des orangers.

 
Champ de pétrole

 
Un lac en montant vers Sequoia National Park

 
et ses fameux arbres gigantesques

 
L’arbre le plus grand du monde en volume et en hauteur. Il a plus de 2000 ans.

 
On se sent si petit à côté

(article vu 15 fois)

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Vous aimerez aussi...

6 réponses

  1. Korie dit :

    :=!
    On replonge dans des souvenirs d’enfance avec tantôt des paysages de western, tantôt des séries ou des films cultes. Il y a les bons côtés avec ces lieux magnifiques naturels et les mauvais côtés avec cette pollution visuelle (pub et circulation automobile).
    Un beau voyage que tu as fait là !

  2. retraitactif dit :

    avais tu réservé ton billet de retour après avoir subi Las végas 😉 « 
    beau voyage touristique et intéressant au niveau du mode de vie..on se sent effectivement petit briard » avec la démesure de ce pays.
    peux tu faire en sorte qu’il soit possible de pouvoir faire un commentaire sans les photos qui reviennent

    :-d) :-a) 😀

  3. jna dit :

    beau voyage en effet !
    Vous êtes passés tout à côté de Brice Canyon après Zion NP … vous ne vous y êtes pas arrêtés ?
    Retour direct sur LA ou passage par San Francisco après le séquoias ?
    :-d)

    • jms dit :

      On était une semaine dans l’UTAH puis une semaine à 2h de LA vers le nord-ouest. C’était Brice Canyon ou lac Powell car chaque fois c’était des centaines de miles, et j’essayait de faire un grand trajet seulement un jour sur deux.
      Pour San Francisco il y avait 5h de route aller, difficile sur une journée, on n’y a pas été.

Laisser un commentaire